News

12.06.2020 à 23h18 par - Rédacteur

La branche gaming de Warner (Batman, LEGO, …) devrait être mise à la vente

La casse de la banque de Gotham

Alors que Warner Bros Interactive Entertainment prévoyait d’organiser pour la première fois de son histoire une conférence à l’E3 2020, ses plans ont été chamboulés et finalement les joueurs attendent toujours de savoir ce que l’éditeur américain nous a préparé. Si on croise les doigts pour avoir la confirmation que des jeux tirés des franchises Batman et Harry Potter sont en préparation, il semblerait que les priorités se situent ailleurs pour la firme californienne.

En effet, le site américain CNBC rapporte que la maison-mère AT&T chercherait à se débarrasser de sa division gaming contre un chèque de 4 milliards de dollars. Toujours d’après cette source, Take-Two (Rockstar Games, 2K Games, …), Electronic Arts et Activision-Blizzard ont déclaré leur intérêt pour racheter Warner Bros Interactive et donc tous les studios détenus par l’éditeur. Toutefois rien ne se fera dans l’urgence et il se peut que plusieurs mois s’écoulent avant qu’un accord ne soit trouvé.

Du côté des franchises détenues actuellement par le groupe américain on pense évidemment aux franchises DC Comics dont Batman et Injustice, mais aussi à Harry Potter, Mortal Kombat, LEGO, Scribblenauts ou encore Mad Max. Toutefois, dans l’accord de rachat que la société AT&T souhaite signer, cette dernière aimerait inclure une clause lui permettant de conserver un minimum de revenus liés à l’exploitation de ces franchises. Aucune des parties évoquées n’a souhaité s’exprimer publiquement mais l’arrivée du fond Elliott Management dans le capital de l’entreprise AT&T l’an dernier, combinée à la nomination imminente de Randall Stephenson à sa tête, devrait faire bouger les choses.

A noter que la valeur actuelle de Warner Bros Interactive Entertainment est une goutte d’eau de la valeur totale du groupe Time Warner qui a été racheté par AT&T en échange de 85 milliards de dollars il y a deux ans. Un rachat qui n’a pas empêché le groupe de conserver une dette à hauteur de 165 milliards de dollars (contre 180 milliards lors du rachat). On croise donc les doigts pour que les activités du groupe ne soient pas bouleversées par la situation actuelle et que les joueurs pourront ainsi continuer de profiter des franchises détenues par Warner Bros, sans perte de qualité.

Actu 24/24

+

On en parle aussi

Planning

+