1st Look

14.10.2020 à 17h00 par - Rédacteur

Notre avis sur Kingdom Hearts: Melody of Memory, le rythme dans l’Abu

Jean-Sora Généreux ?

L'année 2020 aura été une grande année pour la licence Kingdom Hearts sur Xbox. Tandis que les abonnés du Xbox Game Pass peuvent faire l'intégralité de la franchise via le service de jeux à la demande, c'est désormais Kingdom Hearts: Melody of Memory qui s'apprête à faire son arrivée sur Xbox One. Un titre inédit qui nous replonge dans l'univers imaginé par Tetsuya Nomura en mettant en avant la bande-son de ce cross-over qui fêtera bientôt ses 20 ans.

Fort du succès de ses nombreuses licences, Square-Enix se permet de temps en temps d’amener certaines licences hors des sentiers battus. C’est ainsi que Final Fantasy s’est offert deux jeux de rythme entre 2012 et 2014 sur Nintendo 3DS avec la série Theatrhythm. De quoi profiter des splendides compositions réalisées en majorité par Nobuo Uematsu, tout en disposant d’un véritable intérêt vidéoludique lié au sens du rythme du joueur et à sa capacité à suivre des commandes qui apparaissent à l’écran. Avec Kingdom Hearts: Melody of Memory l’éditeur japonais adapte le principe de base pour son cross-over mettant en scène les personnages de Disney. Là où Theatrhythm tirait clairement partie des possibilités de la console portable de Nintendo, Melody of Memory doit évidemment trouver d’autres mécaniques de gameplay tout en sublimant les compositions de Yoko Shimomura.

KHMOM_Preview_ScreenShot_009

Pour cela les développeurs japonais d’indieszero ont décidé de placer nos trois héros habituels (Sora, Dingo et Donald) sur ce qui ressemble à une portée. Ils avancent automatiquement et rencontrent de fait des ennemis qui se trouvent sur cette même portée. C’est ici que le joueur doit intervenir, en appuyant sur un bouton lorsqu’il y a un seul ennemi, deux boutons pour deux ennemis et trois boutons pour trois ennemis. Tout se fait évidemment au rythme des musiques et chaque ratage entame un peu plus la barre de vie de Sora, avec une fin prématurée de la piste si celle-ci tombe à zéro. Comme souvent quand il s’agit de ce genre de jeux, la faculté du joueur à suivre la cadence entraine différentes appréciations allant d’un «excellent» en version arc-en-ciel à un «bon», en passant par un «excellent» intermédiaire. La note finale attribuée dépend donc de ce résultat, et offre ainsi de grosses possibilités de rejouabilité.

Car il va falloir du temps pour maîtriser les 140 pistes musicales présentes dans le jeu et tirées des différents épisodes de la franchise. Dans cette démo ce sont 4 pistes qui sont proposées, en sachant que chacune d’entre elles dispose également de trois modes de difficulté. Pour aider les joueurs à suivre une courbe de progression logique, un numéro de difficulté est également accolé au morceau. Plus le numéro est élevé et plus le nombre d’ennemis, et donc d’actions à réaliser, est important. Car ajouté au simple fait d’éliminer les ennemis, il faut parfois éviter des projectiles, sauter pour éliminer un ennemi volant, déclencher une attaque spéciale ou planer pour récupérer des notes selon un petit circuit à suivre. Certaines actions doivent parfois être combinées ensemble et la profusion d’ennemis sur certaines pistes en difficulté élevée devient vite un enfer pour qui veut griller les étapes. On imagine ainsi une durée de vie assez énorme pour les fans de la licence qui souhaiteront obtenir les meilleures notes sur l’ensemble des pistes, et dans toutes les difficultés.

KHMOM_Preview_ScreenShot_011

Un mode coopération est également disponible qui plus est, ainsi qu’un mode «Parcourir les Mondes» qui n’était pas accessible durant la démo mais que l’on imagine être une sorte de mode Histoire qui permettra justement de guider le joueur en lui proposant une montée progressive de la difficulté. Toujours est-il que notre première approche avec le jeu a été plutôt positive, fortement portée par les excellentes compositions de Yoko Shimomura. Pas question de se faire un avis définitif dès maintenant d’autant que le fossé de difficulté entre certaines pistes apparait assez énorme après quelques dizaines de minutes de jeu et qu’il faudra sans aucun doute se faire la main sur de longues heures avant d’en maîtriser toutes les subtilités. 

Actu 24/24

+

On en parle aussi