News

23.02.2021 à 09h43 par - Rédacteur en Chef |Source : JP Games

Yakuza Ishin et Kenzan en occident ? La piste du remake pourrait être privilégiée

Daisuke Saito s'exprime

Alors que les jeux issus de la saga Yakuza et son dérivé Judgment (disponible en avril sur Xbox Series X/S) se pressent en ce début d’année sur les consoles Xbox, on continue de se poser la question de la venue potentielle des épisodes Kenzan et Ishin, jusqu’ici exclusifs au marché japonais. Sortis respectivement en 2008 et 2014 sur les consoles de salon de Sony, Ryu ga Gotoku Kenzan et Ishin transposent la recette Yakuza dans l’univers japonais de l’ère Edo (s’étendant du XVII au XIXème siècle). De quoi donner des envies de voyager.

Le cas d’une localisation de l’épisode Ishin avait été évoquée il y a quelques temps par SEGA. Scott Strichard, ou l’homme chargé de ces questions de portage de l’Orient vers l’Occident, exprimait en substance un désir réel de porter le jeu au-delà des frontières japonaises. La problématique résidait alors selon lui dans la capacité du marché à absorber cet éventuel énième Yakuza sans saturer, sans compromettre de fait le développement d’un nouveau jeu de la saga au profit d’un portage/remake.

Cette fois, c’est Daisuke Saito qui s’exprimait il y a peu sur la question auprès des journalistes allemands de JPGames. Il est l’un des producteurs de la saga. Saito est plutôt favorable à cette localisation de Yakuza Kenzan et Ishin en Occident, mais cela pose selon lui une autre contrainte que celle évoquée un peu plus haut :

«Personnellement, j’aimerais voir ces titres localisés pour que les fans occidentaux puissent en profiter. Par le passé, nous avons donné la priorité à Yakuza 0 en vue de remettre un pied sur le marché occidental. Le temps a filé et nous n’avons jamais trouvé le bon moment pour publier ces titres [Kenzan et Ishin, ndlr]. Selon moi, l’action proposée par Kenzan et Ishin est une des meilleures de la série. J’aimerais donc pouvoir publier ces jeux si c’est possible. Cela étant, ils ont déjà sept ans. Il faudrait donc prévoir un travail supplémentaire pour produire des remakes et pas de simples portages. Cela rend la décision un peu plus compliquée.»

Le ciel est dégagé mais il va donc falloir probablement beaucoup de temps avant que les étoiles ne s’alignent totalement. La question déjà souvent épineuse de la localisation côté SEGA n’est pas la seule problématique à prendre en considération. Mais l’espoir fait vivre, alors restons optimistes !

Actu 24/24

+

On en parle aussi

Planning

+