Jeux

Astérix & Obélix XXXL – Le Bélier d’Hibernie

beat'em up | Edité par Microids | Développé par OSome Studio

7/10
One : 13 octobre 2022
17.11 à 09h02 par - GXL Redge

Test : Astérix & Obélix XXXL – Le Bélier d’Hibernie sur Xbox One

It’s raining Romans

Astérix et Obélix, les deux héros gaulois imaginés et dessinés par Uderzo et Goscinny reviennent dans une aventure inédite signée par OSome Studio : Astérix & Obélix XXXL – Le Bélier d’Hibernie. Qu’est-ce que le studio lyonnais, déjà en charge d’autres opus XXL, a bien pu nous concocter dans sa marmite cette fois ?

Astérix & Obélix, les gaulois insoumis, continuent de tenir tête à César ! Dans le Bélier d’Hibernie, nos deux compères partent sur les terres de l’Irlande d’autrefois, l’Hibernie, pour aider le chef Irishcoffix à récupérer son bélier fétiche capturé par les romains. Les cousins gaulois ont été appelés à l’aide par la fille d’Irishcoffix, Kératine, désespérée de voir son père anéanti par la perte de son bélier et sur le point de céder face aux assauts romains. Nous voilà face à un scénario classique mais efficace où nos valeureux gaulois s’en vont dans des contrées lointaines où les us et coutumes diffèrent des leurs, ce qui ne manque pas de nous amuser. Astérix & Obélix XXXL – Le Bélier d’Hibernie est un beat them up en 3D vu du dessus et jouable jusqu’à 4 joueurs en local. Aucun mode en ligne, dommage, mais il est vrai que ce jeu s’apprécie davantage en famille sur le canapé du salon.

astérix et obélix xxxl

Pour une fois nous allons commencer par parler de la partie sonore qui est un gros point fort du jeu. Le doublage en français est excellent, les textes sont malins et l’humour fait mouche. Comme dans la BD, les références à la pop-culture, la musique et le cinéma sont légions. On regrette cependant le manque de variété dans les onomatopées romaines. On fait vite le tour des « Aïe ! ça fait mal ». Les musiques quant à elles sont de qualité et font honneur à la licence. Techniquement nous sommes face à une production respectable, la 3D, bien qu’épurée, est fidèle à ce que l’on peut attendre d’un jeu Astérix et Obélix. Toutefois, ça manque peut-être d’un peu de folie pour illustrer la puissance de nos héros.

Le gameplay est assez simple, presque trop, et il est impossible pour nos deux héros de sauter ou de nager. Tout contact avec l’eau se solde par la mort. Pour compenser l’absence de saut nous avons la possibilité de ruer, et pas que dans les brancards. Cette technique est à la fois utile au combat comme pour atteindre certaines plateformes distantes, à conditions qu’elles soient exclusivement au même niveau que le personnage. Une contrainte qui sert tout de même le gameplay sur sa partie coopérative puisque les lyonnais d’OSome Studio proposent d’autres mécaniques pour compenser. Par exemple, un joueur va actionner un ascenseur pour qu’un autre puisse atteindre une plateforme et lui-même actionner un autre élément permettant au premier de le rejoindre avec une ruée. Les puzzles ne sont pas trop retors, car on est là pour la baston, ne l’oublions pas. Coups normaux, combos, coups chargés, jauge pour enclencher un super combo et divers objets, tout un panel pour massacrer du romains à la pelle. Hormis la ruée qui est assez imprécise, rigide et pas évidente à appréhender pour les plus jeunes, tout le reste sort facilement. On apprécie de pouvoir taper avec moult objets ramassés, c’est un bon défouloir.

astérix et obélix xxxl

Au registre des trucs qui fâchent, nous avons été confronté à quelques bugs bloquants la progression. La caméra peut être réglée selon trois niveaux d’éloignement par rapport à la scène. Si la caméra au plus prés de l’action donne un rendu plus impressionnant, elle n’en demeure pas moins la plus chaotique en multijoueur. En effet, à quatre il n’est pas rare qu’un ou plusieurs joueurs se retrouvent hors-champ, la caméra ne sachant plus qui suivre. A noter que l’on peut jouer à quatre, oui, mais avec seulement deux personnages jouables. On se retrouve donc avec deux Astérix et deux Obélix, avec des différences de couleurs qui ne suffisent pas à rendre le tout suffisamment lisible lors de grosses confrontations avec les romains. Il y avait pourtant de quoi faire en piochant d’autres personnages parmi les habitants du village gaulois ! L’idéal est donc de jouer à deux, ce qui suffit à s’amuser et à partager un bon moment.

La durée de vie du titre est un peu courte, comptez environ six heures pour boucler l’aventure mais c’est une durée assez honorable pour un beat them up. On aurait tout de même apprécié en profiter davantage au risque de faire face à quelques redondances. Astérix & Obélix XXXL – Le Bélier d’Hibernie est donc un jeu plaisant qui régalera petits et grands surtout s’ils jouent ensemble. Le jeu n’est pas parfait, mais il fera sans aucun doute plaisir aux fans de la bande dessinée.

7/10
Astérix & Obélix XXXL – Le Bélier d’Hibernie est un jeu à géométrie variable. S’il est assez moyen seul, il trouve un certain intérêt à deux mais devient brouillon à quatre. L’univers de la BD est respecté que ce soit pour la direction artistique malgré des graphismes en 3D, que pour son ambiance sonore, les fans apprécieront. La narration et l’humour omniprésents rendent Astérix & Obélix XXXL fun à jouer. Les mécanismes incitant à la coopération entre le joueurs permettent au titre de ne pas être un simple jeu où l’on tape en permanence. Astérix & Obélix XXXL est un jeu idéal à faire en famille.

+

  • Licence bien respectée
  • Humour efficace
  • Graphiquement correct
  • Doublage de qualité
  • Musiques pertinentes
  • Très bon à deux

-

    • Manque d’intérêt seul
    • Brouillon à quatre
    • Des bugs bloquants
    • Caméra souvent à l'ouest

Sur le même thème