Jeux

Burnout 2 : Point of Impact

Course | Edité par Acclaim Entertainment

8/10
360 : 16 mai 2003
08.06 à 04h31 par

Test : Burnout 2 : Point of Impact sur Xbox

Après de long mois d’attente, voilà enfin arriver sur Xbox la suite du jeu de bagnole le plus speed de tout les temps, Burnout 2 : Point of impact, pour le plus grand bonheur des fans du premier opus qui commençaient à en avoir mare de voir leurs pote y jouer sur PS2 depuis bientôt sept mois ! Alors montez dans votre caisse sans plus attendre et foncez tout droit sur l’autoroute en sens inverse…c’est fou ce que ça fait du bien !

A fond les ballons…

Je crois qu’il est inutile de rappeler le principe ô combien simpliste de Burnout, mais comme je suis sympa, je vais quand même le faire… Vous devez choisir un véhicule parmi la dizaine disponible au départ et prendre part à des courses effrénées aussi bien en ville que sur route de montagne. Mais si le concept s’arrêtait là, le jeu ne ferait pas long feu et c’est pourquoi les courses auxquelles vous allez prendre part se déroulent dans le trafic réel, avec des tonnes de voitures, et vous serez amené à conduire en sens inverse et à provoquer des accidents assez spectaculaires à tous les coins de rue. Lors de ces courses totalement illégales, vous devrez passer (comme au bon vieux temps) part des check-points sous peine de ne plus avoir assez de temps pour finir la course et de choper un (lui aussi bon vieux) gameover. Le principe est donc simple, mais efficace et la gestion des collisions (grâce au moteur RenderWare inventé par les petits gars de chez Criterion Games) est une pure merveille, si bien que l’on prend un malin plaisir à en provoquer tout le temps, surtout que les replays magnifiques qui les accompagnes (automatiquement) à chaque fois ont été raccourcis et cassent donc moins le rythme de la course… Mais toute cette recette serait encore bien fade si elle n’était pas relevée par une pincée de Boost, qui vous propulsera à toute vitesse pendant quelques secondes rendant le jeu ultra speed et fun. Cette fameuse jauge de boost se remplie au fil des cascades que vous ferez, dérapages, oncoming (rouler en sens inverse) et autres grands sauts, et vous pourrez également enchaîner Boost sur Boost si vous conduisez vraiment dangereusement. Voilà donc pour le concept et passons maintenant aux choses sérieuses…



On a presque failli attendre les gars…

Sept mois ! Eh oui, cela fait bien sept mois que le jeu est sorti sur PS2 et il arrive à peine maintenant sur notre globule vert… Mais bon d’un autre côté, les développeurs de Criterion ont fait des efforts d’adaptation (pas comme certains que je ne citerai pas ici, suivez mon regard). Les véhicules, tout d’abord, sont plus jolis à voir que sur le monolithe noir (heureusement me direz vous après une si longue attente), on notera également des effets de lumière bien mieux rendus et des graphismes dans l’ensemble plus fins que sur la console de Kutaragi-san… Certes tout ça fait plaisir à voir mais on aurait quand même pu s’attendre à beaucoup mieux… En effet, si les accidents sont toujours aussi spectaculaires, l’animation aussi fluide et les différents environnements plutôt jolis, on ne peut pas en dire autant des véhicules et des bords de piste en montagne qui font vraiment pitié à voir. Même si les caisses ont gagnés en polygones mais je les trouve assez mal modélisés (même si ce ne sont pas des vrais véhicules à licence…) et les bas-côtés ne sont que de pauvres textures 2D que votre bolide traverse allègrement à la première sortie de piste, pas cool… Mais bon, l’intérêt de ce jeu ne réside pas totalement dans ses graphismes et descendre le jeu dans les abîmes des daubes vidéoludiques rien que pour ça serait une grossière erreur…



Euh…il est où mon Xbox Live ?

Une grossière erreur d’autant plus que dans cette version Xbox, les développeurs ont eu la bonne idée d’introduire la possibilité de créé votre propre bande son grâce à vos morceaux stockés sur votre disque dur, un gros plus quand on sait que la B.O d’origine est juste super nulle… Ce petit changement permet de redynamiser le jeu, qui je le rappelle est un mélange de prises de risque inconsidérées, au milieu d’un trafic monstre, le tout procurant des sensations assez poussées, tellement qu’il vous faudra prévoir un paquet de pampers pour éviter de souiller votre siège. Le jeu est également assez généreux en terme de modes de jeu, on retrouve ainsi les leçons de l’école de conduite (passage obligatoire pour commencer le jeu…), les poursuites de flics à la Need for Speed, le mode championnat, le mode contre la montre et le génialissime mode crash (épreuve dans laquelle vous devez réaliser le plus gros crash possible) dont le nombre d’épreuves a été grandement revu à la hausse. Mais c’est bel et bien en mode multijoueurs (course ou crash) que le jeu délivre tout son potentiel et que les parties sont les plus fun…

Mais si les qualités de ce jeu ne sont plus à démontrer, ce n’est pas pour autant qu’il est exempt de tout défaut. En effet, l’I.A. des adversaires est assez pitoyable et vous énervera plus d’une fois, de plus on pourra regretter que notre conduite « dangereuse » n’ai aucun impact sur les autres véhicules présent sur la route ce qui aurait pu donner une dimension un peu plus stratégique aux courses. Mais au lieu de ça le tracé super scripté des autres bagnoles finit par rendre les courses répétitives et le jeu on ne peut plus lassant. Tout cela ne serait pas grand-chose si les développeurs avaient eu la bonne idée d’inclure un mode Xbox Live qui aurait permis au jeu de gagner un beau 17/20 général, mais au lieu de ça, la seule « compatibilité » live réside dans un classement des meilleurs scores…whaaou, top moumoute les gars ! Voilà on ne peut donc pas s’empêcher d’être un tantinet déçu par cette adaptation même si elle à fait l’objet de quelques efforts…




Au final, ce Burnout 2 : Le point d’impact comme se plaisent à l’appeler nos amis québécois s’avère être une très bonne adaptation de la version PS2 avec quelques nouveautés aussi bien au niveau des graphismes que du contenu. Le jeu est un gros défouloir qui propose de très bonnes sensations de conduite seul ou à deux, mais malheureusement il s’avère assez vite limité en terme d’intérêt. Gageons que pour le troisième opus les développeurs auront fait passer leur bébé au niveau supérieur en lui greffant un module Xbox Live…

+

    -

      • Un très beau jeu, mais les graphismes sont de qualité assez inégale... Dommage
      • Une prise en main immédiate, un plaisir de jeu incroyable et une sensation de maîtrise parfaite de son véhicule!
      • LE gros point faible du jeu qui est cependant sauvé par un mode multi accrocheur. Mais le Live serait vraiment le bien venu!!
      • Des musiques vites répétitives mais comme vous pouvez mettre les votre c'est pas bien grave!
      • Un jeu qui fait la part belle aux sensations de conduite et qui nous en met plein les mirettes! Un vrai régal qui se déguste malheureusement un peu trop vite... Espérons que le Live fera son apparition dans un hypothétique troisième opus!
      • Plus speed tu meurs! C'est bien simple ça décoiffe sans jamais ralentir une seule fois, un travail ramarquable!

    Sur le même thème