Jeux

Crimson Alliance

RPG | Edité par Microsoft Studios | Développé par Certain Affinity

4/5
360 : 07 septembre 2011
07.09 à 09h27 par - Rédacteur

Test : Crimson Alliance sur Xbox 360

Décidément, on pourra dire que cette année 2011 fût riche en hack'n'slash sur le Xbox Live Arcade. Après l'excellent Torchlight des américains de Runic Games, le correct Dungeons & Dragons : Daggerdale des canadiens de Bedlam, voici venir le petit dernier, Crimson Alliance, créé de toute pièce par les texans de Certain Affinity et qui, pour sa part, est exclusif au support. Edité par Microsoft Studios, le titre se positionne avec une belle carte à jouer malgré la concurrence âpre sur le secteur, et va tenter d'apporter un peu de fraicheur dans un genre qui ne demande qu'à se renouveler.
L’avareLe parcours des développeurs de Certain Affinity est pour le moins atypique. Mis à part un titre nommé Age of Booty disponible sur le Xbox Live Arcade et le Playstation Network, le studio fondé par Max Hoberman qui compte quelques anciens de Bungie en son sein, n’est pas véritablement connu pour ses créations originales. Et pour cause, depuis son ouverture en 2006, il a surtout contribué à fournir des pack de cartes pour des blockbusters tels que les deux derniers Call of Duty de Treyarch (World at War et Black Ops) mais aussi pour Halo 2 et Halo Reach (avec, entre autres, le Defiant Map Pack). Leur contribution sur le premier Left 4 Dead de Valve finira par vous convaincre de la capacité du studio à créer des cartes ouvertes au level-design de qualité. C’est d’ailleurs l’une des premières choses qui frappent chez Crimson Alliance. Si les douze donjons à parcourir sont relativement linéaires et vous proposeront la plupart du temps des couloirs à perte de vue, vous serez certainement surpris par la multitude de zones cachées sur chacune des cartes, et qui sont parfois très difficiles à repérer à moins de longer l’intégralité des murs du niveau.
Mais si le studio s’est servi de son expérience pour nous proposer des maps de qualité, il s’en est également servi sur un domaine où l’on ne l’attendait pas vraiment, à notre grand désarroi. Spécialiste des contenus additionnels, Crimson Alliance invente un nouveau type de paiement, à la carte. En effet, les trois personnages jouables (à savoir un mage, un guerrier et un assassin), se monnaient à 800 MS Points chacun. Un système unique qui force le joueur à bien réfléchir avant de faire son choix, celui-ci ne pouvant plus revenir en arrière ensuite. Et si l’envie vous prend de recommencer le jeu avec une autre classe un peu plus tard, il faudra débourser la même somme pour acheter un second personnage. Heureusement, les trois personnages sont également proposés dans un pack à 1200 MS Points, un investissement rentable à partir du moment où vous souhaitez créer au moins deux personnages de classes différentes. Un système qui reste tout de même particulièrement vicieux, donnant au joueur l’illusion de faire une bonne affaire quand au final il déboursera près de quinze euros. De même, il est également conseillé aux habitués de la coopération en local de se tourner vers le pack complet afin de ne pas se retrouver avec le même personnage en deux, trois ou quatre exemplaires.La folie des grandeurs ?Passé ce choix primordial, il est temps de découvrir le jeu en lui-même jouable aussi bien en solo qu’en coopération donc (jusqu’à 4 joueurs en local et en ligne). Fidèle aux standards du hack’n'slash, Crimson Alliance vous propose de défourailler des hordes de gobelins et de squelettes à l’aide de l’une des trois classes de personnages disponibles. L’aventure se décompose alors en douze chapitres principaux, auxquels viennent s’ajouter des niveaux bonus composés de vagues d’ennemis successives à éliminer mais également quelques magasins. Contrairement à la plupart des jeux du genre, on sent rapidement l’envie des développeurs de proposer un titre fun à jouer d’emblée, en simplifiant au maximum certains aspects inhérents au genre, à commencer par la gestion de l’équipement. Les néophytes s’y retrouveront très rapidement, les armes et armures étant suffisamment nombreuses pour conserver un véritable intérêt, sans pour autant tomber dans des excès. D’ailleurs c’est cet équipement, et seulement lui, qui déterminera la force de votre personnage puisque l’acquisition d’expérience, et forcément les niveaux d’expérience, n’existent pas dans Crimson Alliance. Une donnée importante qui obligera les joueurs à chercher les fameuses zones secrètes des différents niveaux histoire de faire gonfler leur nombre de pièces d’or. Il existe toutefois un autre moyen de se remplir les bourses virtuelles afin d’acquérir des armes aux prix parfois abusifs : vider son porte-monnaie (pas virtuel pour le coup). Chaque magasin vous permettra de faire un saut vers le Marketplace pour dépenser 80 MS Points et ainsi alourdir les poches de votre héros. Un système qui nous laisse une fois encore très sceptiques même si personne n’obligera véritablement le joueur à passer par ce système.

En enlevant le poids d’une gestion contraignante, les développeurs nous proposent une aventure véritablement plaisante basée uniquement, ou presque, sur l’action et agrémentée d’une petite dose d’énigmes accessibles à ceux qui joueront en coopération. Chaque classe de personnages a ses propres aptitudes, les combats sont nerveux et constamment fluides, et les amateurs de feu d’artifice s’en donneront à cœur joie grâce aux nombreux barils d’explosifs présents dans les niveaux. En plus de cela, le joueur évolue dans des niveaux plutôt bien réalisés graphiquement et souvent très différents les uns des autres. Certains d’entre eux abandonnent d’ailleurs l’éternel donjon sombre et glauque rempli de gobelins pour nous proposer des environnements ensoleillés aux couleurs chatoyantes. Et si l’on pouvait douter d’une certaine fiabilité technique compte tenu du genre auquel il appartient, il n’en est rien. Pas un seul bug n’est venu entravé notre aventure. Oui mais voilà, Crimson Alliance n’est pas exempt de défauts, notamment si l’on regarde du côté de la durée de vie du titre. En effet, il nous aura fallu deux heures et demi pour venir à bout du titre de Certain Affinity. La recherche des zones secrètes et des niveaux bonus pourront cependant relancer un peu le chronomètre, de même que la possibilité de refaire le jeu avec un autre personnage en élevant la difficulté du jeu (six niveaux de difficulté sont disponibles), mais on ne pourra s’empêcher de penser qu’il manque un peu de profondeur à ce Crimson Alliance pour véritablement combler les joueurs.

http://www.dailymotion.com/video/xks9u2
Crimson Alliance est finalement un bon petit hack'n'slash qui parvient à proposer un minimum de nouveautés par rapport à ses nombreux concurrents. Si l'on regrette un système particulièrement vicieux à l'achat des personnages, il n'en reste pas moins un titre plaisant, fluide, et où les bugs - qui font désormais partie d'un certain folklore propre au genre - sont totalement absents. Seul point négatif : sa durée de vie qui ne fait sans doute pas honneur au tarif affiché car, soyons clair, si vous souhaitez une expérience complète et sans aucune frustration possible, il faudra débourser les 1200 MS Points du pack regroupant les trois classes de personnage.

+

  • Réussi techniquement
  • Des environnements très variés
  • Très agréable à jouer
  • Six niveaux de difficulté
  • Coopération à 4 en off et online

-

Fiche succès

Sur le même thème