Jeux

Crossboard 7

Course | Edité par Konami | Développé par Voltage

2/5
360 : 10 novembre 2010
27.12 à 15h55 par - Rédacteur |Source : http://www.xbox-mag.net

Test : Crossboard 7 sur Xbox 360

Konami ne pouvait pas passer à côté de la sortie de Kinect. Avec trois titres parus au mois de novembre en exclusivité sur le support, il s'agit tout simplement d'un des éditeurs les plus actifs pour le lancement de la caméra à reconnaissance de mouvements. Mieux que ça, c'est tout simplement le seul éditeur nippon qui est présent sur ce marché minuscule, en attendant le Dr Kawashima de Namco-Bandaï. Reste à savoir si Crossboard 7 aura réussi à faire honneur à l'industrie nippone sur un support qui s'est montré particulièrement glissant jusqu'à présent.

Le secret de Brokeback Mountain

Un jeu de sport, encore un. On ne peut pas dire que Konami ait été fortement inspiré pour ses premiers jeux Kinect. Entre un jeu de danse et une compilation de sports, Crossboard 7 se démarque à peine en nous proposant un jeu de surf très proche du Sonic Free Riders de Sega. La seule différence finalement se trouve au niveau des planches qui sont dépourvues de propulseurs. En cela, le titre de Konami se veut un peu plus réaliste en vous demandant de dévaler des pentes plus ou moins raides à la manière d’un 1080° Snowboarding ou d’un Cool Boarders, avec pour seules partenaires votre planche, et la gravité. Bien entendu, la manette est totalement inutile dans ce jeu où seuls vos mouvements pourront vous laisser entrevoir la victoire dans des compétitions plutôt variées. Mais avant de vous lancer sur les pentes enneigées (ou non), un petit tour par l’académie s’impose.



Les différents tutoriels ne sont pas réellement surprenants. Le titre vous demandera de vous placer de côté face à votre télévision (c’est à dire un pied devant, un autre derrière), et de mimer les véritables mouvements qui peuvent s’exécuter sur une planche de surf classique. Ainsi, se pencher en avant ou en arrière vous permettra de réaliser des virages plus ou moins serrés, vos sauts seront répliqués à l’écran et vous pourrez prendre de la vitesse en vous penchant tout simplement vers l’écran. Le passage d’une position Regular à Goofy (ou inversement) se fait de manière très naturelle et avec beaucoup de réactivité. Autant dire que la latence est aux abonnées absents tout au long du jeu, un point indispensable tant il vous faudra dévaler des pentes sinueuses bordées de ravins à grande vitesse.


Ca glisse au pays des merveilles

Une fois votre passage à l’académie terminé, il est temps d’entrer dans la compétition. De nombreux modes de jeu sont alors disponibles et libre à vous d’entamer les hostilités sur des courses simples, ou bien une course de slalom ou encore une épreuve de figures aériennes. Half-pipe et big air sont bien évidemment de la partie, de même que d’autres modes plus originaux dont certains vous demanderont de passer le plus de temps possible dans les airs, ou de crever un maximum de ballons de baudruche. Un nombre de modes de jeu suffisamment conséquent pour que le joueur se retrouve fatigué avant d’être lassé. De même, chaque épreuve terminée en première position vous permettra de débloquer un nouvel environnement, une nouvelle planche, et parfois de nouveaux personnages. De votre côté, vous aurez la possibilité d’utiliser votre avatar pour affronter vos adversaires qui prennent la forme de grenouille, de coyote ou d’autres animaux indescriptibles, et surtout peu gâtés par la nature à la vue de leur laideur.



Histoire de varier un peu les plaisirs, le studio de développement Voltage a eu la bonne idée de proposer autre chose que les simples montagnes enneigées. Il vous faudra parfois dévaler des pyramides (et du sable) dignes de la vallée du Nil, des torrents d’eau en pleine jungle amazonienne ou encore des volcans actifs. Une bonne idée d’autant plus que chaque parcours possède son lot de raccourcis qui vous feront gagner parfois de nombreuses secondes. Bien évidemment chacune de ces courses sera jouable à deux simultanément, le reconnaissance faciale permettant de reconnaitre aisément les deux participants à ces joutes plutôt funs. Du côté de l’interface, à la différence de nombreux jeux Kinect qui vous demandent de déplacer votre main en guise de curseur, Crossboard 7 lui se navigue uniquement à l’aide de positions à tenir. Si l’idée est déroutante pour ceux qui se sont habitués à Kinect Adventures ou Kinect Sports, elle s’avère finalement plus souple et plus agréable que dans les titres évoqués.

http://www.dailymotion.com/video/xei2zv

Passé inaperçu au lancement de Kinect, Crossboard 7 aurait très bien pu se retrouver aux côtés des cadors du support tant il possède des qualités indéniables. Précis et offrant de très bonnes sensations quasi instantanément, le jeu de Konami manque toutefois de contenu et cela en dépit d'un grand nombre de courses et de planches à débloquer. Malgré tout, les jeunes amateurs de sports de glisse seront comblés par le titre du studio Voltage qui, sans faire de merveilles, parvient tout de même à proposer une expérience de jeu sympathique et totalement adaptée à Kinect.

+

  • De bonnes sensations
  • Reconnaissance globalement satisfaisante
  • Une latence imperceptible
  • Interface très souple

-

    • Un peu limité niveau contenu
    • Des personnages bien laids

Fiche succès

Sur le même thème