Jeux

Curse of the Dead Gods

Action/Aventure | Edité par Focus Home Interactive | Développé par Passtech Games

4/5
26.03 à 17h33 par - Rédacteur

Test : Curse of the Dead Gods sur Xbox One

Indiana Jones dans les cordes

Depuis quelques années, nombreux sont les développeurs à se tirer la bourre dans le genre du roguelite. Avec le très réussi Hadès l’année dernière, SuperGiant Games avait réussi à placer la barre très haute pour ses concurrents. Mais le jeune studio français Passtech Games n’est pas du tout intimidé et nous propose avec Curse of the Dead Gods, un roguelite très intéressant à découvrir dans ce test.

Le titre vous met dans la peau d’un explorateur qui doit sortir d’un temple Inca en parvenant à surmonter tous les défis qui se mettent en travers de son chemin. On s’arrête là pour l’aspect scénario puisque ce n’est clairement pas l’intérêt du jeu et on passe donc directement à l’action. Très rapidement donc, vous vous trouvez dans une salle faisant office de hub central qui vous permettra d’améliorer les armes de départ, votre personnage et de débloquer des nouvelles armes, moyennant quelques crânes et clés en or à récupérer au fil de vos expéditions.

Pour ce faire, le joueur doit choisir l’expédition à parcourir. Divisé en plusieurs étages jusqu’au boss final, le temple offre la possibilité de choisir systématiquement trois types d’expédition avec un univers bien distinct pour chacune d’entre elles. En parvenant à battre les boss finaux de chaque expédition vous obtenez des clés servants ensuite à déverrouiller l’étage suivant. La difficulté de ces expéditions va être croissante au fur et à mesure de votre progression; en effet si les premières expéditions ne contiennent que peu de salles à explorer, la durée va augmenter par la suite et la difficulté également notamment grâce à des mécaniques bien pensées.

26-03-2021_10-57-32-bnj5tsd0

Curse of the Dead Gods fonctionne avec un système de corruption qui va augmenter automatiquement à chaque passage de porte dans une autre salle, ou à cause d’ennemis qui peuvent faire grimper cette jauge si vous avez le malheur de vous faire toucher. Tous les 100 points donc, votre personnage prend un niveau de corruption supplémentaire qui va infliger de manière aléatoire un malus plus ou moins important en fonction de l’avancement de votre corruption. Les effets peuvent aller du personnage qui perd sa torche avec tous ses effets bénéfiques, à une perte progressive de votre santé chaque seconde jusqu’à atteindre un seul point de vie pour l’effet le plus dévastateur. Il est donc primordial que le joueur gère correctement cette barre de corruption en la faisant baisser par exemple via les autels disséminés dans certaines salles, ou encore d’adapter son équipement en conséquence. Si les premiers niveaux se passent assez facilement, ce système devient vite stratégique lorsque la durée des salles commence à rallonger de manière significative.

Autre point intéressant de Curse of the Dead Gods, la gestion de la lumière. Passtech Games a fait le choix de proposer un système de jeu qui est influencé en fonction du fait que vous soyez dans la lumière ou l’obscurité, un peu à la manière d’un Darkest Dungeon. Symbolisé par une petite icône, vous devez en permanence faire en sorte de bien gérer le fait d’être éclairé via sa torche ou les braseros, mais aussi de parfois jouer avec l’obscurité en fonction de son équipement. Par défaut, les dégâts infligés par vos ennemis sont bien plus importants en étant dans l’obscurité, à l’inverse les dégâts que vous infligez à vos ennemis dans la lumière sont également plus dévastateurs. Bien entendu, la situation peut vite devenir totalement différente en fonction des malus qui sont imposés par la corruption.

Afin de vous inciter à jouer de manière agressive, le jeu propose également un système de combo intitulé «Greed Kill». Ce dernier va augmenter au fur et à mesure des ennemis que vous allez abattre dans un court laps de temps permettant notamment d’accumuler plus d’or en tuant les différentes créatures présentes dans chaque salle. Là encore, il va falloir veiller à mettre en place une certaine stratégie sur vos équipements ou vos compétences pour arriver à faire un maximum de combo puisque l’or permet de se ravitailler dans les différents autels indispensables à l’amélioration de votre personnage.  Enfin, comme dans de nombreux roguelite, vous avez la possibilité de choisir le cheminement de votre run à chaque fin de salle avec plusieurs embranchements disponibles.COTDG

Concentrons-nous maintenant sur le gameplay du jeu. Point tout aussi important que le système de jeu Curse of the Dead Gods propose un gameplay qui peut paraître assez lent au premier abord, mais qui incite clairement à jouer de manière plus technique et réfléchie pour ne pas se faire très vite sanctionner. Accompagné d’un système d’endurance obligeant le joueur à ne pas bourriner comme un sauvageon sous peine de ne plus pouvoir attaquer ni esquiver pendant quelques instants, le jeu propose une esquive qui va redonner de l’endurance si elle est effectuée au bon moment, une parade qui va paralyser l’ennemi pendant un bref instant si elle est faite au bon moment et des touches d’attaque selon les armes équipées. Malheureusement, le système de parade est assez difficile à appréhender et demandera une très bonne connaissance des attaques ennemies avant d’arriver à les gérer correctement tant elles sont parfois mises dans une fenêtre d’action très réduite.

Au niveau des armes, vous aurez l’embarras du choix avec des épées, des lances, des arcs, des couteaux de lancer, des masses, des pistolets et tant d’autres. Tout est fait pour donner l’envie d’expérimenter tous les styles de jeu et cela donne un aspect au titre particulièrement plaisant.

Graphiquement, Curse of the Dead Gods possède un cachet agréable sans être une vitrine technique avec une fluidité à toute épreuve sur Xbox One X. On pourra regretter un sentiment de répétitivité inhérent au genre avec des décors et un bestiaire qui ont tendance à se répéter à partir d’un certain stade.

4/5
Curse of The Dead Gods est donc une belle réussite pour le studio Passtech Games. Très solide dans tous les domaines, ce roguelite s’impose clairement comme la belle surprise de ce début d’année 2021. Difficile sans jamais être insurmontable, Curse of the Dead Gods vous promet de belles heures de jeu à essayer de sortir de ce maudit temple. Une excellente pioche pour les amateurs du genre.

+

  • Mécaniques de jeu intelligentes
  • Gameplay solide et réfléchi
  • Excellente difficulté
  • Durée de vie importante

-

    • Lore un peu en retrait
    • Parades difficiles à assimiler
    • Sentiment de répétitivité à la longue