Jeux

Destroy All Humans! 2 Reprobed

| Edité par THQ Nordic

7/10
One : 30 août 2022
05.09 à 16h09 par

Test : Destroy All Humans! 2 Reprobed sur Xbox One

Permis de tuer pour l'agent 138

Après un premier épisode remasterisé plutôt réussi, TQH Nordic remet le couvert avec le second qui était sorti sur PlayStation 2 et Xbox en 2006 : Destroy All Humans ! 2 Reprobed. L’occasion pour tout un chacun de (re)découvrir les aventures de Crypto, charmant petit extraterrestre amoureux de la race humaine (ou pas !) et dont l’objectif est de massacrer le plus de monde possible (surement !). Un renouveau réussi ?

Commençons par le commencement : le scénario. L’histoire du jeu débute juste après la fin du premier épisode. Notre petit Alien Crypto-138 a pris la tête de la maison blanche en devenant le président des Etats-Unis jusqu’à ce que le KGB s’en mêle et nous pousse à reprendre les armes pour découvrir ce que le service secret russe manigance. Un postulat simple et toujours aussi drôle, mais qui change considérablement la donne par rapport au premier jeu : cette fois-ci, l’histoire ne se centrera plus sur les Etats-Unis. Destroy All Humans ! 2 Reprobed promet donc de nous faire voyager, pour notre plus grand bonheur ! Un voyage qui, d’ailleurs, s’avère toujours aussi amusant à suivre, Crypto ne manquant pas une occasion de faire un commentaire (parfois franchement graveleux), notamment quand il rencontre Natalia, l’agent (stéréotypé) russe. Petit plus, et pas des moindres, l’entièreté du jeu est jouable en coop local !

Destroy All Humans! 2 Reprobed 3

Exit donc le seul cadre des USA, ou presque. Dans ce second épisode, vous allez voyager. Non seulement dans le temps puisque les évènements racontés se déroulent en 1969, mais aussi et surtout sur Terre (et pas que !). Ainsi, il sera possible de découvrir San Francisco (oui, ce sont les Etats-Unis, mais il fallait bien partir de là), Londres, avant de partir en direction du pays du soleil levant et de la Russie. Des environnements distincts qui proposent des panoramas différents et bienvenus. Les cartes sont plus ou moins de tailles semblables, mais le rendu est totalement changé. On apprécie se promener dans les différentes villes et profiter des voitures européennes des années 60, ou encore des cerisiers du Japon. On valide également le parti pris temporel qui nous envoie soixante ans en arrière et qui nous permet de nous immerger dans un univers fouillé et franchement bien rendu. Une belle réussite de ce point de vue !

Sur le plan du gameplay, le jeu évolue peu par rapport à son prédécesseur. On contrôle toujours Crypto avec une aisance agréable et les commandes, en plus d’une prise en main simple et facile, répondent au doigt et à l’œil. Et si le titre se veut être un TPS assez classique, on apprécie les différentes armes mises à notre disposition et qui sont au cœur de l’expérience de jeu. Se débloquant au fur et à mesure des missions principales, elles sont toutes plus ou moins drôles. L’une permet d’envoyer nos adversaires rebondir dans tous les sens, tandis qu’une autre les fait danser et donc les laisse à notre merci. On retrouve évidemment des classiques tels que le fusil électrique ou la sonde anale (dont on se passera d’explications…). Bref, un arsenal tout à fait hétéroclite qui offre pas mal de fun. À tout cela, il faut ajouter les passages en soucoupe volante qui, comme dans le premier épisode, sont toujours aussi réussis. Notre appareil réagit instinctivement et immédiatement à la moindre nos commandes, ce qui nous permet de raser la ville et nos adversaires avec beaucoup de satisfaction.

Destroy All Humans! 2 Reprobed 1

S’il faut compter une bonne dizaine d’heures de jeu pour parvenir à voir la fin du titre et de l’histoire, il est bon de noter que ce deuxième épisode propose un contenu nettement plus garni. En effet, au-delà des missions principales, il est possible de réaliser un grand nombre d’activités annexes qui, une fois terminées, permettront d’améliorer l’équipement de Crypto. Ces quêtes secondaires sont nombreuses et drôles (pour la plupart), mais elles souffrent cruellement d’un défaut : elles sont excessivement répétitives et peu intéressantes à jouer. Il faut, dans la plupart des cas, prendre le contrôle d’une personne et l’amener à un point X, éliminer des gêneurs ou encore réduire en cendres un bâtiment. Du classique qui ne dérangeait pas en 2006, mais qui, aujourd’hui, passe plus difficilement.

Au-delà de ces missions, Destroy All Humans ! 2 Reprobed dispose de sa propre collection de collectibes à récupérer : illustrations, musiques… Disséminés sur les différentes cartes, ces objets ne devraient intéresser que ceux et celles qui veulent absolument terminer le jeu à 100% puisqu’ils n’apportent rien de plus. On note également la possibilité de réaliser de petits objectifs pour améliorer notre équipement tels qu’enlever un certain nombre de flics, de hippies ou de soldats. Encore une fois, c’est simple, mais efficace et répétitif.

Destroy All Humans! 2 Reprobed 5

Côté personnalisation et évolution, le jeu est agréable et peu frustrant. Chacune des missions (principales ou annexes) vous donne un objectif principal et une série d’objectifs secondaires qu’il n’est pas obligé de réaliser. Une fois l’ensemble achevé, vous obtenez des points à dépenser dans le menu de personnalisation accessible depuis un point d’envol. Là, il est possible d’améliorer ses armes et son équipement afin de rendre Crypto nettement plus puissant. Ce n’est évidemment pas nécessaire de le faire, mais sachez tout de même que l’expérience sera beaucoup plus facile avec des objets qui ont dévoilé l’ensemble de leurs capacités. Cerise sur le gâteau, dès le début du jeu, il est possible de modifier le skin de notre personnage en choisissant une nouvelle apparence parmi une dizaine de disponible. À noter qu’il est possible d’en débloquer tout autant en achevant certaines missions ou en avançant dans le jeu, tout simplement.

Terminons ce test par la partie technique et visuelle du titre. Sur ce plan-là, les développeurs ont réalisé un boulot absolument fantastique (mention spéciale pour les explosions des bâtiments et la qualité de la poussière qui s’envole !). Les différents environnements sont franchement jolis et réussis, bien qu’il ne s’agisse pas non plus d’une claque next gen comme a pu l’être Forza Horizon 5 (mais on n’attendait pas le jeu à ce niveau-là). On salue donc la performance et le travail réalisés, tout en pointant du doigt quelques défauts que l’on aurait aimé ne pas rencontrer durant la partie comme le clipping omniprésent qui nuit à l’immersion lors des cinématiques. Quelques chutes de framerate ont également jalonné notre expérience, tout comme certains bugs lors de missions qui nous ont obligés à charger le point de contrôle précédent, voire même à recommencer intégralement une mission. C’est assez rare, soulignons-le, mais quand ça arrive, c’est tout de même franchement frustrant ! Enfin, sur le plan sonore, saluons le doublage et la qualité des sons et musiques.

Destroy All Humans! 2 Reprobed 2

7/10
Destroy All Humans ! 2 Reprobed est un remake de qualité ! La mise en scène est convaincante, tout comme le doublage, et sur le plan visuel le jeu est franchement réussi. Alors, oui, on lui reprochera ce qui, en 2022, est difficilement acceptable, comme ces collectibles à l’utilité limitée ou encore ces quêtes annexes et secondaires excessivement répétitives. Mais on ne peut s’empêcher d’apprécier le voyage au coté de Crypto qui, pendant une bonne dizaine d’heures, nous fera sourire de nombreuses fois.

+

  • Drôle ;
  • Arsenal original ;
  • Années 60 et environnements réussis ;
  • Visuellement réussi ;
  • Coop local ;
  • Contenu intéressant.

-

    • Missions secondaires et annexes répétitives ;
    • Collectibles inintéressants ;
    • Perfectible sur le plan technique