Jeux

Disney Dreamlight Valley

Simulation de vie | Edité par Gameloft | Développé par Gameloft Montreal

8/10
One : 06 septembre 2022
19.09 à 15h27 par

Test : Disney Dreamlight Valley sur Xbox One

Le conte de fée ne fait que commencer !

Sorti en accès anticipé il y a quelques jours et inclus directement dans le Xbox Game Pass, Disney Dreamlight Valley débarque sur nos consoles avec une expérience singulière : celle de nous faire vivre un véritable conte de fées auprès de personnages iconiques de la firme aux grandes oreilles. Un voyage réussi ou de la simple poudre de perlimpinpin jetée sous nos yeux ? Réponse en quelques lignes dans notre test.

Développé par Gameloft, développeur de très nombreux jeux sur mobiles notamment, Disney Dreamlight Valley vous propose de suivre votre propre histoire, dans une vallée submergée par les ombres et les ténèbres. Votre aventure commence par la création de votre avatar qui jouit de très nombreuses possibilités de personnalisation. Il est possible de faire un personnage aussi bien réaliste que tout droit sorti d’un dessin animé Disney. À vous la vie de prince ou de princesse, si vous en décidez ainsi. Une fois votre décision prise, vous faites la connaissance de Merlin qui vous explique brièvement la situation, tout en s’émerveillant de la magie que vous êtes capable de maitriser. De là, les premières missions s’enchainent et vous découvrez, petit à petit, toutes les possibilités du titre.

Disney Dreamlight Valley 1

Et du côté des possibilités, sachez que Dreamlight Valley s’avère particulièrement généreux. Pour faire simple, il est possible de personnaliser intégralement les lieux où se déroule votre aventure. Votre maison, au départ toute petite, peut être agrandie et décorée à souhait. Il est possible de modifier la position de tous les éléments extérieurs (arbres, maisons, éléments naturels…), à l’exception de la géographie de base. Impossible donc de changer la place sur laquelle débute l’aventure, ou encore d’enlever ou de modifier l’escalier qui permet de passer d’une zone à l’autre. Rien de bien grave tant les possibilités sont nombreuses !

Et ce n’est pas tout ! En plus de cela, le titre est doté d’un système de craft qui permet de créer des centaines de meubles et d’éléments à placer (à peu près) où on le souhaite, pour créer une vallée originale et qui nous ressemble. Seul bémol à tout cela : l’ergonomie de l’interface est un peu lourde et pas toujours bien pensée, ce qui fait que l’on a parfois du mal à obtenir le résultat attendu.

Disney Dreamlight Valley 2

En plus de l’aménagement de votre environnement, Disney Dreamlight Valley vous invite à rencontrer de nombreux personnages tirés d’univers Disney/Pixar: Wall-E, Ratatouille, Vaïana, Picsou… Ils sont un peu moins d’une vingtaine à être au rendez-vous, mais on sait d’ores et déjà que Toy Story fera l’honneur de sa présence dans quelques semaines. On peut donc légitimement s’attendre à ce que la galerie d’invités s’agrandisse dans le futur.

Bref, au-delà de leur simple présence et du fait qu’il est possible de les côtoyer en tant que voisin, ce sont les interactions avec les personnages qui viennent garnir le jeu, tout en offrant un gigantesque contenu au titre. Ainsi, en plus de leur parler tous les jours et de tenter de leur offrir un cadeau quotidien (le présent idéal étant différent chaque jour), les personnages vous proposeront différentes quêtes à remplir. Ces dernières, assez variées, vous demanderont de récupérer différents objets disséminés sur l’ile, de créer des objets bien particuliers, ou bien d’interagir avec d’autres personnages. Au-delà du fait qu’elles vous occuperont un certain temps, ces quêtes permettent de récupérer des objets bien particuliers ou encore d’améliorer les outils de base que sont la pelle, la pioche, la canne à pêche, et l’arrosoir.

Disney Dreamlight Valley 3

Car des activités, dans votre vallée, il y en a ! Vous n’avez pas envie de vous occuper des quêtes ? Pas de problème. À vous les joies de la pêche, de la culture ou encore du minage. Tout est simple, assez instinctif, et plutôt permissif. Disney Dreamlight Valley n’est pas un jeu prise de tête, que du contraire. On sent clairement l’inspiration tranquille et posée que l’on retrouve dans les ténors du genre, Animal Crossing en tête évidemment. Dans son fonctionnement, on sent également que Gameloft est aux commandes. Le jeu laisse l’embarras du choix quant à ce qu’il est possible de faire et les activités sont relativement courtes. Le modèle smartphone est donc bel et bien présent, avec ses qualités et ses défauts.

Ces derniers d’ailleurs, on les retrouve dans le fonctionnement : pour avancer dans le jeu, il faut débloquer des étoiles. Pour y parvenir, il faut réaliser de petites tâches simplistes (parler à x personne(s), ramasser autant de …). Une fois la quantité d’étoiles amassée, alors il est possible de débloquer de nouvelles zones de la vallée, ou encore d’ouvrir les portes qui mènent aux autres mondes et donc d’inviter de nouveaux personnages à vous rejoindre. Pas de miracle non plus du côté de la progression. Parfois (notamment au début), il faut récupérer une certaine quantité d’objets qui ne réapparaitront que quelques heures plus tard, voire le lendemain. Vous l’aurez donc compris : vous faire jouer chaque jour fait partie des ambitions du titre.

Disney Dreamlight Valley 4

Des ambitions qui se matérialisent d’ailleurs à travers la présence d’un pass payant (et facultatif) qui donne aux joueurs des missions supplémentaires. Ces dernières, plus fastidieuses à accomplir, vous permettent d’obtenir des points qui pourront être dépensés sur une carte en échange d’objets décoratifs, d’autocollants ou encore de monnaie payante. Car, de ce côté-là, si vous jouez suffisamment, il est possible de se faire « rembourser » le prix du pass dans le jeu et donc de prendre le suivant, sans avoir à faire le moindre frais. Une bonne nouvelle donc pour ceux et celles qui souhaiteraient passer à la caisse.

Avant d’entamer le paragraphe sur l’aspect technique, il est bon de souligner une nouvelle fois que le titre est actuellement dans une phase d’early access et qu’il n’est donc pas illogique de croiser, par moment, des bugs. Des bugs qui, cela étant, se sont montrés fort peu nombreux tout au long de la partie et qui n’auront jamais entaché l’avancement du jeu (exception faite d’un globe qu’il est impossible à récupérer, car il est s’est placé à un endroit inatteignable).

Disney Dreamlight Valley 5

Il n’en reste que la patte graphique de ce Disney Dreamlight Valley charme immédiatement. Les couleurs sont chatoyantes et les différents environnements de la vallée nous incitent et nous font voyager. On prend plaisir à regarder le ciel, à visiter les maisons des différents habitants, tout comme à aller à leur rencontre. Le titre s’avère d’ailleurs franchement respectueux du matériau de base (Disney oblige) et ceux ou celles qui apprécient les univers profiteront évidemment de la proposition faite par le jeu de Gameloft. Les autres par contre auront logiquement plus de mal à entrer dans ce monde, c’est indéniable. Pour le reste, on regretta simplement le fait que le framerate n’ait pas été augmenté. Cela aurait rendu l’expérience plus fluide. Dommage également que les animations soient aussi rigides. Enfin, sur le plan sonore, le jeu se veut franchement discret. Il y a des moments (en extérieur notamment) où les seuls bruits sont ceux des oiseaux, des grillons ou encore des coups de pioche de notre personnage sur la roche. Certains apprécieront, tandis que d’autres trouveront ça désespérément vide. Mention spéciale tout de même aux thèmes joués au piano (Vaïana et La Reine des Neiges, entre autre) qui résonnent agréablement à nos oreilles à certains moments.

8/10
Disney Dreamlight Valley propose une expérience extrêmement complète et fournie qui occupera les joueurs pendant de très nombreuses heures de jeu. Entre les quêtes à découvrir, les activités à réaliser, la personnalisation des lieux et les interactions avec les personnages, il y a franchement de quoi faire ! On apprécie également les références à Disney ainsi que le traitement des différents protagonistes qui viennent nous rejoindre dans la vallée. L’early access aurait également pu être la bonne excuse pour fournir un jeu mal terminé, mais ce n’est pas le cas ! Gameloft propose donc un titre solide qui convaincra les fans de jeux à l’image d’Animal Crossing ou Stardew Valley, mais également ceux qui ne jurent que par Disney. Pour les autres, par contre…

+

  • Univers, personnages et ambiance Disney ;
  • Personnalisation poussée ;
  • Contenu gargantuesque ;
  • Interactions intéressantes et intelligentes ;
  • Addictif ;
  • Ambiance visuelle et sonore réussie.

-

    • Format mobile parfois frustrant ;
    • Ergonomie de l'interface de personnalisation à revoir ;
    • Techniquement perfectible (mais logique puisque en early access).