Jeux

Electrician Simulator

Simulation | Edité par Ultimate Games | Développé par Take it Studio!

6/10
One : 11 janvier 2024 Series X/S : 11 janvier 2024
25.01.2024 à 17h09 par - Rédacteur

Test : Electrician Simulator sur Xbox Series X|S

C’est pas Versailles ici

En ces temps troublés par l’augmentation du coup de l’électricité, on peut compter comme toujours sur le jeu vidéo pour dédramatiser (un peu) les choses. Si faire joujou avec les interrupteurs vous manque, Electrician Simulator est là pour y remédier. Et il faut avouer que pour un simulateur archi-spécialisé et donc potentiellement casse-gueule, il sait se montrer plutôt branché.

Développé par IT Games et édité par Gaming Factory, un autre fournisseur polonais de simulateurs en tous genres sur consoles, Electrician Simulator prend donc le pari de nous amuser avec des câbles, des ampoules, des disjoncteurs et des interrupteurs. Espérant de tout cœur que le plaisir de jeu soit moins alternatif que continu, nous voilà donc propulsés en vue à la première personne dans la peau d’un électricien fraichement arrivé sur le marché. Il vient d’emménager et doit composer avec le relatif bordel de son garage pour organiser la conduite d’un business en devenir. Un PC pour recevoir les demandes des clients et commander des pièces, un établi pour y déposer certains objets à réparer : le « QG » de notre Thor et son fidèle cruciforme est ainsi un lieu où l’on prend rapidement ses marques.

elec2

Electrician Simulator est d’ailleurs un jeu plutôt didactique. Le tutoriel se compose de quatre missions à vivre en VR (on dirait que c’est à la mode dans les simulators) et qui nous invitent à découvrir de façon simple et décontractée l’essentiel des tâches que l’on aura à accomplir pour les clients. Celles-ci se distinguent en deux grandes familles : le travail d’électricien pur et dur d’un côté (réparations, installation d’éléments et câblages dans les habitations) ; de l’autre les opérations de réparation de petit matériel comme une radio, une alarme ou une manette. Cette partie-ci du travail est secondaire et entend surtout créer une certaine diversité dans les tâches à accomplir. Tout se passe sur l’établi où l’on démonte l’objet, on analyse les pièces et on détermine s’il faut les changer ou s’il est possible de les réparer. On utilise dans ce cas-là une poignée d’objets, à acquérir directement depuis l’établi. Tournevis adapté, soudeur, pincettes, testeur de continuité et l’indispensable à tout problème : ce bon vieux WD-40 ! Ces phases de jeu, assez simples, apportent leur petite dose de changement et en même temps, l’effet positif de celui-ci ne dure guère longtemps. On préfère le plus souvent s’attaquer aux vrais chantiers.

Sur fond de bruitages réussis et de musiques quelconques – loin de l’énergie d’un AC DC – Electrician Simulator nous permet donc de répondre aux demandes des clients de la ville et d’aller ensuite sur site s’occuper du problème. On relève au passage la bonne dose d’humour que les développeurs ont insufflé à la clientèle fictive. Du client pas très fûté au lutin du Père Noël en plein désarroi, on peut aussi bosser pour une étrange jeune femme demandant de retirer les sources de lumière de sa maison, quitte à abîmer au passage les installations électriques. Si cette mission n’est qu’un prétexte pour faire bouger le joueur et lui permettre de toucher à tout avant de s’attaquer à des choses plus sérieuses, on relève le sens du détail : les lits de la maison sont des cercueils et la cliente est une transfuge roumaine. Rassurez-vous, le jeu demeure assez sérieux le reste du temps et nous permet d’intervenir dans de nombreux environnements pour lesquels on a la bonne surprise de noter la qualité graphique tout à fait honnête de l’ensemble. Electrician Simulator est un joli simulator (reconnaissons que ce n’est pas la norme), parfaitement fluide et dès lors d’autant plus plaisant à essayer.

elec3

Muni des outils et objets que le résumé de mission nous a suggéré, et après donc quelques emplettes sur le PC dans le garage, direction le lieu de mission. Le trajet est automatique, le temps de chargement passe comme un éclair, et nous nous retrouvons sur le lieu d’intervention. L’ATH est léger et clair : les missions et leurs étapes respectives sont affichées en haut de façon tout à fait compréhensible, le BMD permet de prendre en main l’un des trois objets placés dans les raccourcis. Les autres sont stockables dans un menu dédié rapidement accessible mais pour lequel on aurait aimé toutefois une option de déplacement direct des objets vers les raccourcis, et vice-versa. Ici il faut descendre case par case jusqu’à l’emplacement voulu. Le menu radial, accessible d’une simple pression sur X, permet de faire apparaitre les câbles à travers les murs, d’afficher une aide à la mesure, ou encore de voir où le courant est actif. En bref les commandes sont globalement légères, à cela près que le bouton principal d’interaction (RT) peine parfois à réagir du premier coup. A noter enfin que l’on dispose en permanence sur la partie haute d’une boussole-radar horizontale (du genre Skyrim) qui met en évidences les principaux points d’intérêt : boîte à fusibles, élément à réparer ou éventuellement un PC accessible pour passer commande si on a oublié de le faire avant de venir. On repassera pour ce qui est du réalisme sur ce dernier point, mais au grand confort les grands remèdes.

Au fil des missions, Electrician Simulator nous invite à connecter des prises, à installer des disjoncteurs, à démonter et remonter des interrupteurs, à tirer des câbles et à les connecter là où il faut pour que la lumière soit. On le répète mais il n’y a rien d’insurmontable ici, Electrician Simulator se voulant être un jeu à la fois sérieux et récréatif. Oui, on peut tirer des câbles un peu n’importe comment, d’une manière dont n’oserait même pas penser un stagiaire de 3ème chez un artisan. Mais à la fin, il y a quelque chose de véritablement gratifiant. On prend un plaisir simple à mener ces tâches, du reste lorsque l’on n’oublie pas de couper le jus avant certaines opérations ! Ici encore on relève le caractère permissif d’Electrician Simulator qui vous prévient de votre oubli là où le monde réel vous aurait envoyé, au mieux, à l’hôpital. A noter par ailleurs que le jeu intègre un système d’expérience simple, permettant de débloquer de nouveaux objets à acheter dans la boutique avec l’argent glané au fil des missions. Ces objets peuvent être indispensables pour des missions ou bien venir tout simplement décorer votre chez-vous.

elec1

Vous vous demandez certainement ce que cela donne du côté des commandes quand il s’agit de restituer la finesse d’un métier ô combien précis ? Eh bien disons que c’est presque ça. On peut zoomer sur une prise ou un interrupteur pour le démonter et voir ainsi de très près quoi faire et où. L’angle de caméra n’est pas toujours optimal mais la prise en main est compensée par un système d’aide à la visée plutôt efficace, avec les vis notamment. Il détecte assez bien les petits éléments.

A l’inverse, on manque clairement du même degré de précision lorsqu’il s’agit de connecter un câble, d’attraper la fiche d’un objet par exemple, ou tout bêtement la neutre dans une gaine. Oui, ça marche bien pour la phase et la terre mais pas pour la neutre, allez savoir pourquoi. On a donc un jeu globalement jouable, avec de bonnes idées qu’il aurait peut-être fallu affiner pour qu’il n’y ait véritablement rien à redire. Un constat qui s’applique au jeu dans son ensemble : sympathique, accessible, plutôt joli et même temps peut-être un peu trop léger et parfois imprécis pour se hisser un cran au-dessus du statut, certes très honorable, de simulator valable.

6/10
Electrician Simulator est un bon petit jeu du genre. Plutôt bien réalisé et très didactique, il offre une expérience globalement agréable, récréative. Il lui manque certainement un degré supplémentaire de variété pour vraiment imposer sa recette plus de quelques heures. Il demeure toutefois dans la catégorie des petits simulators très spécialisés celui qui s’est montré probablement le plus convaincant. Si vous cherchez une expérience à la fois sérieuse et dénuée de prise de tête, le courant entre vous et Electrician Simulator devrait passer.

+

  • Réalisation soignée
  • Prise en main globalement convaincante
  • Simple et sans prise de tête

-

    • On aurait aimé faire plus de choses côté électricité
    • Quelques opérations manquent de précision

Sur le même thème