Jeux

F1 Manager 22

Gestion | Développé par Frontier Developments

7/10
One : 25 août 2022
05.09 à 09h48 par

Test : F1 Manager 22 sur Xbox One

La F1 vue de l'autre côté du muret

La Formule 1 est en verve cette année. Après le jeu F1 22 proposé par Codemasters qui vous met dans la peau d'un pilote, Frontier nous met de l'autre côté de la barrière en nous proposant de devenir directeur d'écurie dans F1 Manager 2022. Basé sur les licences officielles, le jeu nous propose de devenir le prochain Jean Todt (pour les plus anciens) ou Toto Wolf (pour coller à l'actualité). Cependant, que vaut ce titre qui tente une incursion dans un genre assez particulier ?

Et quand je dis genre particulier, je parle de gestion bien entendu. Ces jeux dits de gestion sont nombreux et parfois méconnus du grand public. Parmi les licences les plus iconiques, on pense notamment la série des Two Point, Train Sim World ou Football Manager. Et c’est bien de ce dernier que se rapproche F1 Manager 2022. Avant toute chose et avant surtout de rentrer au sein même de l’écurie, il faut constater deux choses. Le titre propose l’intégralité des pilotes et des écuries de la saison en cours. Alors, oui, pour les écuries, nous avons uniquement les écuries de F1, vous ne pouvez pas débuter votre carrière en F2 par exemple ou en F3. Mais, vous aurez la possibilité de prospecter des pilotes en F2 ou en F3 car oui, tous ces pilotes sont recrutables durant la saison.

L’autre point que nous voulions évoquer en ce début de test est l’aspect graphique du titre. Alors, oui, nous sommes dans un jeu de gestion pur et dur mais nous aurions aimé qu’un petit effort soit fait de ce côté là. Je m’explique. Durant notre belle aventure, nous devrons assister aux courses de Formule 1, ce qui est logique en soi. Mais, il faut avouer que les graphismes de ces courses sont limités au strict minimum. Certes, ce n’est pas moche, mais ce n’est pas joli non plus. Nous avons l’impression d’être en présence de graphismes Xbox 360. Cela reste convenable pour une première fois et nous n’allons pas épiloguer là-dessus mais si Frontier espère faire perdurer sa licence, il va falloir clairement retravailler le sujet.

f1 manager course

Maintenant que ces points importants ont été débriefés, passons la porte de notre team (ou scuderia) et entrons dans le vif du sujet. Au début de votre histoire en tant que directeur, on va vous demander de choisir une écurie. Suivant l’écurie, les ressources (notamment financières) sont plus ou moins importantes et les objectifs différents bien entendu. Si vous choisissez Red Bull, vous aurez un gros budget mais on vous demandera d’être Champion du Monde Pilote et Constructeur alors que si vous choisissez Alpine, certes les budget sera moindre mais on vous demandera de marquer régulièrement des points en course et de finir Top 5 au classement Constructeur. Le réalisme est bien présent et se ressent dès les premières minutes de jeu.

Et très vite, nous nous rendons compte qu’il y a beaucoup, beaucoup, beaucoup de choses à appréhender. Mais, heureusement, une jolie petite voix distille ses conseils en guise de didacticiel. Je tiens à préciser que cette charmante assistante parle énormément et il y a énormément d’informations à ingurgiter durant la première heure de jeu. Mais toutes ces informations sont utiles. Si nous faisons un comparatif avec Football Manager, il y a moins de choses à connaître dans la gestion de football qu’ici dans la gestion d’une écurie de F1. Cela pourrait rebuter certains joueurs, même les fans inconditionnels de ce type de jeu, mais il faut persévérer.

1

Parmi toutes les informations à retenir, certaines sont plus importantes que d’autres. Et si vous voulez être compétitif dès le premier Grand Prix, il faut investir de l’argent. Vous pouvez investir dans le personnel, dans les nouvelles pièces, que vous pourrez fabriquer vous-même. Pareil, l’assistante et vos ingénieurs sont là pour vous conseiller si besoin. Attention, toutefois, car comme dans la vraie vie, chaque écurie possède un budget de recrutement et d’améliorations, tâchez à ne pas le dépenser trop tôt et à bien le respecter. Sinon, vous serez vite bloquer à un moment donné de la saison.

Il y a trop d’éléments dans ce jeu pour tous les lister ici. Mais vous pourrez, pêle-mêle, observer des futurs pilotes pour votre écurie, gérer les contrats de vos pilotes actuels, gérer vos sponsorings, gérer vos ingénieurs, construire des nouvelles pièces, décider de les utiliser ou non sur un ou deux voitures. La seule vraie expérience est de jouer, jouer et encore jouer. Seule la pratique peut vous faire devenir un grand directeur d’écurie. Mais, au delà de la vie de votre écurie, vous avez aussi les courses à gérer et attention à ne opter pour des stratégies épouvantables comme Ferrari actuellement.

Boss

Si vous suivez un temps soit peu la F1, vous savez que chaque week-end est rythmé par différentes séances, les essais libres (au nombre de trois), les qualifications et la course. Vous pouvez décider de diriger vous-mêmes ces séances ou les laisser à votre équipe. Si vous optez pour cette dernière, la séance est simulée et vous aurez juste à analyser les résultats. Bien entendu, le plus intéressant est de gérer vous-même les dites séances. Déjà, il faut savoir que les séances se déroulent en temps réel, penser à prévoir du temps devant lors des essais et surtout de la course.

Durant les essais, vous pourrez faire toute sorte de tests que ce soit au niveau des pneus, des stratégies, de l’utilisation du DRS et j’en passe, libre à vous de vous organiser comme vous le voulez. Pensez juste à ne pas froisser la sensibilité de vos pilotes qui peuvent vous en vouloir s’ils pensent que vous privilégez le coéquipier. Les qualifications se passent toujours via trois séances très courtes (Q3, Q2, Q1 pour les connaisseurs). Ici, vos simulations des essais seront primordiales pour faire le meilleur temps au tour et être bien placé sur la grille.

Enfin, voici le moment le plus important du week-end, la course. Ici, il faut garder en tête les objectifs de votre écurie et éventuellement les objectifs de sponsors qui peuvent vous rapporter des fonds supplémentaires. Toutefois, si vous ne réalisez pas ces objectifs, vous serez pénalisés par une perte franche d’argent. Ne soyez pas trop gourmand pour ne pas voir vos fonds fondre comme neige au soleil. Une fois la course lancée, il faut prier et croire en vos pilotes. Comme dans Football Manager, vous ne pourrez pas intervenir ce qui est assez frustrant par moment. La seule chose que vous pourrez faire est d’ajuster le rythme de courses, changer la stratégie mise en place et surveiller les données télémétriques pour éviter l’abandon. Et je peux vous dire que passer 50, 60 ou 70 tours dans ces conditions peut s’avérer très stressant.

F1 Manager 2022

7/10
Au final, F1 Manager 2022 est un très bon jeu qui nous fait voir l'envers du décor. Il est complémentaire avec F1 22 et propose une expérience inédite qui ravira les fans de F1 tout comme les fans de gestion. Oui, le titre n'est pas parfait, loin de là, mais, comme il s'agit d'une première, nous serons magnanimes et espérons que le succès soit au rendez-vous pour voir si Frontier peut améliorer son titre.

+

  • Jeu de gestion très complet
  • Tous les pilotes et écuries officiels
  • Présence des pilotes F2 et F3
  • Vivre la course de l'intérieur

-

    • Parfois trop de choses à assimiler
    • Graphismes un peu sommaires lors des courses
    • Un peu de frustration pendant les courses