Jeux

Fire Blade

Shoot'em up | Edité par Midway Games | Développé par Midway

-/10
360 : 28 février 2003
17.03 à 12h35 par

Test : Fire Blade sur Xbox

Les jeux de guerre mettant en scène des terroristes venus de l’Est et des gentils américains fleurissent ces derniers temps sur nos consoles, à tel point que l’on pourrait se demander si les jeux vidéo ne nous formatent pas à l’esprit de guerre. Les yeux du monde entier sont plus que jamais tournés vers les Etats-Unis et c’est dans ce contexte belliqueux que Midway décide de nous sortir Fireblade un jeu de guerre avec des terroristes et des hélicoptères…

Pour la paix…

Fireblade est une force militaire anti-terroriste créée par les nations occidentales pour écraser les groupes terroristes du monde entier. Le groupe terroriste le plus important et le plus dangereux est celui des Etats-Unis (Quoi ? Les américains des terroristes ?) de l’Est ou UES (Ah ! Je me disais bien qu’ils n’auraient pas pu sortir un jeu avec des américains du côté des méchants…). Les services de renseignement (de la Maison Blanche ?) ont découvert que l’UES (l’Irak ?) est en train d’établir des camps d’entraînement et des infrastructures de production d’armes à destruction massive dans des zones stratégiques du monde. Ils semblent préparer une guerre totale contre l’Ouest (les Etats-Unis ?). L’heure est venue, la menace ne peut persister (the game is over !). George « Fireblade » Bush a été mobilisé.

Voilà donc un scénario fort original dans lequel il ne manque plus que notre fabuleux pays qu’est la France pour imposer son « Veto » (ou un nouveau fromage de chèvre destiné à filer la chiasse aux soldats américains pour qu’ils battent en retraite).




La peur du vide…

C’est en effet ce que l’on ressent la première fois que l’on joue à ce jeu. Les décors sont tellement vides qu’on à l’impression d’être attiré vers son écran, finissant par tomber par terre… Les textures elles aussi ne sont pas en reste puisque vous aurez droit à ce qui ce fait de mieux dans le mauvais goût, pas de « multitexturing », ni de « bumpmaping » mais tout simplement du « platmaping » (une nouvelle technique permettant d’étaler une couleur uniforme sur toute la surface désirée…). L’effet d’eau quant à lui est totalement désastreux puisque les lacs ressemblent à des flaques d’huile ou de métal liquide, et le mode vision thermique vous donnera envie de vomir au bout de quelques minutes de jeu. Inutile alors de vous parler du zoom incontrôlable de votre fusil sniper ni des effet d’explosions qui nous renvoient à la belle époque de la PSONE…

Heureusement, vous aurez quand même droit à un très joli effet de camouflage optique (vous permettant de passer en mode furtif) ainsi qu’à un hélicoptère fort bien modélisé, mais ce sera tout !




Pour en chier…

Au niveau de la jouabilité, il faut avouer que le jeu se prend en main très rapidement (c’est là son seul et unique point fort) et qu’il est ainsi accessible à tous. Le parti pris très arcade est une bonne idée, mais on ressent très vite les limites de l’hélicoptère et on aurait apprécié davantage de profondeur. Mais qui dit bonne prise en mains ne dit pas pour autant maniabilité exemplaire. En effet, l’hélicoptère qui est censé être une bête de combat s’avère très poussif et les mouvement de caméra n’arrangent rien à la situation, ne nous permettant pas de prendre du plaisir à piloter…

Au niveau du gameplay, même si les missions sont variées, le jeu devient très vite répétitif et il vous lassera au bout de quelques dizaines de minutes. Vous aurez 20 missions à effectuer, réparties en 4 Campagnes différentes : montagnes suisses, désert d’Amérique du sud, Amérique Latine et Cercle Arctique. Si certaines d’entre elles sont très faciles et se terminent en 5 minutes, d’autres vous demanderont une bonne cinquantaine d’essais avant d’arriver à faire quelque chose, rajoutant encore au côté ultra répétitif du jeu.

Pour essayer de relever (un peu) le niveau, les développeurs ont inclus des mini jeux (au nombre de 4) qui se débloquent à la fin de chaque Campagne, ainsi qu’un documentaire sur les hélicoptères de combat : « Le Rugissement de la Guerre » (qui dure à peine 5 minutes), vous présentant les hélico préférés des troupes américaines (trop cool)…


Voilà, je pense que la synthèse est plutôt facile à faire, ce jeu est à éviter à tout pris si vous ne voulez pas regretter d’avoir dépensé 70 € inutilement. Avec des graphismes indignes d’une bobox, une pauvreté de gameplay affligeante et l’absence de modes multijoueurs ce jeu est un ratage dans les règles de l’art. Bien qu’accessible à tous, il montre très vite ses limites car il faut à peine 4 heures pour en venir à bout, et ce ne sont pas les minijeux anecdotiques ou le documentaire sur les hélicos (qui ressemble plus à une pub pour l’armée américaine) qui rallongeront sa durée de vie. Sur XBOX, vous trouverez dans le même genre (même si il y a des robots à la place des hélicos) Mechassault, beaucoup plus beau, plus jouissif et compatible avec le Live qui plus est. Alors passez votre chemin…

+

    -

      • Indigne de la xbox tout simplement...
      • Le seul point positif du jeu qui se prend en main assez rapidement...
      • Minable...
      • Ouai sympa sans plus...
      • Minable...
      • Un titre sans intérêt qui vous fera juste perdre votre argent, de toute façon à l'heure qu'il est il ne doit plus être en vente...
      • Saccadée à mort...

    Sur le même thème