Jeux

From Dust

Action/Aventure | Edité par Ubisoft | Développé par Ubisoft Montpellier

8/10
360 : 27 juillet 2011
27.07 à 09h41 par - Rédacteur en Chef |Source : http://www.xbox-mag.net

Test : From Dust sur Xbox 360

S'il fallait classer les artistes français ayant le plus contribuer à l'évolution du jeu vidéo, il est certain que le nom d'Eric Chahi se situerait dans les sommets de celle-ci. Avec à son actif des titres tels que Another World et Heart of Darkness, le frenchy a réussi à emmener bon nombre de joueurs dans des univers travaillés à l'ambiance unique. Quoi de plus logique alors de s'enthousiasmer devant sa prochaine production destinée au Xbox Live Arcade, From Dust, véritable plébiscite à la seule évocation du nom de son créateur. Et si ce véritable plébiscite était un peu hâtif ?

Il y a Jean-Claude, et il y a Dieu

Avant de parler du jeu en lui-même, il est bon de rappeler – en bons chauvins que nous sommes – que cette nouvelle production d’Eric Chahi est 100% française. Développé dans les studios d’Ubisoft Montpellier où officie également Michel Ancel, une autre référence de notre patrimoine vidéo-ludique, From Dust se paye le luxe d’être le premier titre d’un Summer of Arcade à arborer le drapeau tricolore. N’en jetez plus ! Si on ne peut pas renier les origines du titre, en revanche il s’attache à nous offrir très rapidement une expérience universelle, dans tous les sens du terme. Dans la pure tradition des god-game, From Dust vous propose d’enfiler le costume de Dieu (appelé ici Le Souffle) et d’agir sur le quotidien du peuple qui compose votre monde. A l’image de Populous et de Black&White, deux titres sortis de l’imagination débordante d’un certain Peter Molyneux, votre but sera alors de faire prospérer vos sujets tout en étendant votre domaine d’action.
Et pour faire valoir vos pouvoirs divins, le titre vous propose de vous plonger dans deux modes de jeu bien différents : histoire et défis. Les amateurs du genre regretteront au passage l’absence d’un véritable mode vous permettant de partir de zéro et d’étendre ensuite votre peuple à l’infini. Même si la dernière étape du mode histoire se rapprochera un tant soit peu de ce concept, les douze précédentes quant à elles vous offriront un terrain aux reliefs déjà établis et où vos actions sur l’environnement se révèlent finalement plutôt limitées. Le but, lui, reste le même tout au long de l’histoire puisqu’il vous faudra amener cinq de vos hommes à un portail leur permettant d’atteindre le prochain territoire. Un principe plutôt simple sur le papier mais qui passera obligatoirement par d’autres étapes, avec en premier lieu la nécessité de reconstruire tous les villages (jusqu’à quatre maximum) abandonnés par ceux que votre tribu appelle les Anciens. Une tâche pas toujours évidente surtout lorsque les éléments se déchainent contre vous.Masse moléculaireHeureusement, le mode histoire, que l’on pourrait qualifier de didacticiel géant, va vous permettre d’appréhender chacun de vos pouvoir petit à petit. Ainsi, au commencement vous ne pourrez agir que sur de faibles quantités d’eau et de terre. En maintenant la pression sur l’une des gâchettes de votre manette, vous aspirez de la matière, que vous pouvez relâcher en pressant l’autre gâchette. Un concept très simple et particulièrement efficace qui offre un certain sentiment de puissance au joueur, le tout accentué par un moteur physique capable de gérer l’érosion et la mécanique des fluides avec une grande crédibilité. Ces actions simplistes vous permettront dans un premier temps de construire des digues, ou des ponts de sable afin de protéger votre peuple, mais surtout lui faciliter la tâche dans l’acquisition de nouveaux totems, dans le but d’établir un maximum de villages. Bénéficiant d’une difficulté progressive, ce mode histoire très addictif vous permet de gérer plusieurs contextes bien différents d’un monde à l’autre, en intégrant par exemple la gestion des marées, l’éruption de volcans, des éléments qui viennent s’ajouter à des contraintes géologiques tels que les reliefs montagneux et les rivières qui peuvent également être un frein à la progression de vos sujets vers des terres inexplorées.

Il va donc falloir gérer les multiples situations diverses et variées avec les moyens du bord. Heureusement, certaines créations de village vous permettront d’acquérir de nouveaux pouvoirs et vous faciliteront parfois grandement la tâche. Entre autres, vous pourrez figer l’eau, mais également l’évaporer, déverser de la terre sans que vous ayez besoin d’en ramasser, ou encore amplifier vos pouvoirs pour ramasser plus de matière à la fois. A côté de cela, votre peuple peut également apprendre à se protéger de lui-même en collectant le savoir de l’eau et le savoir du feu auprès de petits totems disposés dans les mondes. Les villages qui bénéficient de ces savoirs pourront alors résister aux coulées de lave mais également aux crues et aux tsunamis dévastateurs. Des protections qui se révèlent bien souvent indispensables tant certaines situations s’avèrent critiques pour votre peuple. Pour le reste, il faudra tout de même faire preuve d’un minimum de stratégie, et les échecs successifs aident bien souvent à envisager de nouvelles solutions pour les parties suivantes. Au final, rien n’est infaisable et c’est avec un véritable plaisir que l’on progresse dans ce mode histoire.Moins intéressant, le mode défi vous propose de résoudre l’une des trente situations que vous débloquez au fur et à mesure que vous avancez dans l’histoire. Pas franchement intéressant, il a au moins le mérite d’exister et offre la possibilité de comparer vos prouesses avec celles de vos amis via des classements en ligne. Et même si ce mode fait la part belle à la réflexion, il reste malheureusement bien en-deça de l’intérêt du mode histoire. Pour finir, il est intéressant de noter la volonté d’Eric Chahi d’inclure une véritable mythologie autour du titre à l’aide de la Mémoire Tribale. A débloquer, là aussi dans le mode histoire, ces bribes de textes vous permettront d’en apprendre plus sur les différents éléments qui composent From Dust, de la végétation aux tribus en passant par les différents territoires que vous serez amené à traverser.

http://www.dailymotion.com/video/xk5yy7
En partant d'une page blanche, Eric Chahi ré-invente totalement un genre formaté qui peinait jusque là à se renouveler et à attirer le grand public. Avec From Dust, le créatif français simplifie à l'extrême le concept du god-game en prenant garde d'offrir aux joueurs une expérience originale et accessible au plus grand nombre. En dépit d'une durée de vie critiquable, le titre développé au sein d'Ubisoft Montpellier justifie pleinement sa présence au sein du Summer of Arcade version 2011 et restera sans doute pendant un moment une véritable référence dans son genre.

+

  • Trente défis
  • Un soupçon de stratégie
  • Moteur physique au point
  • Concept simple et addictif
  • Univers qui invite au voyage

-