Jeux

Jurassic World Evolution 2

Simulation | Edité par Frontier Developments | Développé par Frontier Developments

7/10
One : 09 novembre 2021 Series X/S : 09 novembre 2021
22.11 à 17h15 par

Test : Jurassic World Evolution 2 sur Xbox One

On prend les mêmes, ou presque , et on recommence

En marge de la sortie du prochain film Jurassic World (attendu pour 2022), Frontier Developments nous propose de découvrir la suite de Jurassic World Evolution, son simulateur de gestion de parc de dinosaures. Après un premier essai convaincant et agréable, la question est de savoir si les développeurs ont su trouver de quoi raviver la flamme du petit garçon qui sommeillait en nous, et surtout si un second épisode se justifiait, trois ans après le précédent.

Jurassic World Evolution, c’est le genre de jeu qui a tout du plaisir coupable. Pour peu que l’on soit fan de la saga cinématographique initiée par Steven Spielberg, ou que l’on ait une attache particulière pour les immenses créatures qui occupaient jadis la planète bleue, il est réellement difficile de se montrer objectif. Pourquoi me demanderez-vous ? Tout simplement parce que Jurassic Word Evolution (2) saura vous plaire, et surtout vous caresser dans le sens du poil.

Commençons par le principal : les dinosaures. Comprenant pas moins de 75 espèces, le jeu se veut aussi diversifié qu’intéressant. Herbivores et carnivores sont au rendez-vous : l’occasion pour tout un chacun de faire connaissance avec certaines créatures méconnues, mais également de retrouver celles qui ont brillé sur grand écran. Et s’il y a peu de surprises de ce côté-là dans ce second opus, c’est aussi et surtout pour les créatures ailées et sous-marines que le jeu vaut le coup d’œil. En effet, dans Jurassic World Evolution 2, il est enfin possible de disposer de volières (qui étaient disponibles dans le premier, mais uniquement au travers de contenus téléchargeables), ainsi que d’enclos pour créatures aquatiques. Une nouveauté bienvenue qui offre davantage de possibilités, mais qui ne changera pas l’ADN du jeu. En effet, le traitement de ces créatures est, à peu de choses près, exactement le même que celui de ceux de base. Bref, même si ce n’est pas révolutionnaire, cela permet aux afficionados des films de se rapprocher un peu plus des parcs/îles qui sont visibles dans Jurassic Park 2 et Jurassic World, notamment.

JWE2-2

Au-delà de leur nombre et de leur diversité, Frontier Developments a pris le temps de peaufiner, de travailler le comportement et l’aspect visuel de chacune des créatures. C’est un réel plaisir de les suivre et de les observer, tant elles sont bien modélisées et tant leur comportement semble naturel. Un véritable tour de force qui donne du crédit au jeu et qui lui confère un charme indéniable. Car, au-delà de cela, Jurassic World Evolution 2 ne brille pas par une technique extraordinaire. Le jeu fait le job, le titre étant propre et sans réel problème technique, mais il ne sort pas du lot, se permettant même à certains moments, de perdre quelques images par seconde quand le parc est trop rempli. Une situation qui ne s’est pas toujours répétée, mais qui, quand cela arrive, plombe malgré tout l’expérience de jeu.

JWE2

Au niveau des mécaniques de gameplay, Jurassic World Evolution 2 suit les traces de son grand frère, peaufinant la formule, mais n’apportant pratiquement rien de neuf. On développe son parc au fur et à mesure, ajoutant des bâtiments pour gérer les visiteurs, mais aussi et surtout pour s’assurer de pouvoir « créer » des dinosaures. Pour ce faire, rien de plus simple. Il vous faut envoyer une équipe en expédition afin qu’elle trouve de nouveaux fossiles dont il sera possible d’extraire de l’ADN. Une fois que c’est fait, à vous de mettre les couveuses en état de marche, puis de lâcher vos nouveaux bébés dans leur enclos. Bien entendu, il y a des subtilités : modifications génétiques, anomalies génétiques, échec de l’incubation… Tout n’est pas rose, ni parfait à Jurassic Park/World. La plus grosse nouveauté de cet opus se situe dans l’indispensable gestion des scientifiques. Ces derniers, recrutés par vos soins, disposent chacun de points de compétences. En fonction de ceux-ci, ils peuvent réaliser plus habilement l’une ou l’autre tâche que vous leur assignerez. De plus, chacun de vos chercheurs disposera d’un talent particulier qui pourra vous aider à avancer plus rapidement : éclosion accélérée, expédition plus efficace… Disposant également d’une jauge de fatigue, la gestion de votre équipe sera extrêmement importante, car en cas de mécontentements, vos scientifiques pourront… saboter votre parc (Dennis, tu sors d’ici immédiatement !), laissant, par exemple, les portes de tous vos enclos, ouvertes.

JWE2-3

Sur le plan de la gestion, Jurassic World Evolution 2 n’est pas le jeu le plus compliqué qui soit. Il est nécessaire de faire rentrer de l’argent (en diversifiant les créatures et activités proposées, et en faisant en sorte qu’un maximum de visiteurs entrent dans votre parc), tout en prenant soin de vos dinosaures qui se blesseront ou tomberont malade régulièrement. Des tempêtes viendront également semer le chaos, abîmant et détruisant de nombreux bâtiments lors de leur passage. Ces dernières, bien que peu nombreuses, sont souvent à l’origine d’un grand nombre de problèmes : bâtiments abîmés, enclos détruits, animaux malades ou blessés… Un phénomène aléatoire désagréable qui aura la fâcheuse tendance à se répéter, mais qui, en même temps, brisera la routine qui s’installera bien assez vite. Car, dans Jurassic World Evolution 2, il arrive parfois que l’on s’ennuie. La gestion du parc est simple (simpliste ?), si bien que de temps en temps, en attendant que l’argent rentre pour envoyer une nouvelle expédition, on ne sait pas réellement quoi faire. Alors oui, c’est sans doute le meilleur moment pour zoomer sur les dinosaures et les observer, mais cela ne fonctionne qu’un temps.

JWE2-5

En termes de contenu, le jeu propose quatre modes de jeu bien distincts. Le premier est une campagne qui prend place à la suite des évènements de Jurassic World Evolution 2. Elle permet de se familiariser avec les nouveautés et le gameplay, mais n’apporte pas grand-chose à l’histoire de la saga. Une histoire qui est contée par les personnages iconiques des films que l’on prend plaisir à retrouver. John Hammond, Ian Malcolm, Owen Grady, Claire Dearing : tous sont au rendez-vous, pour le plus grand plaisir des fans. Malheureusement, au-delà d’un scénario chiche en informations pour ne pas dire inutile, cette campagne se bouclera en moins de trois heures. Le second mode, intitulé Chaos Theory, vous demandera de revivre les moments les plus emblématiques de la série de films, en tentant d’éviter que cela ne sombre dans le chaos. Cette relecture des produits originaux est intéressante, car en plus de vous fournir de petits objectifs réguliers, elle permet de vivre une expérience inédite au défi plus relevé, proposant un contenu adapté au film traité. Vous ne trouverez pas de dinosaures ailés ou aquatiques dans Jurassic Park, mais bien dans Jurassic World, par exemple. Le troisième mode de jeu est une suite de défis chronométrés que vous pourrez relever. De tous les modes, il s’agit, à mon sens, de celui qui a le moins d’intérêt. Jurassic World Evolution 2 est un jeu qui se veut calme, et le fait de devoir courir après le temps pour parvenir à un seul et unique objectif n’a que peu (voire pas du tout) d’intérêt. Enfin, le mode bac-à-sable, déjà présent dans le premier opus, permet à ceux et celles qui le souhaitent de créer le parc de leur rêve. L’ensemble des éléments et dinosaures étant alors disponibles.

7/10
Vous l’aurez compris, Jurassic World Evolution 2 n’est pas un mauvais jeu, loin de là, mais il s’agit d’une évolution trop timide d’un concept de base bien rôdé. Car si le premier opus avait su profiter du côté neuf pour attirer les fans de la saga cinématographique et des dinosaures, ce second épisode quant à lui aurait dû pouvoir proposer bien davantage pour leur redonner envie de passer à la caisse. Et ce ne sont malheureusement pas les modes campagne et défis qui le permettront. Heureusement, les quelques nouveaux dinosaures ainsi que les ajouts de gameplay (scientifiques) restent une bonne pioche qui pourra, en attendant la sortie du troisième Jurassic World, vous occuper pendant quelques heures.

+

  • Les nouveaux dinosaures ;
  • La modélisation de toutes les créatures ;
  • Le mode "Théorie du Chaos" ;
  • La gestion des scientifiques ;
  • L'ambiance de la saga ;
  • Les personnages iconiques.

-

    • Trop simple ? ;
    • Peu de nouveautés ;
    • On s'ennuie parfois ;
    • La campagne, quelle déception ;
    • Les défis, peu adaptés au jeu ;
    • Quelques baisses de framerate à certains moments.