Jeux

Kingdoms of Amalur: Re-Reckoning – Fatesworn

6/10
10.01 à 09h43 par

Test : Kingdoms of Amalur: Re-Reckoning - Fatesworn sur Xbox One

Les Royaumes d'Amalur ont besoin de vous

Sortie en 2012, Reckoning - Les Royaumes d'Amalur eu droit à son Remaster en 2021 sobrement intitulé Re-Reckoning. Quelques mois plus tard, THQ décide de sortir une nouvelle extension pour l'un de ces jeux phares. Intitulé Fatesworn, elle propose au joueur de prolonger l'aventure de base. Mais, cela vaut-il le coup de se replonger dans ce RPG ? Réponse maintenant.

Ce DLC, Fatesworn, nous propose de nous emmener dans une toute nouvelle région d’Amalur, Mithros. Cette dernière est située dans le nord du continent. Nous y sommes envoyés enquêter sur de récents troubles. Très vite, nous allons découvrir que la cause de tous ces maux est Telogrus autrement dit le Dieu du Chaos. Il cherche à envahir les Royaumes d’Amalur grâce aux créatures du Chaos venus du Royaume du Chaos (cette logique est implacable). Comme dans tout bon RPG qui se respecte, nous sommes, bien entendu, le seul espoir.

153122-800

Pour avoir accès à cette nouvelle aventure, il vous faudra avoir fini au préalable l’histoire principale. Cependant, il n’est pas obligatoire d’avoir fait les autres DLC. Et, à mon humble avis, si vous recommencez le jeu, je vous conseille de faire ce nouveau DLC en priorité. En effet, il vous permet de monter le niveau maximal de votre personnage de 40 à 50. Si vous connaissez le titre, vous savez que le niveau 40 est atteint avant la fin de l’histoire principale et sur les premiers DLC, nous sentions que notre puissance était un peu courte. Ce petite problème est corrigé grâce à Fatesworn. Mais, libre à vous de faire les DLC dans l’ordre que vous voulez.

Chaque passage de niveau vous octroiera, comme dans le jeu principal, trois points de Capacités et un point de Compétences. Et là, où la première difficulté va intervenir. En effet, si vous avez choisi une seule destinée (Puissance, Finesse ou Sorcellerie), il sera difficile d’investir ces nouveaux points dans des aptitudes intéressantes. En revanche, si votre destinée est plutôt mixé, vous aurez tout à loisir de débloquer d’autres compétences complémentaires. La grosse plus-value aurait été d’avoir de nouvelles capacités dans chaque branche. Mais bon, nous n’allons pas bouder le plaisir d’avoir un DLC sur un jeu sorti initialement il y a presque 10 ans.

Kingdoms-of-Amalur-Re-Reckoning-Fatesworn_2021_12-02-21_004-1024x576-1

En revanche, du côté des compétences, nous constatons qu’une nouvelle a fait son apparition, la Vision du Chaos. Cette dernière se débloque rapidement dans la progression de la quête principale du DLC. Elle permet de détecter les Failles et Portail du Chaos qui abreuvent Amalur de monstres en tout genre. Si vous l’améliorez, vous pourrez afficher tous les portails ouverts directement sur la carte du monde (un peu comme la compétence Observation). Elle permet surtout de trouver ceux qui ne sont pas liés à la quête principale. Cependant, pour débloquer cette possibilité, il vous faudra investir 9 des 10 points de Compétences.

Bon, c’est bien beau tout cela mais il y a des nouveautés côté équipement. Oui, il y en a. Nous voyons apparaître de nouvelles armes détenant le pouvoir du Chaos. Alors, oui, ces nouvelles armes ne sont pas forcément plus puissantes que celle que vous aurez déjà mais elles seront indispensables pour venir à bout des créatures du Chaos. Pour m’expliquer, il faut savoir que les nouveaux monstres possèdent une protection que seules les armes du Chaos peuvent enlever. Et si vous n’enlevez pas la dite protection, il sera impossible de faire des dégâts à vos adversaires. C’est peut-être léger comme nouveauté mais cela permet de renouveler le gameplay et de proposer une approche plus tactique. Devant un groupe d’ennemis, nous nous poserons la question de savoir si nous faisons du un contre un ou si nous attaquons le nombre.

154673

Graphiquement, cette extension souffle le chaud et le froid. L’ambiance rappelle celle de Skyrim ou The Elder Scrolls dont le jeu de base s’est largement inspiré et ne s’en est jamais caché. Quand nous débarquons à Mithros, nous constatons très vite que le jeu a 10 ans d’âge. Mais, nous nous souvenons aussi qu’il a connu un Remaster en 2021. Donc, c’est partagé que nous explorons cette contrée. Elle reste techniquement dans la lignée des autres DLC et même du jeu principal. Mais, nous nous attendions à mieux. Nous restons un peu sur notre faim.

Attention, je n’ai pas dit que c’était moche mais que nous pouvions y opposer deux écoles. Il y aura l’école 2012 et là, force est de constater que Fatesworn est dans la lignée de ces prédécesseurs et l’école 2021. Là, par contre, nous sentons des graphismes vieillots, mal inspirés et un peu feignants.

6/10
Au final, Fatesworn n'est pas un mauvais DLC. Nous sommes ravis de voir que THQ Nordic suit encore son jeu en proposant un Remaster tout d'abord puis une nouvelle contrée à explorer. En revanche, trop peu de nouveautés sont à mettre en valeur. Certes, il vous faudra une bonne vingtaine d'heures pour faire le tour de Mithros mais malheureusement la durée ne fait pas la qualité.

+

  • Un DLC 10 ans après
  • De nouveaux monstres
  • La montée de niveaux
  • Une nouvelle région

-

    • Graphismes un peu vieillot
    • Peu de nouveautés
    • De nouvelles armes mais moins puissantes

Sur le même thème