Jeux

LEGO Brawls

Combat | Edité par Bandai Namco | Développé par RED Games

6/10
One : 02 septembre 2022
08.09 à 08h48 par

Test : LEGO Brawls sur Xbox One

Non, ce n'est pas une pièce rapportée !

Décidément bien en vue grâce au succès du jeu Multiversus, le genre du brawler initié par l’unique Super Smash Bros semble avoir encore de beaux jours devant lui. Preuve en est aujourd’hui avec l’arrivée sur nos consoles de LEGO Brawls, un jeu de combat sorti en 2019 en exclusivité sur Apple Arcade qui aura la lourde de tâche d’endosser le rôle du challenger. Mais en est-il seulement capable ?

L’actualité de l’été aura été rythmée par la sortie du Multiversus, quelques mois seulement après la sortie du dernier personnage téléchargeable de Super Smash Bros Ultimate, Sora. Un état de grâce pour le genre qui profite actuellement d’une belle visibilité et qui accueille donc aujourd’hui un nouveau membre avec LEGO Brawls. Initialement sorti sur Apple Arcade et donc jouable sur téléphone, le titre se veut sensiblement différent tout en gardant l’idée de base du gameplay : il va falloir se battre dans l’arène pour prouver aux yeux du monde qui est le meilleur !

LEGO Brawls 5

LEGO Brawls est donc, au départ, un jeu mobile. Une information importante à souligner, car elle conditionne inévitablement le fonctionnement du titre et des différentes parties. Il faut que ça aille vite, très vite ! Et, sur nos consoles, c’est tout à fait ce qu’il se passe. Le menu, extrêmement simple, nous propose de découvrir deux modes bien distincts : bataille et fête. Le premier se déroule exclusivement en ligne avec des joueurs inconnus, tandis que le second propose le même type de partie, sauf qu’il est possible de créer des salons privés, en local ou de créer une équipe avant de rejoindre d’autres joueurs. Il n’y donc aucune campagne ou aucune partie solo. Le jeu se veut et est volontairement multijoueur, vous voilà prévenu !

Une fois la partie lancée, il s’agit de sélectionner son personnage (sur lequel nous reviendrons un peu plus bas), puis après quelques secondes d’attente (il faut reconnaitre que ça va très vite !), la partie se lance. Aucun tutoriel ne démarre automatiquement. Pour comprendre le fonctionnement du jeu, il faut soit se rendre dans les options, soit aller au charbon et tenter d’identifier les mécanismes du titre. Bref, une fois la bataille débutée, on constate que tous les personnages à l’écran (8 maximum) disposent chacun d’une barre de vie qui se trouve juste au-dessus de lui. Une fois celle-ci vide, c’est la mort qui vous attend. Il n’est donc nullement question d’un quelconque pourcentage qui augmente en fonction des coups pris, ni d’une arène où on voit ses adversaires durant toute la bataille. Le système et le gameplay sont très différents, ce qui, en soi, peut s’avérer être une excellente chose.

LEGO Brawls 3

Du côté du gameplay justement, LEGO Brawls joue la carte de la simplicité. Exit les coups puissants, les coups faibles et la possibilité de « charger » ses attaques. Notre petit bonhomme jaune dispose d’une attaque de base liée à la touche X, et d’une charge lui permettant de percuter les adversaires à sa gauche ou à sa droite. Cette dernière peut également aider à fuir quand le cas se présente et qu’il est nécessaire de battre en retraite. Une attaque par le haut est également au rendez-vous qui, une fois au sol, éjecte nos adversaires, donnant également une petite seconde d’invincibilité à notre personnage. Un fonctionnement déjà bien compris par certains joueurs qui répètent ce mouvement durant toute une partie. Horrible !

Par contre, là où LEGO Brawls se différencie clairement de ses illustres grands frères, c’est dans l’utilisation de capacités. Indisponibles au début de la partie, elles peuvent être récupérées par le biais de petites boites disposées sur l’ensemble de la carte et qui réapparaissent assez régulièrement (coucou Mario Kart). Elles vous confèrent alors une capacité parmi les trois que vous aurez préalablement choisies, ou bien une technique propre au niveau sur lequel vous combattez. Extrêmement important, cet aspect n’est pas à négliger, car il permet au joueur de profiter de bonus de force, de véhicules, ou parfois de la possibilité d’invoquer d’immenses créatures comme le joli T-Rex sur l’arène Jurassic Park. Cela étant, hormis ce système mis en place (et même une fois qu’il est maitrisé), le jeu s’avère être relativement pauvre en termes de gameplay…

LEGO Brawls 4

Cette pauvreté de gameplay, malheureusement, est également bien présente au niveau des arènes qui, au-delà d’un nombre relativement restreint, proposent toujours la même chose. On retrouvera évidemment la bataille classique où chacun dispose de trois vies et où il faut s’arranger pour être le dernier en vie, mais également de combats d’équipes où il faut prendre le contrôle d’un point défini, ou collecter des objets sans mourir. C’est sympathique au départ, mais très rapidement redondant. Dommage !

Venons-en maintenant au personnage LEGO. C’est probablement le point fort du jeu : il est possible de customiser son combattant avec les très nombreux éléments disponibles gratuitement. En effet, chaque partie se termine en débloquant un objet tiré de l’un des univers LEGO : Ninjago, Pirates, Western… Une fois l’ensemble acquis, on obtient alors un nouvel item qu’il est possible d’ajouter à sa collection. Mieux encore, LEGO Brawls dispose s’un système de Battle Pass entièrement gratuit. Il vous faut pour cela choisir avant de commencer à jouer un univers parmi ceux cités ci-dessus, puis de participer et gagner des parties. Plus vous gagnez (ou êtes bien classés), plus vous remportez des LEGO qui vous font avancer. Un excellent point qui contentera de nombreux fans de LEGO, mais pour lequel on ne peut que regretter l’absence de licences fortes telles que Star Wars ou Harry Potter, pour ne citer que ces dernières.

LEGO Brawls 2

Sur le plan technique, LEGO Brawls fait le boulot. Le titre est joli, et fluide. Les arènes dans lesquelles on combat sont agréable à l’œil et retranscrivent assez bien les différents univers LEGO. Les connaisseurs s’amuseront d’ailleurs à repérer des pièces qu’ils connaissent bien et apprécieront forcément ce fan service intelligent et sympathique. Du côté de la bande-son, par contre, il n’y a rien de particulier à signaler. Les combats semblent parfois bien fades sur le plan sonore. Mais est-ce vraiment l’essentiel ?

6/10
LEGO Brawls était un jeu mobile, et son arrivée sur consoles ne changera rien à la donne. Les parties sont courtes, le système de progression n’est pas frustrant et le gameplay est simpliste. Si vous pensiez trouver une expérience aussi corsée que Multiversus ou aussi complète et précise que Super Smash Bros, passez votre chemin ! Par contre, si vous souhaitez un petit jeu à jouer en famille ou sur le pouce entre deux blocbusters sortis sur le Game Pass, il se pourrait que votre âme d’enfant ayant joué au LEGO y prenne un certain plaisir, pendant un moment tout du moins…

+

  • Fun ;
  • Simple ;
  • Univers LEGO ;
  • Système de "pass" ;
  • Personnalisation poussée.

-

    • Redondant ;
    • Gameplay simpliste ;
    • Partie sonore insipide ;
    • Contenu famélique.