Jeux

Les Schtroumpfs – Mission Malfeuille

Plateformes | Edité par Microids | Développé par OSome Studio

7/10
One : 05 novembre 2021
04.11 à 09h29 par - Rédacteur en Chef

Test : Les Schtroumpfs – Mission Malfeuille sur Xbox One

Little Blues Sunshine

Les parisiens de Microïds continuent d'explorer la filière des bandes-dessinées adaptées en jeu vidéo. Après Astérix, XIII, Blacksad, Titeuf et Les Tuniques Bleues, et en attendant le Marsupilami et Goldorak, l'éditeur français s'attaque désormais aux Schtroumpfs de Peyo. Un retour des petits hommes bleus, huit ans après l'aventure catastrophique parue, entre autres, sur Xbox 360 à l'occasion de la sortie du second film. Ce nouvel essai est désormais assuré par les lyonnais d'OSome Studio, pour une aventure que l'on espère inspirée, et aspirante.

Le village des Schtroumpfs est en grand danger. Une plante toxique et très envahissante s’est répandue autour des maisons en forme de champignons, la Malfeuille. Ni une, ni deux, nos petits héros bleus plutôt habitués à repousser les assauts de Gargamel depuis plus de 60 ans vont devoir se retrousser les manches pour une opération désherbage de grande envergure. C’est le schtroumpf costaud qui s’y colle, le seul capable de maitriser rapidement le vaporisaschtroumpf, un appareil capable d’éradiquer la Malfeuille en répandant une produit curatif sur les plantes malades.

d10fa314-1fc2-45aa-8eb0-ba46ebd55f98

Un principe qui rappelle très vite celui de Super Mario Sunshine, avec le célèbre plombier de Nintendo qui s’était chargé de nettoyer l’île Delfino avec un vaporisateur d’eau il y a près de 20 ans. Le scénario des Schtroumpfs: Mission Malfeuille est un peu plus linéaire malgré tout, et vous entraine dans différentes zones d’un monde semi-ouvert agréablement modélisé. L’aspect cartoon est très bien réalisé, sans aucun bug majeur sur Xbox Series X. De quoi se plonger très rapidement dans cet univers sympathique dans lequel on retrouve les personnages habituels de la série avec le grand schtroumpf, le schtroumpf bricoleur, le schtroumpf paresseux et bien entendu Gargamel. Pour laisser le schtroumpf costaud au repos, le scénario du jeu nous propose également de jouer avec le schtroumpf à lunettes, le schtroumpf cuisinier et l’incontournable schtroumpfette.

Quatre personnages jouables, mais un gameplay qui ne change pas pour autant selon le schtroumpf que l’on incarne. En revanche, le vaporisaschtroumpf gagne en efficacité au fil de l’aventure, pour offrir de nouvelles capacités à nos héros. En plus d’éradiquer la malfeuille, l’engin purificateur offre la possibilité au joueur d’effectuer un double-saut, de planer, de réaliser un dash et même d’aspirer des ennemis et des obstacles. Une variété dans le gameplay très appréciable, et qui évite surtout de tomber dans des schémas redondants. Le bestiaire contribue d’ailleurs à éviter l’ennui, avec des méchants qui incitent à varier les actions à réaliser.

e59e85fd-c539-4db0-8721-55d58759cb65

Car quelques phases de combats viennent pimenter l’action, avec des ennemis pas franchement coriaces, et aucun boss à l’horizon. Il faut dire que Les Schtroumpfs: Mission Malfeuille se destine clairement à des enfants entre 8 et 12 ans, avec même la présence d’une petite option coopérative pour inviter les plus jeunes à participer. Pas d’écran splitté, ni de vaporisaschtroumpf pour le second joueur, celui-ci se contente d’envoyer des bombes en combat et de soigner son compère de jeu.

Pour le reste, les développeurs lyonnais nous proposent essentiellement de participer à des séquences de plateformes. Très simples aux départs, celles-ci se complexifient au fil de l’aventure, notamment avec les améliorations du vaporisateur qui viennent ajouter un peu de challenge. La plupart du temps, le jeu se fait en véritable 3D, avec des objets à récupérer un peu partout et qui permettent ensuite d’améliorer le nombre de coeurs de nos schtroumpfs ou la durée de fonctionnement du vaporisaschtroumpf par exemple. Certaines phases passent en 2,5D, avec des séquences d’infiltration et de courses-poursuites dans la dernière partie du jeu. Une fois terminé, il est encore possible de passer encore quelques heures sur ce Schtroumpfs: Mission Malfeuille en récupérant l’ensemble des objets dispersés dans les niveaux, en débloquant de nouvelles zones dans le village et en purifiant les niveaux à 100%.

7/10
Les Schtroumpfs réalisent un excellent retour sur la scène vidéoludique. Les développeurs d'OSome Studio rendent une copie très fidèle à l'univers imaginé par Peyo en 1958, tout en proposant un gameplay varié et évolutif qui ravira les joueurs de 8 à 12 ans. Même si l'aventure est un poil trop linéaire, le studio lyonnais a eu la bonne idée de réaliser un monde semi-ouvert avec une petite dose de rejouabilité capable de faire grimper une durée de vie plutôt légère si on s'en tient à l'histoire. Globalement, le retour des petits hommes bleus est une très bonne surprise, et de bon augure pour les prochains épisodes, Microïds disposant des droits de la licence pour encore 4 jeux de la franchise sur les 5 prochaines années.

+

  • Gameplay précis, intéressant et évolutif
  • Univers très fidèle à la franchise
  • Techniquement réussi
  • Petite option coop
  • Musiques très agréables

-

    • Relativement court
    • Peu d'environnements différents
    • Pas de différences entre les persos jouables