Jeux

Monster Jam Steel Titans 2

Course | Edité par THQ Nordic | Développé par Rainbow Studios

3/5
One : 02 mars 2021
02.03 à 15h12 par - Rédacteur en Chef

Test : Monster Jam Steel Titans 2 sur Xbox One

Grosses roues, petites évolutions

Arrivée l’été 2019 pour redonner un coup de fouet à une discipline alors en perte de repères, la franchise Monster Jam signait une performance relativement moyenne. Pas désagréable mais loin d’être fou, Monster Jam Steel Titans nous a occupé quelques heures avant de retourner dormir au garage. Ce manque de matière exploitable couplé à des sérieux soucis quant à la viabilité du moteur physique, faiblesses caractéristiques du premier épisode, ont aujourd’hui l’opportunité de se voir balayées par l’arrivée de Monster Jam Steel Titans 2. Ou pas.

Lire le test de Monster Jam Steel Titans sur Xbox One

Vous le savez si vous avez joué au premier Monster Jam Steel Titans ou à défaut, lu notre test disponible via le lien juste au-dessus : l’expérience au volant des colosses de métal a eu vite fait de se froisser. Passées quelques courses sans saveur et de la souffrance face à des véhicules pas toujours maniables, on a préféré laisser le jeu tranquille. Ce genre de titre a cependant un petit « je ne sais quoi » qui pousse à y revenir de temps en temps. Peut-être est-ce de la nostalgie que l’on ressent, une envie de retour dans le passé à coups de grosses bagnoles et de bande-son garage indissociable du genre ? Si c’est votre sensibilité à vous aussi, sachez que vous êtes chez vous dans Monster Jam Steel Titans 2. Toujours vautré dans une proposition simple à la sauce PS2, le jeu de Rainbow Studios, auteur du premier épisode et des MX vs ATV entre autres, vous met à l’aise.

 steel titans 2 test 1

Passé un rapide tutoriel, nous voilà de retour une fois de plus dans une zone ouverte. Elle est toutefois bien plus grande que par le passé et nous permet de découvrir cinq environnements bien différents. On a alors tout loisir de tester les commandes du Monster Truck, ramasser quelques objets à collectionner et partir à la recherche de secrets (aller au bon endroit avec le bon véhicule débloque quelque chose). Tout cela s’expérimente seul, à deux en écran partagé mais également en ligne ! Ce manque qui pesait sur le premier épisode est donc comblé, puisque la partie multijoueur online comprend évidemment les courses aussi. Les options ne sont pas légion, vous pouvez au mieux choisir entre une partie publique ou privée et opter pour des courses ou à l’inverse de l’exploration du monde ouvert. Mais c’est déjà mieux que rien si vous parvenez à trouver des camarades, chose que nous n’avons malheureusement pas pu faire durant le test. Impossible donc de vous dire aujourd’hui comment se comporte le jeu en ligne.

steel titans 2 bandeau

On peut toutefois vous dire qu’en solo, on retrouve grosso modo la même proposition que dans le précédent épisode. C’est néanmoins un peu plus fourni, avec 21 «chapitres» à découvrir et bien sûr de nombreuses épreuves à expérimenter à la carte. On participe à des mini-championnats comprenant en moyenne trois épreuves et à l’issue desquelles un bon placement permet de débloquer de nouvelles courses et véhicules. Au nombre de 38, les Monster Trucks ont de la gueule. Très bien modélisés, sensibles visuellement aux chocs pour rapidement finir à poil, les véhicules arborent les formes officielles de certaines légendes de la discipline comme le Grave Digger ou Higher Education, le bus que l’on aurait voulu avoir pour aller au collège. Côté arènes on dispose également de douze lieux officiels plutôt bien reproduits. C’est d’ailleurs l’une des forces de Monster Jam Steel Titans 2 : l’ensemble est assez joli, notamment du côté des véhicules. Pas de quoi rester bouche bée mais l’ensemble est assez propre, la distance d’affichage est correcte, le framerate tient bien la cadence (nous avons testé le jeu sur Xbox Series X, le résultat sur une Xbox One standard peut différer). C’est à ce titre plutôt dommage que le jeu ne propose pas d’optimisation sur la nouvelle console de Microsoft, on aurait peut-être pu avoir quelque chose d’intéressant.

steel titans 2 test 3

Manette en mains, Monster Jam Steel Titans 2 souffre cependant de problèmes similaires à ceux de son ainé, bien que moins rédhibitoires. Ce n’est pas déplaisant, mais la rapidité avec laquelle s’enchainent les épreuves dans un assemblage façon millefeuille créé inévitablement une certaine répétitivité. La carotte tient essentiellement aux points d’expérience venant améliorer les capacités du véhicule utilisé ; parfois, on en débloque un nouveau. C’est trop monotone pour passionner, à plus forte raison dans un jeu où certaines épreuves comme le un contre un ennuie, les courses manquent de folie tout comme les épreuves de destruction. Dans ce dernier cas on peine à ressentir l’immense satisfaction que devrait procurer l’écrasement de carcasses, l’explosion de caisses en bois. On remarque d’ailleurs que si le jeu est assez joli, il est très chiche en effets spéciaux et autres artifices qui auraient donné du corps à l’ensemble. Il y a toutefois matière à prendre un certain plaisir avec les épreuves «Waypoint» dans lesquelles vous n’êtes pas contraint de suivre un chemin balisé pour rejoindre l’arrivée. A vous les joies et les peines en essayant de gruger tout le monde en prenant un raccourci improbable. L’IA ne vous en voudra pas, elle qui fonctionne encore beaucoup sur des rails, sans pour autant se montrer pénible ou dérangeante.

steel titans 2 test 2

Reste à ajouter à cela le free style dont on parle maintenant car il est indissociable de la maniabilité perfectible de Monster Jam Steel Titans 2. C’est certes mieux que dans le précédent. Les véhicules ont beaucoup moins tendance à se coller sur le toit, ce qui nous permet de sortir facilement la plupart du temps d’une situation tendue. Si les Monster Trucks sont globalement maniables durant les courses (surtout en vue intérieure, où le véhicule tient étrangement bien mieux la route), pas déplaisants à prendre en main grâce à une conduite aux deux sticks (un pour chaque essieu) certifiée 100% arcade, l’expérience manque de précision. Difficile d’enchainer les figures et de maintenir un multiplicateur de combo élevé quand le monstre semble décidé à n’en faire qu’à sa tête. Pas de quoi taper une crise de nerf face à ce jeu globalement accessible. On a même réussi à gagner une course avec un adversaire coincé dans notre propre châssis durant deux tours. Non, les collisions n’ont en effet pas fini de vous étonner dans Monster Jam Steel Titans 2.

3/5
Monster Jam Steel Titans 2 chausse de nouveaux pneus XXL mais demeure en substance une « suite » pas beaucoup mieux gonflée que l’édition 2019. Facile à jouer, facile à appréhender pour sa structure on ne peut plus carrée et dans l’ensemble assez sympathique à regarder, Monster Jam Steel Titans 2 se pose cependant comme un jeu qui cumule encore trop d’imperfections pour être celui qui va nous rabibocher sans réserve avec le genre. Gérable mais imprécis, pas moche mais sans éclat, plus fourni que son prédécesseur mais pas beaucoup plus engageant sur la durée : Monster Jam Steel Titans 2 se laisse jouer, au moins quelques heures de temps en temps, idéalement en multijoueur local pour quelques rigolades… Presque comme au bon vieux temps.

+

  • Réalisation correcte
  • Les « vrais » Monster Trucks, bien modélisés
  • Multijoueur local et en ligne
  • Facile à appréhender…

-

    • … Paradoxalement imprécis
    • Structure très monotone
    • Rapidement répétitif
    • Un jeu sans éclat, pas très spectaculaire

Sur le même thème