Jeux

Mortal Kombat : Deadly Alliance

Combat | Edité par Midway Games | Développé par Midway Games

3/5
360 : 14 février 2003
20.12 à 02h18 par - Rédacteur

Test : Mortal Kombat : Deadly Alliance sur Xbox

Déchéance. S’il est un mot qui sied bien à la saga Mortal Kombat, c’est bien celui là. En effet, qui aurait dit qu’une série entamée avec tant de réussite, affichant un style et un gameplay particuliers mais drainant nombre de fans, puisse devenir si anodine, presque un sujet de moquerie tant les jeux devenaient de plus en plus mauvais au fil des années. En fait, à partir du troisième opus, sorti à l’époque sur MegaDrive et Super Nintendo, les joies de l’argent facile ont dû annihiler l’esprit créatif des développeurs, qui ont cédé à l’appel du portage trivial avec des versions 32 bits à peine améliorées et de nouveaux épisodes au design douteux, enterrés par des choix de gameplay inquiétants (les épisodes simili plateforme etc.). Pis, « l’esprit Mortal Kombat », mis en place dans les 3 premiers numéros, semblait avoir été oublié. C’est donc avec un rictus moqueur et une impatience bien dissimulée que j’insérais la galette dans ma Xbox, un peu réticent je dois dire à faire mon entrée dans l’OuterWorld.

Outstanding !

L’intro en FMV pose les bases du scénario : Shang-Tsung, le vil sorcier, s’allie avec une sorte de démon, Quan Shi (d’où la deadly alliance) pour renverser Shao Khan, le maître de «l’Autre Monde», assassinent Liu Kang (le vainqueur du dernier tournoi) et dès lors élaborent un plan funeste pour s’emparer du monde des hommes en capturant leurs âmes. Tout ceci n’est évidemment qu’un prétexte pour organiser des combats sanglants, mais on appréciera tout de même l’effort sur le background, et peut-être la volonté d’apporter un renouveau à la série en faisant mourir son traditionnel héros, Liu Kang. Trêve de bavardages, venons-en au contenu du jeu en lui-même, qui va conforter ce sentiment de « nouveauté » esquissé par l’intro. On a dès le départ accès à pas mal de modes, dont l’éternel mode arcade, épaulé désormais par une section entraînement, ce qui ne sera pas de trop pour se perfectionner dans les nombreux coups de chaque personnage. Quelques nouveautés font une apparition remarquée : en premier lieu un mode Quest, qui permettra au joueur débutant de parcourir une sorte d’entraînement avec chaque perso (dans l’ordre qui vous siéra), le tout mis en scène de manière un peu gonflante je dois dire (un petit moine shaolin en 3d avance dans des décors en précalculé, s’arrêtant tous les 10 mètres pour qu’une séquence de combat vous apprenant de nouveaux coups se mette en route). Même si c’est assez chi… à suivre, je dois admettre que la méthode porte ses fruits puisque à la fin vous connaîtrez votre perso sur le bout des doigts, chose indispensable pour se sortir honorablement du mode arcade (toujours aussi ardu). L’autre nouveauté de ce Mortal Kombat, c’est la gestion des différents bonus. Chaque adversaire défait en mode arcade et chaque entraînement rapporte des jetons (qu’ils soient en jade, en saphir, en or ou autre) qui vous permettront, dans la Krypte (accessible depuis le menu principal), d’acheter divers goodies (costumes, persos, artworks, vidéos…). Le sanctuaire de la récompense est rempli de cercueils, chacun délivrant un bonus différent, les prix en jetons pouvant aller de 20 à 6500 environ. Selon mes calculs, il devrait y avoir + de 650 cercueils, donc je vous dis bon courage pour les ouvrir tous (un combat gagné contre le dernier boss rapporte un peu moins de 500 jetons je crois). En définitive, au niveau du contenu, il n’y a pas grand-chose à dire, vous aurez de quoi faire avant d’avoir tout gagné, d’autant plus que Mortal Kombat oblige, vous aurez à disposition de nombreux kombattants (hin hin hin), dont la moitié seront disponibles au départ. A noter : il semble y avoir beaucoup moins de « doublons » (souvenez vous : Sub-Zero, Scorpion et Reptile étaient presque identiques) qu’avant, un bon point.

Et le reste, ça vaut Koi ?

Si le background et les modes de jeux sont bien plus convaincants que ceux de Dead or Alive 3 par exemple, la réalisation, on s’en doutait, n’est pas du même acabit. Je pense que tout dépendra du fait que vous soyez ou pas amateur de la série car les graphismes, s’ils ne sont pas laids, adoptent un design assez spécial et certains pourront le trouver de mauvais goût : abondance de couleurs un peu crades (rouge sang + vert sombre…), persos « Mortal Kombatesques » etc. Question design, c’est grosso modo comme j’aurais imaginé la série en 3d, ceux qui aimaient en 2d apprécieront, les autres seront peut-être rebutés. La modélisation des combattants est acceptable, ils bougent bien et quelques détails amusants sont à noter : les coups laissent des marques sur les visages des persos (à la fin d’un combat disputé on se retrouve le visage en charpie c’est plutôt sympa) et ceux-ci saigneront (parfois abondamment) après s’être pris quelques rotondes et autres uppercuts. C’est dans l’esprit quoi. Les décors sont en 3d (sans déconner ?) et assez convaincants même si ils n’atteignent pas, là encore, le niveau de ceux de DoA (mais sera-t-il atteint un jour…). Là aussi quelques statues et autres stalagmites viendront égayer les combats en explosant joyeusement sous les impacts des corps ou des coups. Au niveau sonore, on retrouve des musiques un peu tribales (qu’on oubliera instantanément même si elles collent bien à l’action) ainsi que la voix d’outre-tombe qui commentera les cinématiques et vos victoires/défaites avec toujours autant de classe.

La maniabilité est pêchue

même si de temps en temps on peine pour sortir ses enchaînements, surtout avec

le Duke (j’ai pas de pad S, mais je pense que ce doit être mieux avec). La garde

surtout est pénible à enclencher (gâchette droite), mais je chipote car c’est

quand même très jouable dans l’ensemble. Encore une fois, ceux qui savaient

jouer sur 16/32 bits ne seront pas dépaysés, les autres devront passer par un

petit temps d’adaptation, l’acharnement sur les boutons ne payant pas du tout

contrairement à d’autres jeux plus « mammairement développés ».

S’il n’y a aucun paragraphe énumérant les défauts de ce Mortal Kombat: Deadly Alliance dans mon test, c’est que je n’en vois pas beaucoup dans ce jeu. Pour moi le pari de Midway, à savoir redonner ses lettres de noblesse et sa crédibilité à cette série, est rempli à tous points de vue. Par conséquent, la seule chose qui pourrait vous empêcher d’apprécier ce titre est de ne pas accrocher à l’univers assez kitch et ensanglanté du jeu, ce qui serait tout à fait compréhensible. Sachez toutefois que même si l’emballage ne paie pas de mine, le jeu reste très complet et suffisamment difficile pour que le challenge soit intéressant. Pour les autres, les fans de la première heure, je ne saurais que trop vous conseiller ce jeu qui renoue complètement avec l’esprit perdu depuis le 3. Une bonne surprise et un jeu à essayer dans tous les cas. La note pourra vous paraître élevée, mais c'est que le jeu en vaut la chandelle, si toutefois vous n'êtes pas réticents au style Mortal Kombat. Fight!

+

    -

      • Sympatoches, ils ne mettent pas la console à genoux.
      • 3 stances par perso, des combos assez complexes à sortir et des persos qui répondent au doigt et à l'oeil.
      • Il vous faudra du temps pour maitriser les persos et leurs styles de Kombat.
      • Le commentateur est excellent. Les cris sont stylés MK, et les musiques collent bien au jeu.
      • L'honneur de Midway est sauf, et le blason de Mortal Kombat redoré. C'est le principal, après à chacun de voir selon son affinité à l'OuterWorld
      • Raide, mais c'est du Mortal Kombat tout craché.

    Sur le même thème