Jeux

Oddworld Munch’s Odyssee

Action | Edité par Microsoft Studios | Développé par Oddworld Inhabitants

6/10
360 : 14 mars 2002
17.04 à 10h40 par

Test : Oddworld Munch's Odyssee sur Xbox

Munch’s Oddysee est le troisième volet d’une série qui devrait en compter cinq (une quintologie donc), le premier épisode étant sorti sur Playstation (avec deux volets, l'Oddysée et l'Exode) dans lesquel on découvrait Abe, une créature étrange appartenant à la race des Mudokons. Si les deux premiers épisodes étaient en 2D celui-ci (qui est passé de la PS2 à la XBOX) est en 3D et il faut avouer que le passage en 3D a été plutôt bien géré par les petits gars de Oddworld Inhabitants (c’ est leur premier jeu en 3D). Par contre pour ce qui est du design, du contexte et du concept même du jeu rien n’a changé et nous avons toujours à faire à un savant mélange d’action, de réflexion et d’aventure-plateforme même si l’accent a été mis plus sur l’action que sur la plateforme pour cet épisode. Mais trêve de bavardages et passons à l’aspect technique de cette galette…

Un peu d’histoire

Dans la première aventure Abe était un cireur de parquet,

devenu héros il y sauvait ses congénères Mudokons de l’enfer de Rupture Farms et

semait la panique chez les méchants Glukkons du terrible cartel de Magog. Les

esprits lui ont ensuite révélé que le massacre des siens était plus mystique et

mystérieux qu’il n’y paraissait. Ainsi dans le deuxième épisode, sa mission

était triple : saboter la brasserie SoulStorm, assurer la survie des Mudokons,

mais aussi sauver les âmes de ses ancêtres.
Dans ce troisième opus, nous

rencontrons donc un nouveau héros du nom de Munch dernier survivant de la race

des Gabbits. Les Gabbits sont des amphibiens chassés jusqu’ à l’extinction pour

leurs poumons et leurs œufs. Munch découvre que les Vykkers et les Glukkons sont

en possession de la dernière boite de Gabbiar (des œufs de Gabbit). Ca tombe

bien car Abe est dans une situation similaire, puisqu’il doit retrouver ses

frères à naître dont les œufs sont entreposés dans les labos Vykkers. Abe ne

pourra sauver sa famille qu’avec l’aide de Munch et vice-versa. Nos deux

camarades doivent coopérer pour retrouver tous leurs œufs et sauver leurs

espèces respectives d’une extermination totale.
Sur Oddworld, l’ennemi, c’est

l’industriel (ndShann : un peu comme en vrai quoi !). Les industriels exploitent

les populations et les ressources naturelles pour leur propre compte (tiens

tiens comme c’est bimzarr). Pour arriver à leur fin ils n’hésitent pas à

sacrifier de nombreuses espèces dans le seul but de faire toujours plus de

profit (ah ouai ça c’est vraiment bizarre).
Enfin, on notera la présence dans

le jeu des cinématiques des deux premiers opus qui servent en quelque sorte de

résumé des épisodes précédents, une bonne initiative de la part des

développeur…

Un design et une ambiance très réussis

Pour ce qui est des graphismes en eux-mêmes il faut avouer que

même si c’est plutôt joli cela n’est pas non plus révolutionnaire et on est en

droit d’attendre bien mieux de la XBOX, surtout après avoir vu tourner des jeux

comme Halo ou Jet Set Radio Future. Pour faire une petite comparaison avec la

qualité graphique qu’offraient les deux premiers épisodes sur PSONE à l’époque,

on retrouve l’ambiance, mais la qualité et la variété des textures sont beaucoup

moins bien réussies sur XBOX (un comble pour une machine aussi puissante !!).

Cela est d’ autant plus flagrant lorsque vous venez de vous regarder une

cinématique du jeu car celles-ci sont les plus belles cinématiques qu’il m’ait

été permis de voir et leur qualité n’a rien à envier à une production du studio

Pixar (sans exagérer). Mais bon même si le résultat graphique peut paraître un

peu décevant il ne faut pas non plus dire que c’est moche… En effet, moche, ce

jeu est bien loin de l’être car si la réalisation peut paraître indigne d’une

XBOX, la PS2 n’aurait pas refusé d’avoir un titre de ce rang dans sa ludothèque

(dommaaaage !!) (ndShann: je tiens à préciser que BIG-O est tout sauf anti Sony,

hein !) et la raison pour laquelle ce jeu est agréable à regarder est son «

level design » très recherché et son ambiance « TimBurtonesque » pleine d’humour

et d’ironie. Le design des perso tout d’abord est très réussi, et même si ils

sont très repoussants au premier coup d’oeil, on s’ y attache très vite. Abe n’a

pas changé depuis la première version du jeu, c’est toujours un stupide Mudokon

avec la bouche cousue et capable de donner des ordres à ses potes Mudokons et

aussi par la même occasion de les faire rire en pétant un bon coup. Munch est

une sorte de petite créature amphibie qui marche sur une seule patte qui lui

sert également de nageoire lorsqu’ il est sous l’ eau. Il est incroyablement

lent mais il pourra se déplacer plus rapidement par la suite grâce à son

fauteuil roulant ; Munch aussi peut faire appel à des camarades pour l’aider, ce

sont en fait des petites boules de poils (un peu comme les noiraudes de

Miyazaki) qui sortent leur énorme mâchoire pour dévorer les ennemis éventuels du

palmipède unijambiste. Avec deux héros aussi charismatiques que débiles je vous

laisse imaginer les situations que vous allez rencontrer, sans compter que vos

ennemis sont eux aussi très variés puisque ça va des laborantins des

laboratoires Vyckers aux simple gardes, en passant par des sortes de caniches

gonflés aux hormones de Pitbulls. Pour en revenir à l’aspect graphique sachez

que les décors sont assez jolis bien que très répétitifs et très sombres et que

l’on peut profiter de très très beaux effets de « lens-flare » (lumière du

soleil) ainsi que de très beaux reflets sur la surface de l’eau. Mais malgré ça

les décors restent assez pauvres dans l’ensemble et on sent que les développeurs

avaient eu du mal à maîtriser la PS2 et qu’ils n’ont pas bien eu le temps de

retravailler tout ça lors du portage des données sur XBOX.
Malgré tout

mention spéciale aux cinématiques (oui je sais je me répète) qui sont vraiment

de toute beauté et qui nous montrent à quel point les petits gars de chez

Oddworld Inhabitants sont doués.

Le gameplay

Le gameplay de ce jeu est incroyablement riche et diversifié.

Il s’agit en fait d’un jeu qui se déroule sous forme de tableaux « à l’ancienne

» dans lesquels vous allez devoir mettre vos neurones à rude épreuve et faire

coopérer vos deux héros pour pouvoir passer au suivant. Pour cela chaque

caractéristique de vos persos est utile ; Abe peut sauter haut, courir,

regrouper plein d’autres Mudokons pour les faire travailler ou combattre et il

peut porter de nombreux objets ainsi que ses camarades et même son pote Munch !

Par contre il ne sait pas nager… Pour ce qui est de Munch il peut regrouper des

Fuzzles (des sortes de boules de poil très attachantes), il peut se déplacer un

peut plus vite grâce à un fauteuil roulant, il peut également nager et contrôler

toutes sortes de machines. Il a également un sonar sur la tête qui lui permet de

libérer ses potes les Fuzzles.
La jouabilité est assez complète et offre de

nombreuses possibilités le stick gauche vous sert à vous déplacer, la gâchette R

à envouter avec Abe et a se servir du sonar avec Munch, la gâchette L sert à

voir où en est sa santé, le bouton transparent à centrer la vue, le noir à

alterner entre Munch et Abe, X sert à dire bonjour ou a se faire écouter, la

touche Y à donner l’ordre d’attendre ou à péter/roter, la touche B à donner

l’ordre de travailler ou de se battre et la touche A est la touche saut/action.

Les possibilités offertes sont donc nombreuses et le fait de devoir jongler

entre les deux héros est assez sympa. Malgré tout on regrettera quand même la

gestion des sauts hasardeuse et certains problèmes de caméras. Mais bon il faut

dire que les développeurs ont manqué de temps…

En bref, ce troisième volet, bien qu’un peu décevant par rapport aux promesses de Lorne Lanning n’en est pas moins un très bon jeu qui mérite de faire partie de votre ludothèque car c'est à ce jour un jeu au concept et à l’ambiance unique, ce qui en fait tout simplement le meilleur de sa catégorie. Même s'il devient assez répétitif au bout d’un moment il est très agréable à jouer et la meilleur solution reste d’alterner un ou deux tableaux avec un jeu bien bourrin ou il ne faut pas beaucoup réfléchir (au hasard Halo)… De plus c’est un des seuls jeux qui se permet de caricaturer la réalité de manière aussi évidente et qui nous montre une sorte de reflet de notre société…Et rien que pour ça chapeau Lorne !!

+

    -

      • Le jeu est assez beau mais il manque de finesse et on a vu bien mieux sur xbox...
      • Elle est bien pensée mais la gestion des sauts est catastrofique par moments...
      • Le jeu vous donnera pas mal de fil à retordre...
      • Des musiques sympas et des voix françaises excellentes!
      • Un puzzle-aventure-action très symapthique dans un univers décalé avec un humour déjanté...
      • Les persos se meuvent de manière rigolote mais ça ralenti par moment...

    Sur le même thème