Jeux

Rainbow Six: Extraction

FPS | Edité par Ubisoft | Développé par Ubisoft Montreal

7/10
One : 20 janvier 2022 Series X/S : 20 janvier 2022
21.01 à 14h57 par

Test : Rainbow Six: Extraction sur Xbox One

Coopération commando

Alors que les jeux coopératifs se bousculent au portillon depuis quelques mois (Aliens: Fireteam Elite, Back 4 Blood), Ubisoft y va du sien en proposant à la série Rainbow Six de prendre une nouvelle forme. Intitulé Extraction, le dernier né de l’éditeur français devra se faire une place dans un genre relativement bien représenté, tout en proposant quelque chose de suffisamment différent. Pari réussi ?

Rainbow Six Siege est l’un des FPS ayant rencontré le plus de succès sur la génération précédente. Fort de cette réussite, Ubisoft a donc décidé de tabler sur le nom de la série pour proposer une expérience coopérative très différente puisqu’il s’agit, dans Rainbow Six Extraction, d’affronter un parasite extraterrestre. On se retrouve donc aux commandes d’un agent de notre choix, dont le but est de faire avancer la recherche et de découvrir d’où provient la menace nommée Chimera. Si le jeu débute avec une superbe cinématique qui nous place immédiatement dans l’ambiance, on ne peut que regretter l’absence d’un réel scénario. Vous aurez bien droit, au fil de votre avancée, à de nouvelles vidéos, mais rien qui ne puisse tenir un joueur en haleine. Les informations que vous glanerez en accomplissant certaines tâches débloqueront dans le codex du nouveau contenu qu’il vous sera possible de lire pour en apprendre davantage. C’est dommage et décevant que cela ne soit pas amené autrement, même pour un jeu de ce genre.

R6 Extraction

En termes de fonctionnement, Rainbow Six Extraction vous propose de visiter différents lieux iconiques (New-York, San Francisco, Alaska…). Chacune des missions, répartie en trois zones distinctes, vous demandera d’accomplir des objectifs particuliers : sauver un agent, obtenir un échantillon, capturer une créature… Une fois l’objectif de la première zone atteint, vous aurez alors le choix entre deux possibilités : continuer votre mission ou vous arrêter là. Ces possibilités qui vous sont offertes sont intéressantes, car il s’agit d’un dilemme de tous les instants (surtout dans les difficultés supérieures). Soit, on continue à avancer, mais si on meurt, on risque de perdre son agent et toute l’expérience glanée. Soit on s’arrête là et on profite de ce que l’on a déjà engrangé.

Dans le cas où la mission se déroule mal (et que l’on se retrouve « mort »), il faudra alors retourner au même endroit, avec un agent différent, pour le sauver et récupérer ce qui avait été perdu. En cas de nouvelle « mort », par contre, c’est définitivement perdu. Les principes de sauvetage, de découpe en zones et d’objectifs variés font partie des points fort du jeu qui, malheureusement, ne parvient pas à se renouveler suffisamment. Car, même si les objectifs sont générés de manière aléatoire, il n’y a que peu de lieux différents, ce qui fait que l’on se retrouve rapidement à arpenter les mêmes zones encore et encore pour y faire, au final, à peu près toujours la même chose. La lassitude risque donc de pointer rapidement le bout de son nez…

R6 Extraction5

Du côté des personnages, Rainbow Six Extraction propose un panel de possibilités plutôt variés. De nombreux agents (18 au total) sont disponibles dès la sortie du jeu, chacun d’entre eux possédant sa particularité (pose d’une tourelle, possession d’une masse…). Et même si leur gameplay est sensiblement le même, les quelques petites différences peuvent avoir un impact sur une partie. Chaque mission terminée rapporte d’ailleurs de l’expérience à l’agent utilisé, ce qui lui permet de passer de niveau et de débloquer de nouvelles armes ou de l’équipement.

À noter que si l’on perd de la vie pendant une partie, notre agent ne se régénère pas immédiatement. Il faut alors le laisser se reposer durant l’une ou l’autre escapade, le temps de se remettre d’aplomb.  Sans être indispensable, ce système oblige en quelque sorte le joueur à utiliser différents agents. Pourquoi pas…

R6 Extraction3

Du côté des créatures, le casting est assez varié, bien qu’au final ce sont plus ou moins toujours les mêmes adversaires que l’on affronte dans ce type de jeu : les créatures qui explosent quand on leur tire dessus ou quand elles sont sur vous, celles qui vous immobilisent à distance, ou encore celles qui semblent indestructibles et qui font office de colosse. Petite originalité (et pas des moindres en termes de gameplay), l’émergence est une forme de substance qui s’installe sur le sol ou les murs et qui ralentira et/ou blessera le joueur. Particulièrement présente quand l’équipe est repérée, l’émergence apporte une difficulté supplémentaire à gérer lors des différentes escapades.

Du côté du gameplay, Ubisoft ne renie pas le passé de la série, et propose avec Rainbow Six Extraction des contrôles millimétrés et une certaine exigence. D’ailleurs, l’une des grosses différences avec un jeu comme Back 4 Blood, c’est l’importance de la furtivité. Pour parvenir à son objectif, il faut pénétrer dans les bâtiments et, de préférence, avancer en équipe sans se faire repérer. Les agents de reconnaissance sont d’ailleurs indispensables puisqu’ils peuvent, à l’aide de drones, passer sous les murs et identifier les menaces. Des menaces qu’il faut éliminer rapidement avant qu’elles ne hurlent et rameutent toutes les créatures des alentours. Pour atteindre les différentes pièces de la zone, on retrouvera également les possibilités bien connues de R6 Siege : détruire une cloison pour créer un nouveau chemin, tirer au travers de certains murs… Une partie ne ressemblera jamais vraiment à une autre, et c’est incontestablement l’une des forces de ce jeu.

R6 Extraction4

En termes de contenu, Rainbow Six Extraction vous propose donc quatre lieux à visiter, chacun réparti en trois zones, ainsi que différents modes plus ou moins intéressants. On retiendra surtout le Protocole Maelstrom, une partie proposant aux joueurs d’affronter neuf zones et qui permet de remporter des récompenses cosmétiques. Chacun des lieux, en plus des objectifs aléatoires donnés en début de partie, vous proposera de mener plusieurs séries de trois études. Ces dernières, allant des plus simples aux plus difficiles, vous demanderont de réaliser des tâches : éliminer des ennemis, toucher leurs points faibles, être furtif… Sans être indispensables, les études ajoutent une petite rejouabilité au titre donc la durée de vie dépendra réellement de votre investissement et du suivi de Ubisoft. Car, pour l’heure, si l’idée de recommencer encore et encore les mêmes niveaux ne vous convient pas, passez votre chemin. Rainbow Six Extraction n’est pas fait pour vous. Par contre, si vous avez l’opportunité de jouer au jeu avec deux de vos amis (en solo, l’expérience est amoindrie et nettement plus complexe), le titre s’avèrera extrêmement fun et intéressant.

Enfin, sur le plan purement technique, Rainbow Six Extraction est un jeu propre, sans fioriture. Ce ne sera pas (et ce n’est pas sa vocation) le titre qui vous décrochera la mâchoire et vous fera acheter une console de nouvelle génération, mais cela reste suffisamment propre pour être parcouru avec plaisir. On appréciera tout particulièrement le fait que le titre est toujours fluide, peu importe la situation. Le seul regret concerne le manque de diversité des environnements, même si, dans le cas d’un jeu Rainbow Six, ce n’est pas si surprenant.

7/10
Rainbow Six Extraction est un bon jeu en solo, mais surtout un excellent titre en coopération. Proposant des situations toujours différentes et une multitude d’approches possibles, il parviendra à vous maintenir en éveil pendant une bonne dizaine d’heures de jeu. Malheureusement, l’absence (presque) totale de scénario, le peu de lieux différents et le côté très répétitif (même si inhérent au genre) sont des défauts que l’on parvient difficilement à lui passer.

+

  • Le gameplay de R6 Siege ;
  • Certaines mécaniques vraiment originales et intéressantes ;
  • Un casting (agents et adversaires) solide ;
  • Une rejouabilité intéressante et intelligente ;
  • Fluide en permanence.

-

    • Techniquement sans surprise ;
    • Peu de lieux différents ;
    • Limité en solo ;
    • L'absence complète de scénario ;
    • Peut être répétitif, et donc lassant.