Jeux

Rare Replay

| Edité par Microsoft Studios | Développé par Rare

4/5
One : 04 août 2015
10.08 à 11h36 par - Rédacteur

Test : Rare Replay sur Xbox One

Alors que le talentueux studio Rare était cantonné aux projets Kinect avant l'arrivée de Phil Spencer à la tête de la division Xbox, le studio londonien semble renaître de ses cendres en revenant à de "vrais" jeux (Banjo-Kazooie: Nuts and Bolts fêtera bientôt ses sept longues années) et en remettant ses licences sur le devant de la scène. En effet, Killer Instinct aura bientôt droit à sa troisième saison (mars 2016) et les célèbres crapauds multiplient leurs petites apparitions dans d'autres jeux (Shovel Knight et maintenant Killer Instinct) avant un nouveau jeu en solo ? Toutes ces bonnes nouvelles ont poussées Microsoft et Rare à proposer une compilation de 30 jeux (pour 30 euros) emblématiques du studio britannique pour leurs trente ans. Rejouer aux Banjo, Conker et autres Perfect Dark c'est très attirant sur le papier, mais que vaut réellement cette compilation ?

Dans cette compilation du nom de Rare Replay nous pouvons trouver facilement à boire et à manger avec trente jeux et beaucoup de variété. Nous noterons les grands absents car propriété de Nintendo (les trois Donkey Kong Country, Donkey Kong 64 et Diddy Kong Racing, mais aussi Star Fox Adventures), de droit d’exploitation (GoldenEye 007) ou encore (et c’est le plus ‘malheureux’) de choix avec Conker : Live and Reloaded. Pour ce dernier, son absence est bien plus regrettable puisque ce n’est pas un soucis de droit, mais un choix du Rare. Malheureusement, outre les améliorations graphiques et le online que proposait ce dernier, nous perdons la traduction de Conker (absente dans Conker’s Bad Fur Day), ce qui impacte tout de même la qualité globale du jeu pour ceux qui ne pourront pas profiter de l’humour Rare. Notons également l’absence du premier Killer Instinct (Killer Instinct Gold est présent), sûrement parce que la version de base est disponible à l’achat avec les deux saisons de Killer Instinct sur Xbox One. Mais revenons à ce que contient cette compilation d’une Rare qualité. Nous pouvons compter sur sept jeux de la génération ZX Spectrum, mais aussi huit jeux de la génération Nintendo NES ainsi qu’un jeu venant des bornes d’arcade (Battletoads Arcade). Nous avons également sept autres jeux de la génération Nintendo 64 et un jeu de la Xbox première du nom (Grabbed by the Ghoulies) ainsi que six autres jeux de la génération Xbox 360 dont un remake Xbox Live Arcade du tout premier jeu du studio Rare (Jetpac Refuelled).

Dès le lancement de la compilation, nous avons droit à l’esprit Rare avec un générique particulièrement sublime qui nous présente le contenu de Rare Replay. Mais c’est au moment d’arriver sur le menu que nous pouvons voir que Rare a concocté quelque chose de très sympathique. Juste après, nous avons droit au premier menu avec un choix de trois catégories (Vidéos, Jeux, Défis), mais pour le moment nous allons nous diriger vers la section ‘Jeux’. Nous nous retrouvons donc avec une très belle présentation des trente jeux classés par date de sortie (du plus vieux au plus récent). Certes, les versions Xbox 360 (version Xbox Live Arcade et jeux Xbox 360) sont installés ‘à part’ et prennent donc de la place dans ‘Mes Jeux et Applications’ et nous aurions apprécié voir ces derniers inclus intégralement à notre compilation, mais ce n’est pas non plus catastrophique et c’est sûrement un moyen d’utiliser la rétrocompatibilité. Lorsque nous cliquons sur un jeu, nous avons droit à une petite vidéo de présentation, un petit texte qui présente le jeu et de très belles illustrations. Ces dernières nous accompagneront d’ailleurs afin de combler le vide autour des écrans 4/3 mais ceci est désactivable si cela vous dérange lors de vos parties. D’ailleurs, Rare Replay propose également des filtres visuels afin de retrouver l’aspect des télévisions cathodiques, mais aussi la possibilité de sauvegarde (automatique et manuelle) afin d’avoir la possibilité de souffler entre deux parties (qui parle de Battletoads ?) sans laisser la console allumer sous peine de devoir tout recommencer. La compilation propose également la possibilité des vies infinies et une option ‘retour en arrière’, ce qui n’est pas de refus vu la complexité parfois extrême des anciens titres.

«Dès le lancement de la compilation, nous avons droit à un très sympathique générique qui nous présente le contenu de Rare Replay. C’est ce que nous pouvons appeler l’esprit Rare»

Parlons des jeux de Rare Replay en commençant avec les jeux de la génération ZX Spectrum. Ils ne sont pas forcément des plus appétissants, faute aux moyens techniques de l’époque sûrement. Si les jeux de la génération NES sont bien plus attirants sur le papier – sûrement parce que c’est les jeux avec lesquels nous avons grandi – ils n’ont pas forcément bien vieilli. En effet, pour prendre un exemple concret avec Snake Rattle ‘n Roll (qui n’était déjà pas bien facile à l’époque), il faut avouer qu’avec une manette Xbox One (et non d’origine) et avec l’habitude des gameplay actuels, le jeu provoquera de la frustration et de nombreux jets de manette. Fort heureusement, Battletoads sur NES est une petite exception à la règle et le jeu reste tout à fait jouable même si les phases de conduite de vaisseau sont toujours aussi crispantes au point de s’arracher les cheveux. A noter que Battletoads est aussi présent dans sa version arcade : Battletoads Arcade profite de sa plateforme (les bornes d’arcade) pour dévoiler toutes ses qualités. Plutôt jolie avec d’agréables animation et forcément bien plus agréable à prendre en mains. D’ailleurs, c’est bien évidemment sur ces jeux que les nombreux défis ont lieu. Les défis proposeront de choisir entre un jeu en particulier ou une playlist composée de plusieurs jeux avec évidemment plusieurs objectifs (score, temps, survie …). Chaque défi remporté donnera droit à un tampon (tout comme le premier lancement de chaque jeu) qui vous permettra de débloquer les vidéos bonus du studio Rare (‘Ce qui décrit Rare’, ‘Comment a été créé tel jeu’, ‘Les projets abandonnés’ etc.) qui font un bonus de récompense très appréciable. Cela nous permet d’en savoir plus sur le studio et son histoire et tout est traduit en français pour notre plus grand plaisir. Mais pour débloquer cette merveilleuse idée, il va falloir cravacher très dur.

Il est temps de parler des jeux qui intéresseront réellement les joueurs, les jeux 3D et donc les jeux de l’époque Nintendo 64, Xbox première du nom et Xbox 360. Comme expliqué plus tôt : les jeux Xbox 360 (comprenant les jeux Xbox Live Arcade tel que Perfect Dark et autres Banjo) sont ‘externes’ à la compilation, même si cette dernière peut évidemment lancer les jeux de la génération concernée depuis le menu. Nous éviterons de parler de Blast Corps qui est sans doute le jeu qui fait tâche dans cette compilation pour parler de Jet Force Gemini et  de Conker’s Bad Fur Day. Le premier a eu droit à une mise à jour réglant la jouabilité afin d’être jouable (option désactivable, mais nous ne pouvons que vous recommander de l’activer) mais, comme beaucoup, le poids des années pèse sur le jeu. S’il est compréhensible qu’un titre vieillisse graphiquement il est plus dommageable de constater que Jet Force Gemini accuse encore plus son âge du côté du gameplay. Le titre a beau être jouable, il faudra tout de même se faire un peu violence pour prendre ses repères et avancer, même pour celui qui avait découvert le jeu sur sa plateforme d’origine.

«Rare Replay propose des vidéos bonus tel que des making-of sur les jeux créés, mais aussi sur des projets abandonnés. Une mine d’information que nous ne pouvons qu’apprécier. »

Avant de parler de Conker’s Bad Fur Day, revenons très rapidement sur Killer Instinct Gold. Pas la peine de s’étendre plus sur un titre qui n’avait pas été forcément bien accueilli à sa sortie. Le titre est présent pour ceux et celles qui voudraient se relancer dans le bain, mais avec une version moderne de Killer Instinct sur Xbox One qui fait clairement son job, il n’y a pas grand-chose à redire. Revenons donc sur le fameux écureuil alcoolique. Comme nous l’avions annoncé, Rare a préféré proposer Conker’s Bad Fur Day dans sa compilation plutôt que son remake Conker: Live and Reloaded (Xbox) qui possédait une meilleure jouabilité, des graphismes améliorés, un mode online et surtout une traduction française (mais avec de la censure). Il est évident que les joueurs (et notamment nous, pauvres français) sont perdants. Nous y gagnons niveau humour ‘déplacé’ et niveau nostalgie mais nous perdons une meilleure prise en mains, un meilleur rendu visuel et surtout nous perdons une grande partie de l’intérêt du jeu (à moins d’être anglophone), c’est-à-dire les références et l’humour si spécial de Conker et qui est la marque de fabrique du légendaire studio anglais. Toutefois, nous pouvons espérer l’arrivée de Conker : Live and Reloaded prochainement, sachant que Rare a confirmé que d’autres titres pourraient arriver sur la compilation.

Concernant le reste, nous avons droit aux Banjo de la Nintendo 64 qui profitent d’un petit ajustement de gameplay et lifting grâce à leurs passages sur le Xbox Live Arcade, il en est de même également pour Perfect Dark pour notre plus grand plaisir. D’ailleurs en parlant de ce dernier, c’est en jouant au controversé Perfect Dark  Zero que nous pouvons revoir à quel point le premier opus était en avance sur son temps et bien plus amusant que son petit frère. Dans le reste de la compilation, nous pouvons retrouver Grabbed by the Ghoulies (Xbox) qui bénéficie d’un lifting graphique bien plaisant. D’ailleurs, nous ne pouvons que vous recommander ce jeu ainsi que Kameo et Banjo-Kazooie : Nuts & Bolts qui n’ont pas pris une ride que cela soit sur le plan graphique ou sur le plan du gameplay. Cela confirme d’ailleurs que Rare n’est pas mort en passant chez Microsoft : les deux titres en question font preuve d’une très belle inventivité. Un constat également valable pour les deux Viva Piñata qui vous feront surement passer beaucoup de temps dans vos jardins avec une réalisation toujours aussi plaisante.

4/5
Pour être franc, cette compilation est une réussite en dehors de l'absence de GoldenEye 007 et de Conker: Live and Reloaded (il est possible de voir ces manques ajoutés dans les prochains mois). Bien que cette compilation vise avant tout les joueurs nostalgiques de la grande époque de Rare, nous pouvons tomber sur de belles petites surprises et certains joueurs qui seraient passés à côté (par absence de console Nintendo par exemple) pourrons découvrir pourquoi certains joueurs vouent encore une adoration sans faille pour le studio anglais. Bien que tous les jeux ne proposent pas réellement d'intérêt (les titres ZX Spectrum notamment), nous sommes devant une énorme compilation de 30 jeux et tout cela pour le prix dérisoire de 30 euros. Cette compilation nous permet de rejouer ou découvrir des titres comme Battletoads, Banjo, Perfect Dark et autres Conker,Kameo, Grabbed by the Ghoulies ... Et tout cela, généralement dans des conditions optimales (gameplay ajusté et graphismes liftés), même si Rare ne peut pas forcément faire de tour de magie avec Jet Force Gemini par exemple, même si nous pouvons souligner l'effort du studio. Rare Replay c'est comme la boite de Pandore, il ne faut surtout pas l'ouvrir sinon vous risquez de passer de très longues heures devant votre télévision dans la joie et la bonne humeur.

+

  • 30 jeux pour 30 euros
  • L'esprit Rareware qui nous rend nostalgique
  • Les jeux Xbox 360 (Xbox Live Arcade et Xbox 360) vieillissent plutôt très bien
  • Le menu de présentation, très réussi
  • Les vidéos bonus

-

    • L’absence de Conker Live & Reloaded (et donc de Conker traduit)
    • Les jeux Xbox 360 (Xbox Live Arcade et Xbox 360) 'séparés' de la compilation
    • Une grande partie des jeux rétro ne présente pas de réel intérêt