Jeux

Rayman 3 : Hoodlum Havoc

Plate-formes | Edité par Ubisoft

4/5
360 : 13 mars 2003
20.03 à 01h22 par

Test : Rayman 3 : Hoodlum Havoc sur Xbox

C’est avec une joie non dissimulée que je vous annonce l’arrivée du héros le plus « french touch » du jeu vidéo, j’ai nommé Rayman. Et pour ce troisième épisode, il nous fait le grand honneur de venir nous voir sur notre chère console verdâtre, la Globox (trop sweat le jeu de mot !). En effet, Rayman 3 Hoodlum Havoc arrive à point nommé sur une console où les jeux de plateformes ne sont pas très nombreux, et plutôt de piètre qualité, pour rehausser le niveau et enfin nous offrir un jeu digne de ce nom.

Cours Globox ! Cours !

C’est en effet ce que l’on pourrait crier à cet imbécile de Globox tellement il nous fait penser à Forrest Gump avec sa voix de simplet. D’ailleurs vous découvrirez au fil du jeu que cet attachant personnage possède un mini cerveau et que cela explique sa relative lenteur d’esprit. Il saura cependant vous faire rire et sera surtout d’une aide précieuse dans certaines situations…

Pour la petite histoire, Rayman coulait des jours paisibles avec son pote Globox lorsqu’un lums rouge péta les plombs et transforma tout ses potes en méchants lums noirs : les Hoodlums. Mais ce n’est pas tout car cet écervelé de Globox avala leur chef (André de son petit nom) et devint ainsi la cible de toute l’armée Hoodlums. Voilà donc Rayman et son acolyte partis pour de nouvelles aventures afin de trouver un médecin pour faire sortir ce hoodlum belliqueux du ventre de Globox.

Voilà donc un scénario fort sympathique, qui vous emmènera à travers 11 immenses mondes dans lesquels vous rencontrerez toutes sortes de monstres et affronterez une multitude de boss.




Rayman puissance 5…

Le Rayman nouveau est arrivé et avec lui son lot de surprises et de nouveautés. Tout d’abord, le catalogue de mouvements de notre manchot favori s’est grandement étoffé puisqu’il dispose de cinq nouveaux super pouvoirs qui vont lui permettre de venir à bout des situations les plus difficiles. Vous aurez un petit lance roquette, un grappin, des sortes de mini cyclones (très utiles pour faire tomber les méchants montés sur des échasses), des gants renforcés avec des pics et un casque équipé d’hélices (vous permettant de voler plus haut et plus longtemps). Mais ces pouvoirs ne font pas partie de l’arsenal de base de Rayman et il sont disposés seulement aux endroits où vous en aurez besoin (sous forme de boîte de conserve) et durent un temps limité, vous obligeant à agir vite et bien. Mais rassurez vous les boîtes de conserves restent à leur place et vous pouvez recharger votre jauge de pouvoir quand bon vous semble.

Hormis ces 5 nouveaux pouvoirs, Rayman peut toujours sauter et planer un petit moment grâce à ses cheveux, lancer ses poings (comme Goldorak) qu’il aura chargé plus ou moins longtemps suivant l’ennemi à abattre. Un astucieux système de « lock » (copie conforme de celui de Zelda : Ocarina Of Time) vous permettra de ne pas rater votre ennemi et de lui tourner autour tout en le gardant dans votre collimateur. La jouabilité est donc très bien réglée et elle permet d’évoluer de manière très fluide sans jamais buter sur des passages un peu ardus.




Ma sh’est shuper !

L’un des autres gros points forts du jeu est qu’il a su conserver cet univers graphique qui a fait le succès de ses prédécesseurs. A la fois magique et sombre, peuplé de créatures toutes plus étranges les unes que les autres, mêlé à des musiques excellentes et un humour omniprésent, cet univers féerique est un vrai régal pour les yeux et les oreilles. Le côté graphique n’a bien sûr pas été oublié par les développeurs, et les effets de lumières, les couleurs employées et le level design sont tout bonnement magnifiques. On a l’impression d’évoluer dans un vrai dessin animé tant l’ensemble est cohérent. Il subsiste tout de même quelques mouvements de caméra perfectibles, mais ils ne gâchent en rien le plaisir de jeu et si l’on fait l’impasse sur des effets aquatiques qu’on aurait aimé plus beaux, le jeu est presque exempt de tout défaut.

De plus, les affrontements contre les boss (qui sont légion) sont extrêmement bien réalisés et tous plus originaux les uns que les autres (surtout la course poursuite dans la maison avec le sniper fou) et l’on trouve assez facilement la technique qui permet de s’en débarrasser.

Au chapitre des bonus, vous en aurez pour votre argent, puisqu’il y a des dizaines de mini-jeux à débloquer (dont un FPS, un jeu de tennis, un Rayman 2D…), ainsi que des petites animations loufoques et très rigolotes mettant en scène les Hoodlums. Ces bonus se débloquent au fur et à mesure de votre progression en fonction des points que vous marquez dans le mode aventure (grâce à un système de combo). Les passages vous permettant de changer de monde une fois que celui où vous êtes est terminé sont eux aussi des niveaux bonus. Ils ressemblent à un jeu musical sorti sur PS2, Frequency, et vous mettent aux commandes d’un skateboard de l’espace sur des pistes de toutes les couleurs avec un fond musical super « Funky ». Ces passages, bien que difficiles par moments, sont excellents et résument bien l’esprit loufoque du jeu.




Voilà, vous l’aurez bien compris, Rayman 3 Hoodlum Havoc est une franche réussite et devient incontestablement LA nouvelle référence du jeu de plateforme sur Xbox. Avec un univers féerique, une bande son excellente et un humour bien dosé, il saura aussi bien conquérir les adeptes de Rayman que les néophytes. De plus le jeu est entièrement doublé en français (avec des voix fort réussies) et ne coûte que 45 €. A ce prix là, si vous passez à côté d’un jeu aussi réussi, c’est que vous n’aimez vraiment pas la plateforme…

+

    -

      • Une réalisation impeccable et design fort sympathique qui vont vous régaler les mirettes!
      • Une jouabilité simple mais qui est parfois rendue difficile par des caméras perfectibles...
      • Vous en aurez pour votre argent avec de nombreuses heures de jeu et des mini games délirants!
      • Des musiques sympas, des bruitages rigolos et des doublages français très réussis... que dire de plus?
      • Un scénario sympatoche qui va donner lieu à une bien belle aventure...
      • Sans conteste le meilleur jeu de plateforme disponible sur la boite noire et verte, avec un univers féerique et des doublages fort réussis.
      • Rien de spécial à signaler si ce n'est que les différents persos se meuvent de manière rigolote...