Jeux

Rayman Legends

Plate-formes | Edité par Ubisoft | Développé par Ubisoft Montpellier

5/5
3.0/5
One : 20 février 2014 360 : 29 août 2013
18.09 à 13h03 par - Rédacteur

Test : Rayman Legends sur Xbox 360

Malgré un succès commercial plus que mitigé, Rayman Origins aura au moins eu l’honneur de connaître un succès critique amplement mérité. Plus que suffisant pour qu’Ubisoft se décide à lancer une suite à ce petit bijou du genre. Un temps exclusif à la console de Nintendo et après un développement plus que laborieux, Rayman Legends voit enfin le jour. Bien entendu, l’idée même que le jeu soit un échec n’a pas traversé l’esprit des fans du premier épisode. Et ils avaient raisons.

Eye of the MariachiLes graphismes étant sans conteste le point fort de Rayman Origins, nous étions en droit d’attendre de la part d’Ubisoft Montpellier un épisode au moins aussi beau que le précédent. Jamais nous n’aurions osé penser que les développeurs seraient capables d’améliorer leur moteur, le désormais célèbre UBIArt Framework. C’est pourtant ce qu’ils ont fait, rendant Rayman Legends plus agréable à l’œil que ne l’était Origins. Toujours aussi colorés, les niveaux gagnent désormais en profondeur et les plans se superposent pour offrir toujours plus de détails.Rayman Legends se devait également d’être à la hauteur de son ainé, aussi réputé pour ses musiques que pour ses graphismes. Pari gagné, c’est une nouvelle fois une réussite incontestable. Les thèmes sont toujours aussi entraînants et drôles. Nous retrouvons certains des thèmes précédants, mais aussi beaucoup de nouveaux qui parviennent sans peine à égaler les anciens. Une nouvelle fois celles-ci brassent tous les genres, du rock au classique. Et comment parler musique sans évoquer les niveaux musicaux, grand succès du titre avant même sa sortie ?

Remplaçant les niveaux Coffrapattes, les niveaux musicaux se jouent plus ou moins de la même manière. Il s’agira toujours de traverser le niveau le plus rapidement possible. Mais sur le rythme de la musique cette fois-ci. Largement moins difficile que la course aux Coffreapattes, ces niveaux sont néanmoins largement aussi agréables, si ce n’est plus, à parcourir. Nous parlions de la bande-son du jeu plus haut, les niveaux musicaux résument parfaitement ce Rayman nouvelle génération : un gameplay précis, rapide et au rythme de la musique. C’est un véritable bonheur d’écouter Eye of the Tiger en version mariachi ou Black Betty chanté par des trolls à la voix enrouée.Legen, wait for it, dary !Concentrons-nous sur le gameplay justement. Les fans de l’épisode précédent seront en territoire connu. Pas ou peu de modifications ont été apportées au gameplay de ce Rayman Legends. Il s’agira toujours, seul ou avec des amis, de parcourir les niveaux le plus rapidement possible, si possible sans mourir, tout en collectant un maximum de lums et en libérant tous les ptizetres prisonniers. Le Rayman nouveau a souvent été comparé à un certain plombier moustachu italo-japonais. En réalité, c’est de Sonic dont ce Rayman s’inspire les plus. Ubisoft semble avoir mieux compris que Sega lui-même la formule d’un Sonic parfait : un level-design au millimètre près permettant de parcourir les niveaux à toute vitesse, et avec une musique rigolote en fond.Au rayon des nouveautés, la principale tient en l’ajout de Murphy. En plus de Rayman, vous devrez indiquer à la grenouille volante, d’une simple pression du bouton B, les éléments du décor à déplacer ou les ennemis à éliminer, afin de faciliter votre progression. Murphy n’intervient que le temps de quelques niveaux. Loin d’être la meilleure idée du jeu, son utilisation n’est pas aussi catastrophique que nous le pensions. Certes son utilisation réduit la vitesse du jeu et hache la progression. Il n’est pas rare également de mourir en se mélangeant les pinceaux puisqu’il faudra garder en œil à la fois sur Rayman et Murphy. Mais avec un peu de pratique il est possible de parcourir les niveaux aussi rapidement que les autres.

Nouveauté également, l’apparition de niveaux envahis. En cours de jeux, les ennemis rencontrés profiteront de votre absence pour retourner dans des tableaux précédemment terminés. A vous de les parcourir à nouveau, parfois en sens inverse, et ce le plus rapidement possible. Une sorte de contre-la-montre en somme. De quoi rallonger la durée de vie, assez conséquente si vous comptez compléter le jeu à 100%. N’oublions pas l’ajout d’une quarantaine de niveaux issus de Rayman Origins. A la liste de personnage jouable vient également s’ajouter une nouvelle venue, une jeune barbare aussi folle que Rayman et Globox. Et comme l’épisode précédent, vous pourrez débloquer un nombre indécent de nouveaux personnages. Nombre à tempérer puisque finalement il ne s’agit que des quatre mêmes personnages dont la tenue à été modifiée.Une nouvelle fois, Rayman Legends sera le jeu idéal pour animer vos soirées entre amis. Certes, le titre ne propose toujours pas de multijoueur en ligne à proprement parler. En lieu et place vous trouverez des défis quotidiens à réaliser afin de vous mesure contre les fantômes d’autres joueurs. Mais vous pourrez toujours, en local, demander à trois amis de vous aider à parcourir les niveaux de Rayman Legends, ce qui donne lieu à un joli chaos où la traitrise et les coups bas l’emportent sur la coopération. En parlant de chaos, notons également l’ajout d’un mode kung foot. Le concept est simple, prenez une arène minuscule, enfermez y quatre joueurs et un ballon. Fou rires garanties.

http://www.dailymotion.com/video/x10s7p6

5/5
Ubisoft Montpellier réalise là un nouveau travail d’orfèvre. Beau, accessible tout en offrant un véritable challenge, difficile de parler de ce Rayman Legends sans sombrer dans une simple liste d’éloges, mais force est de constater que le titre n’a que très peu de défauts. S’ils existent, ils seront d’ordre purement subjectif (certains préfèreront la bonne vielle carte de sélection des niveaux), du simple pinaillage en somme, puisque Rayman Legends représente un idéal de jeu vidéo.

+

  • Magnifique
  • Un régal pour les oreilles
  • Accessible sans être facile
  • Le personnage de la princesse barbare

-

    • On en veut toujours plus
    • L’écran de sélection des niveaux
    • Pas de multijoueurs en ligne