Jeux

Shadow the Hedgehog

Action/Aventure | Edité par Sega | Développé par Sonic Team

2/5
360 : 17 novembre 2005
15.12 à 22h37 par |Source : http://www.xbox-mag.net/

Test : Shadow the Hedgehog sur Xbox

Après un Sonic Heroes plutôt décevant dans l’ensemble, Sega se devait avec Shadow the Hedgehog de redorer le blason d’une série qui commence sérieusement à tourner en rond. Alors, énième suite ou nouvel épisode novateur ?

Shadow :de l’ombre à la lumière

Sonic Adventure lors de sa sortie sur Dreamcast avait redonné un second souffle à la série. Mais après un second opus quasi-identique et un Sonic Heroes en deçà de ce que l’on est en droit d’attendre d’un jeu Sega, il est légitime de se demander si Shadow the Hedgehog n’est pas le jeu de trop.

Dans ce nouvel épisode, vous êtes donc dans la peau de Shadow, l’incarnation absolue du mal chez les hérissons (espèce décidemment accompagnée d’une histoire pleine de remous) ennemi de Sonic que vous avez pu découvrir dans Sonic Adventure 2, et devez choisir de quel côté vous placer : le bien (mais ils sont tellement agaçants que c’est à se demander si les développeurs ne vous poussent pas vers le côté obscur…) ou le mal. Vous pouvez également terminer le jeu sans vous soucier de cet aspect et rester neutre (c’est d’ailleurs la façon la plus simple de terminer l’aventure). Concrètement cela se traduit par le choix à chaque début de niveau de l’une des 3 missions proposées.

Sachant que de toutes façons, si vous désirez visiter tous les niveaux, vous aurez à le recommencer au minimum 5 fois, et que le bien et le mal peuvent être aidés à différents niveaux (vous pouvez très bien aider la cause du bien et du mal tout en agissant en priorité pour votre intérêt, ce qui démultiplie les fins de jeu possibles).

Rien à dire donc sur ce concept intéressant, qui coupe court à ce que l’on a l’habitude de voir dans les épisodes de Sonic. Mais un concept, aussi novateur soit-il ne fait pas tout, et les faiblesses de Shadow the Hedgehog se dévoilent très rapidement. Tout d’abord la nouveauté principale du jeu, à savoir l’introduction d’armes est clairement inutile. Une partie du charme de la série et des jeux de plate-forme en général reposant sur le fait de pouvoir sauter sur les ennemis (discours très old-school, je vous l’accorde), et on se demande vraiment ce qui a poussé les développeurs à prendre cette décision.

Sonic revival ?

Mais plus généralement, lorsque l’on commence à s’attaquer au jeu un peu plus en profondeur, l’aspect sombre s’efface et on s’aperçoit qu’on se retrouve en face d’une suite à peine déguisée de Sonic Adventure. Que ce soit au niveau de la maniabilité, des graphismes (qui feraient honneur à une Dreamcast, mais honte à une Xbox) ou bien encore de l’univers. Vous retrouverez très rapidement vos marques pour peu que vous ayez joué un tant soit peu aux épisodes 3D précédents, aussi rapidement que vous verrez s’installer une certaine monotonie couplée à un sentiment de frustration, en raison d’un potentiel évident mais gâché. Bien sûr, les niveaux sont toujours aussi speeds et bien pensés, mais l’impression de réchauffé domine… Et ce ne sont pas les quelques nouveautés, comme la possibilité de courir sur les murs, ou l’ajout de barres de furies qui rehausseront le niveau global, bien que l’apparition de tous les personnages ayant participés de près ou de loin à la saga soit appréciable (ah, cet abruti de Dr EggMan…).

L’acquisition de Shadow the Hedgehog est donc à méditer longuement. Si vous avez adoré les épisodes précédents, et que vous n’êtes toujours pas blasé, alors vous pouvez tenter l’expérience. Mais si vous attendiez le tournant nécessaire à une série en panne d’idées, passez votre chemin, ce n’est pas encore pour cette fois.

+

  • Des niveaux toujours aussi rapides !
  • Le concept bien/mal
  • La possibilité de botter les fesses du hérisson bleu…

-

    • L’apparition d’armes
    • Le peu de nouveautés
    • Des graphismes indignes