Jeux

Sonic Origins

Plateformes | Edité par Sega

7/10
One : 22 juin 2022
11.07 à 09h23 par - GXL Redge

Test : Sonic Origins sur Xbox One

Vers le passé à plus de 88 miles à l’heure

Sonic the Hedgehog, ou Sonic le Hérisson en français, a fêté ses 31 ans le 23 juin 2022. La mascotte de SEGA, qui a largement participé au succès de la Megadrive, revient dans une compilation regroupant quatre titres majeurs remasterisés pour l’occasion. La course à la nostalgie fera-t-elle recette encore une fois ? C’est la question à laquelle nous allons tenter de répondre.

Sonic Origins déboule à toute vitesse sur nos consoles Xbox One est Xbox Series avec dans son cabas Sonic 1, 2 ,3 et Sonic CD. Les 4 Sonic que l’on voit revenir plus ou moins régulièrement au gré des sorties de nouvelles de consoles. Habituellement on aurait crié au scandale surtout que ces quatre jeux étaient disponibles sur Xbox 360 et sont rétrocompatibles sur Xbox One et Series. Pour rappel, Sonic 1, 2 et 3 sur Xbox 360 n’étaient que des jeux émulés, dans leur jus, en 4:3, avec une image pas bien nette et zéro contenu supplémentaire. Sonic CD sur 360 avait bénéficié d’un soin particulier mais on était tout juste au-dessus du minimum syndical. Cette fois ce n’est pas juste une émulation fainéante. SEGA a décidé de faire table rase en supprimant du Marketplace les vieux jeux Sonic version Xbox 360 pour laisser place à Sonic Origins.

Sonic Origins

Quoi de neuf à Green Hill ?

Tout d’abord, la technique. Tous les jeux présents dans cette compilation ont été refaits sous Retro Engine, le même moteur qui a été utilisé pour Sonic Mania. Nous ne sommes donc plus face à une bête émulation d’une rom de Megadrive. Avantage et pas des moindre : le support natif du format 16:9. Vous aurez bien entendu la possibilité de jouer en 4:3 comme sur votre bon vieux téléviseur cathodique en sirotant du Cacolac, mais très franchement le mode anniversaire apporte un tel confort avec le format natif de votre TV HD ou UHD qu’il est très difficile de revenir en arrière.

L’aspect esthétique est très fidèle aux originaux, avec un rendu très net et très fluide. Néanmoins l’utilisation d’un moteur différent a malheureusement apporté son lot de bugs de collision. Sonic ou l’un de ses compères peut finir encastrés dans le décor et ne plus en sortir, c’est bloquant, gênant, agaçant, un peu décevant. Heureusement que les saintes mises à jour seront là pour corriger ce qui aurait été inconcevable autrefois.

Après le coté visuel, abordons la partie audio. Celle-ci est fidèle à ce que pouvait cracher la Megadrive, mais certains grinceront des dents en remarquant le remplacement de certaines musiques de Sonic 3. Les raisons évoquées sont assez floues, certains morceaux auraient été conçues en collaboration avec Michael Jackson et cette refonte de Sonic 3 ne permet pas de garder les musiques de la version commerciale de Sonic 3 Megadrive. En remplacement, nous avons droit à des pistes retrouvées sur un prototype du jeu. Les musiques concernées ne sont pas mauvaises, mais elles ne sont pas aussi percutantes et elles nous sortent un peu de notre Madeleine de Proust.

Sonic Origins

Niveau gameplay, comme dit précédemment, le format 16:9 natif est LA nouveauté qui apporte un confort et une augmentation de la visibilité permettant d’anticiper quelques pièges, là où la version 4:3 devait se jouer presque par cœur à pleine vitesse. Un peu à la manière de la cartouche Sonic & Knuckles, qui permettait de rejouer à Sonic 1, 2 et 3 avec Knuckles, on peut jouer à Sonic 1, 2 et 3 avec Sonic, Tails ou Knuckles.  Chacun de nos héros ayant des capacités de déplacement différentes, vous aurez peut-être plus de facilités avec un autre héros que notre hérisson supersonique.

Toujours coté gameplay, un déroutant mode miroir fait son apparition, ce n’est pas une révolution en soi, mais c’est très perturbant de parcourir les niveaux de droite à gauche. Un mode Boss Rush vient rajouter du piquant à cette compilation en proposant un affrontement des boss chronométré, la pression sur la pression en quelque sorte. Afin d’homogénéiser le gameplay, Sonic 1 bénéficie du spin dash qui avait été introduit dans sa suite.

Sonic Origins

Sonic Boom ?

Afin de lier tous les jeux, Sega a eu la bonne idée de rajouter des séquences animées pour introduire et conclure tous les épisodes. Les vidéos sont bien réalisées et apporte un vrai plus et une cohérence à l’ensemble de la compilation. En plus de tout cela, Sonic Origins intègre un musée bien fourni. Artworks, notices, jaquettes, vidéos… Beaucoup de contenus qui font plaisir aux fans de Sonic et ses amis (qui a dit « et ses shitty friends » ?)

On regrette l’absence du jeu trop méconnu Knuckles Chaotix du Sega 32x (extension physique de la Megadrive au même titre que le Mega CD) qui aurait pu apporter un peu de fraicheur à la sélection sans s’éloigner trop des jeux déjà présents. Enfin, nous émettrons une réserve quant au modèle économique de Sonic Origins qui pousse clairement les fans à se diriger vers l’achat de la version Deluxe, autant ne proposer que celle-ci pour ne pas regretter d’avoir économisé quelques euros à l’achat du jeu sans artifice. Sonic Origins est convainquant pour les fans, une bonne initiation pour les néophytes mais espérons un peu plus d’ambition pour la prochaine compilation anniversaire avec, pourquoi pas, un remake des Sonic Adventure ?

7/10
Sonic Origins est la meilleure compilation Sonic de l’ère 16 bits sortie jusqu’à présent. On retrouve certes encore les mêmes épisodes mais cette fois dans un écrin qui donne envie de replonger tête baissée à la poursuite du Dr Robotnik. L’absence de quelques musiques peut faire tiquer, mais l’ajout de contenus bonus ravira les fans bien que toujours insatiables. On espère que Sonic retrouvera vite son panache d’antan et nous régalera avec de nouveaux épisodes afin de ne plus avoir besoin de nous resservir continuellement ses gloires passées.

+

  • Quatre jeux mythiques
  • Remasterisation de qualité
  • Ajout de cinématiques pour tous les jeux
  • Sonic, Tails, Knuckles jouables dans Sonic 1, 2 et 3
  • Des défis
  • Bonus intéressants

-

    • Quelques musiques absentes
    • Quelques bugs de collision inédits
    • Sega ressort encore les mêmes jeux du placard
    • Sonic semble bien mieux vivre dans le passé…