Jeux

Space Raiders in Space

Tower Defense | Edité par Red Deer Games | Développé par Destructive Creations

6/10
One : 30 décembre 2022 Series X/S : 30 décembre 2022
10.01 à 16h24 par

Test : Space Raiders in Space sur Xbox One

Le tout entaché par quelques petits bugs...

Le genre du Tower Defense a eu la cote pendant tout un temps (notamment avec le lancement des jeux sur Smartphone), mais il a fini par disparaitre, ou tout du moins par se faire nettement plus discret. Du coup, quand un jeu comme Space Raider in Space fait son apparition et sort sur nos consoles, l’occasion de le découvrir est tentante, surtout quand il s’agit d’une agréable surprise.

Space Raider in Space est donc un tower defense, un jeu où vous devez affronter de nombreuses vagues d’ennemis et résister le plus longtemps possible. Dans ce cas-ci, le titre ne déroge pas à la règle, mais propose tout de même un canevas et un fonctionnement suffisamment différent que pour le rendre original et intéressant. Il ne vous faudra d’ailleurs pas grand-chose pour vous en rendre compte : les menus, tout droits sortis d’un comics, vous feront immédiatement entrer dans le bain. Esthétiquement réussis, ces derniers sont simples puisqu’ils ne proposent que quatre possibilités : les options, les records des joueurs et deux modes de jeu : la campagne et un mode « horde ». Au-delà d’un aspect visuel plutôt réussi, on note tout de même un manque de lisibilité criant qui pose certains problèmes (et qui est récurrent dans tous les menus).

Space Raiders in Space 1

Bref, une fois la campagne lancée, un tutoriel rapide et efficace prend place. Le jeu vous propose alors de découvrir le fonctionnement de ce titre qui est exclusivement en anglais. Attention donc à ceux qui ne maitrisent pas la langue de Shakespeare ! Il ne faut pas plus d’une petite quinzaine de minutes pour prendre le jeu en mains et en comprendre le gameplay. C’est intuitif, addictif et on apprécie enchainer rapidement les vagues d’ennemis que l’on prend plaisir à supprimer. L’histoire du jeu prend l’allure d’un comics et même si elle n’est pas spécialement extraordinaire, elle donne de la consistance à l’ensemble et reste plaisante à suivre.

En termes de fonctionnement, Space Raider in Space vous place aux commandes d’un ou de plusieurs survivant(s). Il est impossible de les déplacer librement, mais vous pouvez choisir les actions qu’ils doivent réaliser durant chaque vague. Ainsi, vous pouvez les soigner, leur demander de défendre la position ou au contraire de passer à l’attaque. Bien qu’utile, cette dernière commande doit être utilisée avec parcimonie puisqu’elle comporte un certain nombre de risques. Petite originalité du titre : entre chaque vague, vous disposez de quelques secondes qui permettent aux personnages de faire des recherches. Ces dernières vous offrent la possibilité de récupérer de nouvelles armes ou encore des matériaux qui pourront être utilisés pour diverses constructions.

Space Raiders in Space 3

Les constructions, justement, parlons-en. Dans Space Raider in Space, vous devez défendre une position donnée et faire en sorte que vos personnages survivent. Pour y parvenir, en plus de vos armes, vous avez la possibilité de construire des défenses qui prennent plusieurs formes : des barricades, des mines, des leurres ou encore des tourelles peuvent disposées où vous le souhaitez. Evidemment, il est indispensable de réfléchir à ses actions puisque toute construction nécessite des matériaux (qui sont limités en quantité) mais également du temps qui dépendra de ce que l’on souhaite placer. Ainsi, une tourelle de niveau supérieur nécessitera une bonne dizaine de secondes, tandis qu’une simple barricade sera construite en trois ou quatre secondes. Ce système, bien que convenu et déjà vu de nombreuses fois, s’avère particulièrement fun et efficace.

Autre bon point du jeu : la gestion de l’équipement des survivants. Chaque personnage dispose de deux armes : une arme de corps à corps et une à distance. Il est possible de passer de l’une à l’autre rapidement, pendant la bataille, la première des deux comportant d’évidents risques lors de son utilisation. Lors de vos parties, vous pouvez vous procurer de nouvelles armes en lançant des recherches entre les vagues. Les armes ainsi dénichées sont alors triées selon qu’elles soient annoncées Tiers 1, 2, 3 … Le dernier tiers (le sixième) étant le plus puissant. Ce système est aléatoire, ce qui fait qu’aucune partie ne ressemble à la précédente. Chaque arme dispose d’un nombre d’utilisation (qui ne s’affiche pas), mais qu’il est possible d’observer : en effet, l’équipement change de couleur quand vous passez sur votre personnage. Une information essentielle qui n’est pas expliquée dans le jeu. C’est d’ailleurs l’un des reproches qu’on peut lui faire : si le tutoriel est rapide, il est également avare en informations. Vous apprendrez beaucoup de choses au cours de votre partie, par vous-même…

Space Raiders in Space 4

Sur le plan visuel, Space Raiders in Space propose un design comics qui lui va à ravir. L’ensemble est agréable à l’œil et les onomatopées qui s’affichent sont franchement sympathiques. Même constat pour les transitions scénaristiques qui font le job et qui donnent une réelle identité au jeu. Enfin, sur le plan sonore, le jeu s’avère aussi simpliste qu’efficace. Les musiques occupent l’espace sonore, sans dénoter, sans déranger, mais ne resteront pas dans la mémoire. Un dernier mot sur l’aspect technique du jeu. Si durant les quelques parties, deux ou trois bugs mineurs sont venus entacher l’expérience (personnages qui ne parviennent pas à rejoindre leur base et qui restent bloqués par exemple), il est – surtout ! – impossible de sauvegarder sa partie en campagne. Un vrai bémol et un réel problème qui ne peut pas être contourné par le Quick Résume, puisque ce dernier, au lancement du jeu, force le redémarrage de ce dernier. Dommage…

6/10
Space Raider in Space est un tower defense efficace, à la patte graphique originale et doté de certaines idées de gameplay sympathiques. Dommage que le titre ne profite pas d’une traduction française qui aurait facilité la compréhension de l’histoire, d’un tutoriel plus fourni qui évite que l’on se pose des questions inutilement, mais aussi et surtout que le bug de sauvegarde n’ait pas encore été résolu.

+

  • Visuellement joli ;
  • Addictif ;
  • Fun ;
  • Simple à prendre en mains.

-

    • Contenu limité ;
    • Bugs réellement problématiques ;
    • Tutoriel incomplet ;
    • Anglais, only.

Sur le même thème