Jeux

Tales of Arise

JRPG | Edité par Bandai Namco | Développé par Bandai Namco Games

9/10
One : 10 septembre 2021 Series X/S : 10 septembre 2021
20.09 à 09h10 par - Rédacteur

Test : Tales of Arise sur Xbox One

L'Alphen et les autres gars

Plus de dix ans après la sortie de Tales of Vesperia, Bandai-Namco retente l'expérience de lancer un épisode de sa série de JRPG fétiche sur une console Xbox avec Tales of Arise. Née en 1995, l'éditeur japonais en profite au passage pour mettre un bon coup de plumeau sur sa licence en proposant un épisode que l'on nous promet plus mature, avec des mécaniques qui s'adaptent à l'air du temps. Un compromis qui tente d'attirer de nouveaux joueurs, sans mettre de côté les habitués de la franchise, pour un résultat détonnant.

Quand deux mondes que tout oppose se rencontrent, les dégâts sont énormes. Il y a trois cents ans, une guerre éclate entre les habitants de Dahna et de Rena, deux planètes séparées de quelques milliers de kilomètres seulement. Depuis, les Dahniens vivent sous la dictature de leurs occupants, la plupart du temps sous la forme d’esclaves. C’est dans ce contexte que l’on démarre l’aventure menée par le mystérieux Masque de Fer, un Dahnien qui a perdu la mémoire et qui ne ressent aucune douleur. Une véritable aubaine lorsqu’il rencontre une Rénienne qui transmet de terribles douleurs aux gens qui tentent de la toucher. C’est ici la naissance d’un duo totalement complémentaire, dont le but commun se résume à mettre fin aux agissements des cinq Seigneurs qui contrôlent les régions de Dahna, afin de libérer le peuple pour l’un, pour des raisons plus obscures pour l’autre.

Tales of Arise (Xbox Series XS) (2)

Une histoire qui débute de manière très manichéenne, mais qui prend rapidement de l’épaisseur, notamment avec l’ajout de plusieurs autres personnages jouables au caractère bien marqué. Tales of Arise bénéficie d’une véritable qualité d’écriture, et ses nombreux textes sont toujours un plaisir à lire, avec la possibilité de passer l’audio en japonais ou en anglais. Les textes sont évidemment en français ce qui permet de ne rien rater des dialogues et quelques traits d’humour. On y retrouve les saynètes, l’une des marques de fabrique de la série, qui délaissent cette fois-ci les vignettes dessinées pour des séquences toujours très simples mais désormais réalisées avec le moteur du jeu. Chaque saynète apporte quelque chose, que ce soit à l’univers du jeu, pour montrer l’état d’esprit du moment, ou même pour expliquer le passé de certains personnages. Le duo principal fonctionne également très bien, rappelant la relation entre Milla et Jude de Tales of Xillia, avec encore un peu plus de puissance dans les échanges entre deux individus que tout semble opposer.

Avec une histoire intéressante à suivre, le rythme s’en retrouve tout de suite plus dynamique avec finalement très peu de temps mort. Et quand ce n’est pas le scénario qui vient donner le tempo de l’aventure, ce sont les combats qui prennent le relai. Fidèle à ses origines, ce nouveau Tales of est un action-RPG dont les combats se déroulent en temps réel. Les ennemis sont visibles lorsque vous vous déplacez d’un lieu à l’autre et il est ainsi possible de les éviter dans la plupart des cas. Lorsqu’on choisit de combattre tout se fait assez naturellement, les développeurs préférant apporter de la profondeur au gameplay au fur et à mesure plutôt que de noyer le joueur sous des tonnes d’informations dès le début. En plus des attaques basiques, il devient rapidement possible d’utiliser les Artes, les coups spéciaux chers à la saga dont le nombre d’utilisations débloque des coups plus puissants encore. La jauge d’action qui permet d’utiliser ces Artes est simplifiée à l’extrême et se remplit très vite lorsque le joueur prend la tangente.

Tales of Arise (Xbox Series XS) (3)

Comme dans tout RPG qui se respecte, les personnages jouables ont tous des points de vie, et la partie se termine lorsque les PV de tous les personnages tombent à zéro. Pas de points de magie en revanche, mais des points de santé avec une jauge commune à l’ensemble de l’équipe qui se vide à mesure que les Artes de soins sont utilisés. Un principe original plutôt appréciable, qui permet surtout d’enchaîner les attaques magiques sans devoir sans cesse scruter une barre de PM, tandis que les points de santé sont un véritable marqueur de l’état de forme de l’équipe, et de la puissance des ennemis en face. Il y a toujours possibilité de remettre le groupe sur pied avec les fameuses gelées, mais celles-ci coûtent chères et deviennent donc précieuses dans Tales of Arise. Il ne faut donc pas trop abuser de leur utilisation autrement que sur les boss, et plutôt préférer les allers/retours vers les feux de camp ou les auberges. D’ailleurs les points de téléportation sont assez nombreux pour ne passer casser le rythme du jeu, et s’utilisent aisément pour revenir dans une précédente zone, soit pour y faire du leveling, soit pour y terminer une quête secondaire.

A ce sujet, les quêtes annexes sont plutôt nombreuses sans pour autant prendre trop d’importance sur la quête principale. Elles ne proposent pas beaucoup de choses différentes et consistent généralement à nettoyer une zone de quelques ennemis, à rapporter des ingrédients à un PNJ ou à débarrasser les environs d’un boss. L’intérêt de ces quêtes annexes réside surtout dans leur récompense, avec de l’argent et des points de compétences à la clé. L’arbre de compétences est d’ailleurs assez original lui aussi et se compose de plusieurs cercles qui se débloquent selon des actions demandées, ou après avoir passé des moments-clés de l’histoire. Sans être extraordinaires, les arbres de compétences débloquent tout de même quelques Artes pour chaque personnage, quelques capacités de résistance lorsque les points de vie sont bas et d’autres atouts intéressants mais jamais indispensables.

Tales of Arise (Xbox Series XS) (4)

Et pourtant. Les joueurs qui choisissent de prendre le mode de difficulté le plus élevé doivent constamment gérer l’optimisation du groupe, et prêter une grande attention à ce qui peut ressembler à du détail dans la plupart des JRPG du même genre. Ainsi, les recettes prennent bien plus d’importance que dans n’importe quel autre JRPG. De même, les accessoires deviennent réellement déterminants contre certains boss, avec de vrais bonus, notamment face à des attaques élémentaires. Il est d’ailleurs possible de les fabriquer, à condition de ramener les bons ingrédients nécessaires à leur conception. Les armes s’obtiennent de la même manière chez les forgeron alors que les armures s’achètent ou se trouvent dans des coffres bien cachés, ou bien gardés par des monstres parfois bien puissants. On en profite d’ailleurs pour exprimer un certain regret sur le bestiaire, dont le design a été travaillé, mais qui manque cruellement de variété, faisant trop souvent appel à de simples skins pour les différencier.

Du côté des environnements c’est une autre histoire avec des lieux variés et très propres. Les effets de particules sont très bien gérés avec des éclats de lave et de la neige plutôt bien réalisés. Les textures s’adaptent parfaitement au côté anime du titre, tandis que les châteaux et certains panoramas sont absolument splendides. Les modèles 3D ne sont pas en reste, et chaque personnage possède son style propre avec des animations impeccables. La bande-son se hisse sans aucun problèmes au niveau de ce qui se fait de mieux en terme de compositions pour le genre. De manière plus générale, la direction artistique est une réussite, et cela malgré de gros changements par rapport aux habitudes de la franchise, avec un côté plus mature qui sied très bien aux sujets habituellement abordés par la saga. Il est également possible de gérer un ranch, de manière un peu trop basique, alors que le système de pêche est pour sa part une franche réussite. De quoi passer une grosse quarantaine d’heures sur le jeu pour en faire le tour.

9/10
Malgré plus de 25 ans d'existence, la franchise Tales of montre qu'elle est encore capable de proposer une expérience moderne et très agréable à parcourir. Les fans de la première heure y retrouveront la recette de ce qui a fait le succès de la saga, tandis que ceux qui recherchent un jeu au gameplay solide, rythmé, avec une bonne durée de vie seront tout autant satisfaits. Un titre à faire absolument pour les fans du genre, et au moins à essayer par le biais de la démo disponible sur le Microsoft Store pour les autres.

+

  • Gameplay varié et solide
  • Les Points de Soin remplacent les PM
  • Rythmé, avec une excellente durée de vie
  • Direction artistique très réussie
  • Scénario et personnages bien écrits

-

    • Disparition de la coopération
    • Bestiaire bien réalisé mais peu varié