Jeux

Tower Princess

| Edité par HypeTrain Digital | Développé par AweKteaM

3/10
One : 23 décembre 2022 Series X/S : 23 décembre 2022
12.01 à 11h35 par

Test : Tower Princess sur Xbox One

Thank you, but the princess is in another castle

Tower Princess est un rogue lite développé par le studio espagnol AweKteaM. Première sortie sur la scène indie pour les développeurs basés à Valence, pour un projet imaginé comme un rogue-lite, avec malheureusement de nombreux défauts.

Huit malheureuses princesses ou princes se sont fait enlever par le dragon et c’est désormais à vous de les libérer. Dans Tower Princess, le joueur incarne un chevalier avec l’unique possibilité de choisir entre un héros capable d’attaquer à distance ou au corps à corps. Une fois votre choix fait, l’aventure démarre et vous devrez tout faire pour réussir une mission sauvetage qui ne s’annonce pas de tout repos.

Tower Princess prend la forme d’un rogue-lite avec un héros généré aléatoirement pour chaque run. A l’image d’un Rogue Legacy, le titre propose alors des statistiques différentes pour chaque personnage, avec des variantes qui les différencient au niveau de leur barre de vie, leur vitesse des déplacements et leur puissance d’attaque, avec également des pouvoirs différents selon l’héritier choisi. Après un tutoriel qui explique les bases du gameplay, l’aventure débute réellement avec un enchainement de salles à parcourir. Leur disposition change à chaque nouvel essai, avec le regret de devoir composer avec un level-design pas franchement inspiré.

1Tower princesse

Comme la grande majorité des rogue-lite, l’intérêt du jeu repose essentiellement sur la nécessité d’enchainer les runs afin d’augmenter ses statistiques, mourir, puis recommencer. Sauf que la progression se fait très lentement avec un système de jetons gagné aléatoirement dans le château. La difficulté du jeu est bien présente dès le début de l’aventure avec un côté très punitif, sans doute trop d’ailleurs. Les combats de boss vous prouvent que vous ne maitrisez rien, même en mode facile. Un sérieux problème d’équilibrage pour nos charmants chevaliers car la moindre attaque, même venant d’un ennemi faible, peut être fatale.

Pour ne pas faciliter les choses, notre preux chevalier dispose d’une panoplie d’attaques assez pauvre pour se sortir de situations délicates. Une seule attaque, un pouvoir différent selon l’héritier et c’est à peu près tout ce qui est en votre possession pour venir à bout des ennemis. On y ajoute tout de même la possibilité de sauter et de débloquer deux attaques spéciales grâce au système de jetons et selon votre niveau d’expérience. Mais comme dit précédemment, il faut s’armer de patience du fait d’une progression beaucoup trop lente. Quelques éléments permettent tout de même de faire progresser le rang de notre personnage et d’utiliser le pouvoir plus rapidement. Côté défense, il est indispensable de maitriser les esquives, les roulades, le lock d’ennemis, comme dans un bon vieux Souls.

tower princesse 2

Quelques items et des cadeaux sont cachés ici et là, ce qui pousse un peu à explorer le château plus en profondeur, mais eux aussi se font très rares. Au milieu des potions, il est également possible de tomber sur des pièges, ce qui rend l’expérience d’autant plus frustrante. L’interface du jeu permet d’accéder aux marchands qui, en échange des quelques jetons trouvés au détour d’une salle, permet d’améliorer vos armes, d’augmenter votre jauge de vie, ou de diminuer le temps de recharges des capacité spéciales. Le château se divise en deux zones, avec le donjon et le jardin. avec un boss à affronter dans chacune d’elle. Les salles manquent de diversité, et on comprend assez rapidement que les pièges sont toujours disposés de la même manière. Le but final étant d’arriver à tuer le dragon, seul les plus téméraire et patient pourront y arriver.

Le jeu est plutôt joli graphiquement avec un style cartoon qui fonctionne assez bien, des animations loufoques et amusantes mais c’est malheureusement l’un des seuls points positifs du jeu. En plus des soucis de progression évoqués plus haut, on note quelques problèmes de caméra dérangeants. Du coté de la musique, pas grand-chose à signaler cela colle bien dans l’ensemble mais comme elle se répète assez souvent, la possibilité de faire son mix dans le menu des options audio est vraiment bienvenue.

3/10
Tower Princess aurait pu être un bon rogue-lite si la difficulté n’était pas autant présente et si le système de progression n'était pas si mal équilibré. Les salles s’enchainent sans grande inspiration, et même les ennemis les plus faibles ne vous laisseront aucun répit. Malgré de bonnes intentions, le studio AwakeTEAM devra revoir sa copie pour sa prochaine production.

+

  • Quelque pouvoirs sympas
  • Petit coté déjanté appréciable

-

    • Salles peu diversifiées
    • Difficulté excessive
    • Progression lente et frustrante
    • Quelques bugs de cameras

Sur le même thème