Jeux

Unravel

Plate-formes | Edité par Electronic Arts | Développé par Coldwood

4/5
One : 09 février 2016
18.02 à 01h51 par - Rédacteur

Test : Unravel sur Xbox One

Tout le monde se souvient de cette présentation du studio Coldwood Interactive et notamment de son directeur créatif, Martin Sahlin, qui tremblait d'émotion devant une salle conquise qui découvrait pour la première fois Unravel ainsi que la petite créature de laine nommée Yarny, physiquement présente sur le plateau. Une présentation émouvante pour un jeu qui souhaite nous transporter par l'émotion dans de magnifiques décors suédois plus réels que jamais. Unravel est-il un pari réussi de la part de Coldwood Interactive ? Nous allons tout de suite le vérifier.

Unravel nous narre l’histoire d’une pelote de laine, Yarny, qui prend vie sous nos yeux ébahis (et ce ne sont pas ses multiples animations renforçant le côté vivant de cette créature qui diront le contraire) pour une aventure qui nous plongera dans le thème familial et écologique afin d’essayer de toucher le joueur. Après une petite introduction sans aucune transition (alors que nous pensions que la cinématique continuait), notre protagoniste principal découvre une maison qui servira de hub central et qui nous permet donc de nous balader entre chaque niveau (qui se débloquent au fur et à mesure de notre avancée) en ‘entrant’ dans les cadres photos comme pouvait le proposer Mario 64 sur Nintendo 64 avec les tableaux. Au menu ? Une douzaine de niveaux proposant chacun un décor différent avec les énigmes diversifiées et qui sont propres aux différents environnements. La mer, la montagne, la forêt, les champs et même la neige sont au rendez-vous de ce Unravel pour notre plus grand émerveillement. Vous l’aurez compris, Unravel est un véritable régal pour nos yeux.

Il n’est pas rare de s’arrêter en plein milieu du décor pour admirer les magnifiques paysages suédois. Ici, au contraire du très beau Ori and the Blind Forest, il est nullement question de direction artistique féérique, nous sommes bien ancrés dans la réalité avec des paysages que nous pourrions visiter un jour. Une réalité qui ne fait qu’accentuer l’envie de découvrir ces magnifiques paysages après avoir posé la manette et avoir accompagné Yarny tout le long de son périple. Une petite mention par ailleurs concernant les niveaux sous la neige qui sont très impressionnants.

Unravel est avant tout un jeu de plateforme en 2.5D, avec des effets de profondeurs ponctué de différentes énigmes qui seront parfois irrégulières (nous y reviendrons) mais le gameplay d’Unravel, très accessible, est forcément basé sur la laine qui forme Yarny. En effet, la laine qui compose notre personnage se déroule tout au long de l’aventure ce qui a pour effet de parfois vous bloquer dans l’aventure puisqu’il ne faudrait aucunement que Yarny se décompose. Fort heureusement, lors de chaque niveaux, de nombreuses pelotes de laines seront présentes afin de se «rhabiller» et donc regagner de la longueur. Les pelotes de laines serviront également de checkpoint au cas où vous devriez recommencer une énigme.

« La mer, la montagne, la forêt, les champs et même la neige sont au rendez-vous de ce Unravel pour notre plus grand émerveillement. »

Yarny peut utiliser la laine qui compose son corps afin d’attraper des points en hauteur et se balancer, ainsi, de point en point à la manière d’un Spiderman. Notre petite créature peut également accrocher sa laine afin de créer des ponts pour faire notamment passer des objets afin d’accéder à une plateforme trop haute à la base mais il peut aussi relier deux points afin de servir de trampoline et sauter pour parvenir à un endroit inaccessible. Le jeu propose un moteur physique plutôt appréciable qui permet de voir le décor bouger sous nos pieds et également pouvoir interagir avec celui-ci. Sans oublier qu’il est possible d’utiliser les objets parsemés dans ce même décor afin de résoudre des énigmes.

Pourquoi nous avons donc décrit les énigmes comme irrégulières ? Tout simplement parce que certains mondes ne proposeront aucun véritable souci, tout ce passera instinctivement avec une logique implacable pour notre plus grand plaisir alors que d’autres énigmes (ou quelques phases de plateformes) seront bien plus ardues à résoudre. Cela à cause d’énigmes parfois vicieuses basées sur des objets ou des points d’accroches cachés parmi le décor ou à un ordre de tissage de laine pas forcément logique. Heureusement, ces passages plus rageants qu’agréables se font assez rares et le rythme de notre périple ne sera pas systématiquement haché. Yarny rencontrera également quelques ennemis pour des passages quelques peu différents. Forcément, ces ennemis sont la faune locale (crabes, corbeaux et même un rongeur) et ils vous tueront d’un coup. Pour éviter le trépas, il vous faudra ruser, fuir ou encore se cacher. Ces passages sont assez rares également mais plutôt plaisant à jouer, notamment un certain passage avec des corbeaux.

Notons tout de même qu’il faudra farfouiller un tout petit peu et risquer parfois la vie de Yarny si vous souhaitez trouver les cinq pièces disséminées dans chacun des niveaux. Cela rajoute de la durée de vie au titre qui ne s’avère pas si court que nous pouvions le redouter. Encore faut-il s’arrêter pour admirer le paysage et les détails du décor plutôt que de finir le plus rapidement possible.

« Le gameplay basé sur la laine de Yarny nous permet de construire des ponts, des trampolines et même de jouer à Spiderman. »

Au niveau de la bande-sonore, nous avons droit à des bruitages sympathiques entre la neige qui grésille, les orages sous une pluie tombante ou encore les croassements des corbeaux. Musicalement parlant, Unravel est plutôt agréable à écouter même si le jeu manque clairement de variation de mélodies durant un même stage avec notamment l’action qui se déroule à l’écran. En effet, il n’est pas rare d’avoir un réel sentiment de répétitivité notamment à cause de certains passages qui demanderont plus patience et qui vous pousseront peut-être à baisser le volume pour retrouver votre souffle.

4/5
Il faut avouer que lors de son annonce touchante, Unravel avait enchanté tout le monde et c'est encore le cas actuellement. Doté de décors suédois totalement sublimes et variés, avec une énorme mention pour les décors sous la neige qui sont juste inoubiables, Unravel propose également un Yarny attachant notamment grâce à ses animations enchanteurs, qui ne peuvent que rendre vivante notre petite créature de laine. Le jeu propose également une bande-sonore plus qu'appréciable même si son manque de variété est parfois dérangeant. Unravel propose également un gameplay accessible qui permet donc au titre d'être découvert par tous. Si la grande majorité des énigmes sont plutôt logiques, il est dommage de constater que certaines d'entre elles manquent de clarté voire de logique mais nous n'en tiendront pas forcément rigueur puisqu'elles se font plutôt rares et qu'elles sont loin d'être handicapantes au cours de notre aventures aux côtes de Yarny.

+

  • C'est vraiment beau !
  • Yarny et ses animations
  • Un gameplay accessible
  • Une ambiance sonore agréable ...

-

    • ...Mais répétitive
    • Des énigmes irrégulières