Jeux

Warhammer Chaosbane Slayer Edition

Hack'n slash | Edité par Nacon | Développé par EKO Software

4/5
One : 10 novembre 2020 Series X/S : 10 novembre 2020
22.11 à 10h19 par - Rédacteur en Chef

Test : Warhammer Chaosbane Slayer Edition sur Xbox One

Undisputed attitude

Depuis sa sortie en 2019 sur Xbox One, Warhammer Chaosbane a eu le temps de mûrir, grandir et se voir complété par une série de contenus additionnels. Prenez tout cela et placez-le à un moment où de nouvelles consoles font leur apparition pour avoir le moment idéal de la sortie d’une version complète du jeu. Ainsi arrive Warhammer Chaosbane Slayer Edition, aussi bien sur Xbox Series X|S que sur One, avec au programme de bien bonnes choses mais aussi quelques éléments contrariants qu’il convient de clarifier ici.

Si vous découvrez Warhammer Chaosbane, nous invitons en marge de la lecture de ce test à lire celui de la version d’origine sur Xbox One, publié en milieu d’année dernière dans nos colonnes. Vous y découvrirez ce qui fait le charme de ce hack’n’slash dans l’univers tentaculaire de Warhammer et comprendrez aussi les raisons pour lesquelles il est un jeu encore meilleur aujourd’hui qu’il ne le fut à sa naissance. Mais avant toute chose, il est nécessaire de préciser les questions de compatibilité de Warhammer Chaosbane que nous avons testé ici sur Xbox Series X, dans sa « Slayer Edition ». Warhammer Chaosbane Slayer Edition comprend l’aventure de base, agrémentée de tout le contenu gratuit implémenté jusqu’ici mais aussi des deux DLC rajoutant chacun un chapitre supplémentaire à l’aventure.

Contrairement cependant à de nombreux jeux qui font la bascule entre l’ère Xbox One et celle de la Xbox Series X, il n’est pas question de Smart Delivery pour Warhammer Chaosbane : la version Xbox Series X|S est totalement indépendante. Cela signifie que vous ne pouvez pas récupérer votre sauvegarde de Warhammer Chaosbane sur Xbox One pour continuer sur Xbox Series X. Il faut repartir de zéro. Il faut être aussi vigilent au moment de l’achat de Warhammer Chaosbane Slayer Edition, car il existe aussi une version nommée de la sorte, comprenant les mêmes ajouts sur Xbox One. Mais attention, car cette version n’est pas optimisée Xbox Series X|S ! Vous pourrez y jouer sur votre next gen grâce à la rétrocompatibilité mais ne profiterez pas des améliorations dédiées aux Xbox Series X|S. En résumé : pas de cadeau pour les anciens joueurs, le passage à la caisse est total et obligatoire pour profiter du jeu sur Xbox Series X|S.

Warhammer Chaosbane Slayer Edition test 1

Cette question de la compatibilité mise de côté, on a droit avec Warhammer Chaosbane Slayer Edition à un très bon hack’n’slash grâce à une expérience qui a su évoluer depuis son premier lancement. Si les deux chapitres supplémentaires (Tomb Kings et les Forges de Nuln) font plaisir à parcourir en dépit de leur relative rapidité à être bouclés, on apprécie surtout les multiples ajouts qui touchent également à l’aventure de base. Si c’est votre première avec Warhammer Chaosbane, il y a des chances que vous soyez rapidement conquis et si vous avez déjà expérimenté le jeu à sa sortie, il y a de quoi prendre plaisir à relancer la machine. Cela passe tout d’abord par des tas de petits détails, comme la possibilité d’évoluer au-delà du niveau 50 et améliorer une série de capacités spéciales et particulièrement utiles à haut niveau. Il faut cravacher pour avoir de quoi rendre ces capacités vraiment efficaces, le temps de jeu post-fin est donc largement revu à la hausse comparativement à l’expérience proposée en 2019.

En marge d’une aventure toujours aussi plaisante à parcourir, on dispose des activités annexes qui étaient déjà présentes (expéditions dans des niveaux déjà terminés, boss rush, chasse aux reliques) mais on peut aussi tenter de gravir les étages de la Tour du Chaos. Le défi est rapidement élevé mais les récompenses valent leur pesant d’or. Le loot peut comme toujours être échangé en masse auprès de la Guilde ou amélioré, avec ici des fragments spéciaux à placer entre chaque groupe de fragments classiques (améliorant la santé, les dégâts ou les coups critique par exemple). De quoi donner encore un peu plus de finesse à l’amélioration de l’équipement. Les menus ne changent pas trop de ce côté-ci, c’est assez clair et maniable à la manette.

Warhammer Chaosbane Slayer Edition 2

Mais le véritable atout de Warhammer Chaosbane Slayer Edition, c’est qu’il comprend la nouvelle et sixième classe de personnage : le Chasseur de Sorcières (disponible en DLC pour les autres version du jeu). On peut donc incarner ici Jurgen Heider et prendre plaisir à découvrir un combattant aux capacités véritablement intéressantes, surtout sur la durée. D’un mouvement du stick droit, Heider passe de l’épée aux pistolets, nous permettant d’adapter le style de combat à la situation. Ses compétences déblocables au fil du temps vont dans le sens de l’optimisation de cette dualité et son extrêmement bien pensées, comme le boost d’attaque temporaire lorsque l’on passe d’une posture à l’autre ou, au contraire, la possibilité de gagner en efficacité si l’on conserve longtemps l’une ou l’autre. Le Chasseur de Sorcières relance concrètement l’intérêt pour un nouveau run complet dans le monde sombre et crasseux de Warhammer Chaosbane (ce que l’on ne s’est pas privé de faire).

Toujours au point côté sonore avec notamment des doublages en anglais très soignés, Warhammer Chaosbane Slayer Edition délivre ici sur Xbox Series X une prestation technique convaincante, à défaut d’être réellement bluffante. Déjà plutôt joli sur Xbox One, le hack’n’slash gagne ici en finesse et en précision, notamment dans les premiers chapitres (et le second DLC) qui offrent les décors les plus fournis et donc les plus appréciables dans ces nouvelles conditions de jeu. C’est forcément moins intéressant au lancement du chapitre V (le DLC Tomb Kings), décidément en retrait sur la plupart des aspects. L’intérêt de Warhammer Chaosbane Slayer Edition, c’est aussi et surtout son framerate à 60 images par seconde. La stabilité est presque totalement au rendez-vous ; presque car lorsque l’on atteint le chapitre IV et que les hordes se font vraiment immenses, rapides et que les effets visuels se multiplient, il arrive que le jeu ait de petits toussotements. Rien de grave ou de vraiment gênant, mais la perfection du framerate passe à côté d’un poil.

4/5
Pour tous les amateurs de hack’n’slash, Warhammer Chaosbane Slayer Edition est un excellent choix capable de dynamiser les premières heures de jeu sur Xbox Series X|S. Pas tant pour sa prestation technique, propre mais sans révolution, mais plutôt pour son fond qui a su s’améliorer grandement depuis le lancement du jeu dans sa version de base. C’est complet, plus engageant que par le passé tout en conservant les bons points signalés à l’époque ; et puis que dire de la nouvelle classe « Chasseur de Sorcières » si ce n’est qu’elle relance grandement l’intérêt du jeu pour qui l’a déjà expérimenté. On reste cependant très déçu qu’à défaut de proposer quelque chose pour les anciens joueurs (il n’y a ici ni Smart Delivery ni avantage d’aucune sorte), il n'ait pas été permis au moins la récupération de sauvegarde depuis la Xbox One.

+

  • Expérience désormais bien équilibrée
  • Contenu conséquent dans un univers travaillé
  • La nouvelle classe est excellente
  • Techniquement soigné

-

    • Aucune compatibilité avec la version Xbox One (adieu sauvegarde)
    • Pas de Smart Delivery ou geste pour les anciens joueurs sur One
    • Quelques ralentissements au chapitre IV

Sur le même thème