News

26.11.2004 à 00h01 par

Eidos, un développeur à vendre…

Position délicate pour Eidos. Développeur et éditeur de quelques bons jeux à succès, l'entreprise doit faire face à des difficultés pour trouver un repreneur sérieux et qui sera la mener dans le futur du jeu vidéo. Ces petits problèmes occasionnent également des nombreux reports de jeux...

Le développeur anglais Eidos toujours à la recherche

d’un repreneur alors que le jeu Championship Manager 5 est

encore repoussé de Noël 2004 à début 2005. La compagnie est actuellement

ennégociations avec quelques acquéreurs potentiels comme Electronic

Arts ou Ubi Soft en leur montrant ses récents rapports de

performance. Les dirigeants s’activent vraiment pour trouver un repreneur mais

préfèrent tout de même «maturer» (un peu de québécois ne fait jamais de mal !)

leur décision pour ne pas se retrouver le bec dans l’eau sous peu.

«Nous

avons l’intention de régler ce processus dès que possible avec une conclusion

satisfaisante» déclare le président d’Eidos. On apprend néanmoins que

plusieurs grands titres ont été reporté comme le prochain Hitman

:Blood Money, le prochain Tomb Raider en phase

de développement, et le successeur des Commandos. Tous ces

titres sont repoussés au 4ème trimestre 2005.

Petit point positif dans

l’histoire, Eidos a annoncé avoir écoulé quelques 800 000 unités de jeu

ShellShock : Nam ’67 qui a été lancé sur le marché en septembre

dernier. Une suite est d’hors est déja en préparation…

On en parle aussi