1st Look

31.03 à 11h04 par |Source : Rédaction

1st Look > LEGO Harry Potter, années 1 à 4

Après avoir été déclinée en livres, en films, en jouets, en jeux vidéo et en tout un tas de produits dérivés, la lucrative saga d'Harry Potter tente une nouvelle incursion sur nos consoles, cette fois sous la forme des petites briques LEGO, comme ce fut le cas pour Star Wars, Indiana Jones et Batman. Un melting-pot qui a su donner jusqu'ici des petits jeux de plate-forme sympathiques et réussis. Cette nouvelle licence va-t-elle renouveler un peu la série LEGO ?

De briques et de broc

Chez Traveller’s Tales, on commence à connaître les petites briques à construire, avec déjà 5 jeux de plate-forme, sans compter quelques autres (LEGO Rock Band, Bionicle Heroes, LEGO Battles…). Chaque épisode reprenait le même concept : adapter l’univers d’une licence à la sauce LEGO, en y intégrant un aspect construction et un humour bon enfant, adapté tant aux plus jeunes qu’aux plus âgés. Si chacun de ces jeux a été une belle réussite, tant critique que commerciale, la recette restait sensiblement identique d’un épisode à l’autre et seuls quelques timides nouveautés de gameplay faisaient leur apparition. Ce nouvel opus ne semble pas échapper à la règle, quelles sont donc les petites évolutions qui nous attendent ?



Qui dit Harry Potter dit magie. Les différents personnages auront donc à leur disposition plusieurs sortilèges issus de la saga d’origine, leur permettant de se battre à coup d’éclairs, de faire léviter des objets… Mais ceux-ci ne seront accessibles qu’en avançant dans le jeu. En effet, contrairement aux autres jeux LEGO ou les différents épisodes étaient accessibles dès le début, on nous impose cette fois le cheminement depuis l’arrivée d’Harry Potter à Poudlard, jusqu’à la fin de sa quatrième année. On a donc cette fois une véritable progression de nos personnages, puisqu’ils deviendront au fur et à mesure plus puissants grâce à l’apprentissage de nouveaux sortilèges.

Mais outre les nouvelles possibilités dans les combats et les énigmes, ces sorts vont aussi permettre d’accéder à d’autres sections du château de Poudlard. En effet, le jeu utilise ici la fameuse école de magie comme un unique niveau géant, qui se dévoile petit à petit. On retrouve un peu le principe instauré dans LEGO Indiana Jones 2, où les niveaux sont reliés par un "hub" dans lequel on a à accomplir certaines actions pour progresser ou tout simplement découvrir des secrets. Mais cette fois, c’est un seul et unique niveau géant qui fait office de lien entre les autres, plus conventionnels. De quoi ravir les fans qui espéraient pouvoir se promener librement dans Poudlard. Notez également que celui-ci respecte bien l’univers dont il s’inspire : escaliers qui bougent, tableaux vivants… Tout y est !



Le bricolage, c’est pas sorcier !

Si la majeure partie du jeu nous place dans la peau d’Harry, Ron et Hermione, il est également possible de contrôler d’autres personnages, comme par exemple Hagrid, dès le niveau d’introduction dans le Chemin de Traverse. On retrouvera également le mode libre, pour parcourir les niveaux déjà visités avec les personnages de son choix, qu’ils soient du côté des gentils ou des méchants. Plus d’une centaine seront disponibles, pour peu qu’on les ait débloqués, et il sera toujours possible de créer les siens. Sans oublier les séances de maniement du balai !

Côté gameplay, la prise en main ne change pas beaucoup non plus. On évolue toujours avec au moins deux personnages, et la possibilité de jouer avec un ami. L’écran splitté dynamique, apparu dans LEGO Indiana Jones 2, est alors utilisé pour laisser plus de liberté aux joueurs. On retrouve également la possibilité de concevoir ses propres niveaux.

Au chapitre des nouveautés, on notera que certaines briques peuvent être placées librement, ce qui donne lieu à des énigmes un peu plus complexes, mais rien de révolutionnaire. Pour le reste, le jeu propose toujours la collecte de toutes les briques cachées, les briques rouges pour modifier le comportement du jeu, la recherche d’étudiants en détresse à secourir… Notons aussi la présence bienvenue du jeu en ligne, que l’on n’avait pas vu depuis LEGO Star Wars. Tout cela devrait nous offrir de nombreuses heures de jeu afin de le compléter à 100%.


Lego Harry Potter : Années 1 à 4

envoyé par Xbox-Mag.

On en parle aussi