29.03.2012 à 17h57 par |Source : Rédaction

Rayman 3 HD

Sorti sur la génération précédente, Rayman 3 : Hoodlum Havoc avait notamment marqué les esprits lors de sa sortie sur Xbox pour la simple raison que la concurrence dans le secteur de la plate-forme était totalement inexistante. Ce qui n'est pas le cas sur Xbox 360 surtout après la sortie récente de l'excellent Rayman : Origins. Après Beyond Good & Evil, Ubisoft poursuit sa politique de réédition sur le Xbox Live Arcade avec ce Rayman 3 HD, avec la même réussite que le premier cité ?

Il était une fois dans la Croisée des Rêves un Lum rouge soudainement devenu un Lum noir – visiblement le lointain cousin du schtroumpf noir – au caractère plus que détestable qui décide de semer la terreur et de s’emparer du "coeur du monde". Son nom est André, le grand méchant du jeu qui décide de monter une armée de Lums noirs en contaminant ses congénères qui deviendront des Hoodlums avec l’aide des fourrures de tous les animaux qui passent dans le coin. Pendant ce temps là, Rayman est en train de faire sa sieste habituelle avec Globox, son compagnon de toujours. Réveillé et guère content de l’être, notre héros sans bras ni jambes se lance alors à la poursuite d’André afin de contrecarrer ses plans.



Pour ce faire, il doit notamment utiliser les pouvoirs que les hoodlums ou les Ptizêtres – qu’il faut libérer – lui laissent sur la route. Des pouvoirs qui sont les suivants : pulvéropoing (force accrue), grappinocroc (un grappin électrifié), cyclotorgnole (envoi des mini-tornades), épicoptère (vol ascentionnel) et rocketpunch (lancer de missiles). Rayman devra régulièrement utiliser ceux-ci, durant un temps limité, sous peine d’être bloqués puisqu’ils font partie intégrante du gameplay. Un gameplay qui se veut donc varié et surtout placé sous le signe de l’action. Notre héros va très souvent utiliser ses poings étourdissants, au détriment des phases de plateformes moins présentes que dans les autres opus de la série.

Emballé, c’est pesé ?

Malheureusement, la caméra semi-automatique rend le gameplay plutôt chaotique. Si ce défaut n’avait pas été spécialement sanctionné il y a quelques années, celui-ci est particulièrement pénible de nos jours. Rayman s’emmêle très souvent les pinceaux avec notamment le lock qui ne marche que si on cible efficacement les ennemis (à moins de 10 mètres environ). Au delà, il n’est pas rare de voir notre héros se diriger vers la mauvaise direction, ce qui rend l’action guère lisible. A force, le sentiment de faire n’importe quoi prédomine. Heureusement, la barre de vie de Rayman est plutôt grande et il est plutôt rare de le voir mourir tellement les lums rouges (qui redonnent de la vie) sont présents.



Au rayons des défauts, il faut également retenir les phases de surf psychédéliques particulièrement pénibles tant la précision est des plus limites. Si les mimiques "Tex Avery" des différents personnages est toujours une franche réussite, c’est moins le cas pour l’humour qui peut devenir assez lourd. De même que certains passages qui rament à notre plus grand étonnement. Certes, avec tout ce déballage de défauts, on croirait que Rayman 3 HD ne vaille pas le coup, ni son coût, mais ne vous y trompez pas, il reste un jeu de plateformes très sympathique même s’il n’égale ni ses prédécesseurs, ni le récent Rayman : Origins. A vous de voir si vous pouvez fermer les yeux sur ces défauts pour tenter ou relancer l’aventure.

http://www.dailymotion.com/video/xplgw9

  • 30.03 à 11:32

    ça m’a moins gêné dans BG&E perso. Peut être parce que le gameplay est moins porté sur l’action. Je pense que les jeux d’il y a 10 ans avaient du mal à nous offrir une caméra exemplaire, ce qui est beaucoup moins le cas aujourd’hui. Du coup, les standards ont évolué et c’est ce Rayman 3 HD qui en prend plein la tête.

  • 30.03 à 09:56

    BGE souffrait déjà de problèmes de caméra (la gestion des axes y était foireuse) et cela n’a pas été changé sur la version HD. Auraient-ils des soucis sur ce point précis, chez Ubi ?

  • 29.03 à 10:32

    Pour moi le gros point noir du jeu c’est les cameras (qui était déjà présent dans le 2). Le reste à au contraire extrêmement bien vieilli je trouve.
    Pour ce qui est de l’humour j’imagine que c’est une histoire de gout, mais perso je trouve au contraire que c’est THE point fort du jeu.

  • 29.03 à 05:30

    Personnellement, je garde un excellent souvenir de la version Dreamcast.
    SI j’avais pas autant de jeu encore sous blister, je l’aurais repris sans hésiter.

Actu 24/24

+

On en parle aussi

Planning

+