1st Look

13.06.2012 à 18h42 par |Source : Rédaction

1st Look E3 2012 > Metal Gear Rising Revengeance

Assurément l’un des plus gros morceaux du line-up de Konami à cet E3, Metal Gear Rising : Revengeance y était aussi jouable pour la toute première fois. Un titre au développement mouvementé mais qui commence - enfin - à montrer les fruits du travail de Platinum Games, studio qui n’a plus rien à prouver. Manette en main, nous avons pu parcourir un niveau entier en compagnie de Raiden, ou du moins ce qu’il en reste, la faute à des implants et des modifications robotiques de tous les côtés. Alors, ça tranche ?

« J’te refais le visage au cutter, t’as le swag d’un agriculteur »


Sauf que c’est un katana à ne pas mettre entre toutes les mains dont il est question aujourd’hui. Concrètement, MGR : Revengeance est tout ce que Ninja Gaiden 3 aurait pu (aurait du ?) être. Il est aussi impressionnant de voir l’évolution du personnage de Raiden, détesté pour son rôle dans Metal Gear Solid 2, mais qui va sûrement devenir l’un de vos protagonistes favoris à l’issue de ses aventures décapantes. Il nous a donc été donné de prendre le jeu en main pour une dizaine de minutes, au cours d’une démo qui démontrait les fondamentaux du titre. Point d’orgue du gameplay, le « Blade Mode » vous permet de trancher ce que bon vous semble et de la manière que vous voulez. Le temps se ralentit d’une pression sur la gâchette gauche, ce qui vous permet d’ajuster votre cible avec le stick gauche puis de la découper avec le droit. Simple, instinctif et jouissif, ce système vous permet de tailler en pièce quiconque se dressera sur votre chemin, que ce soit un simple soldat, un Gecko ou même un hélicoptère ! A cela, il faudra ajouter des commandes plus classiques, avec une touche de saut et deux autres pour une attaque moyenne et forte.


« Découpons, découpons, toujours découpons »

Et il y en a tellement des manières de découper dans ce MGR : Revengeance. Tout comme un Beat’em All classique, il est possible de réaliser divers combo en variant les attaques et même d’y mêler le Blade Mode. Ainsi, après quelques coups de sabre bien sentis, il vous est possible d’envoyer valser votre ennemi dans les airs et l’y rejoindre en prenant le dessus. A vous ensuite d’enclencher le Blade Mode et d’en faire des rondelles. Classe. Il est aussi assez facile de se débarrasser des Geckos, ces robots bipèdes à moitié organiques. Tranchez leurs jambes faîtes de chair pour les faire retomber sur terre, ou bien assénez les de quelques roquettes grâce à la touche LB. Une véritable arme humaine ce Raiden, mais pas seulement. A la manière d’un Assassin’s Creed et son système de free-running, il y a ici le Ninja Run. En maintenant la gâchette droite, il vous est alors possible de sprinter et de franchir tous les obstacles automatiquement, ce qui est plutôt utile vu que les « arènes » sont ouvertes, vous permettant d’approcher chaque situation de plusieurs manières, que ce soit par les toits ou les rues. Cette mécanique est également incorporée dans plusieurs phases de gameplay, comme lors d’une fuite avec un hélicoptère aux trousses, ou bien encore pour courir sur les salves de missiles du même hélico’ avant de le réduire en pièces grâce au Blade Mode, toujours aussi efficace. En un mot : on adore.

http://www.dailymotion.com/video/xr90xi

Totalement débridé, ce Metal Gear Rising : Revengeance promet de nous divertir de longues heures devant notre écran. Simple à prendre en main, instinctif et au concept génial où l’on peut découper tout et n’importe quoi, il nous tarde de remettre une nouvelle fois la main dessus. On notera aussi quelques clins d’oeil à la série pour les fans de la première heure, comme ce soldat planqué sous un carton. Seule ombre au tableau pour le moment : un aliasing un peu trop présent, mais qui ne gâche toutefois en rien le plaisir de jeu. Mars 2013 est décidément trop loin.
  • 15.06 à 06:11

    [quote="Paco":2aaf47ja][quote="Manu":2aaf47ja]Ce n’est qu’un simple spin off, un délire. Les MGS resteront des jeux d’infiltrations (d’ailleurs, ce n’est pas un MG Solid à proprement parler, mais un MG [u:2aaf47ja]Rising[/u:2aaf47ja]). Un peu comme Nintendo qui fait faire du kart ou du tennis à son Mario, cela n’empêche pas la licence de rester un jeu de plate-forme.[/quote:2aaf47ja]

    C’est pour ça que celui là me tente en fait ! Je comprends mieux (et encore une bombe d’adrénaline signée Platinum on dirait !) :mdr:[/quote:2aaf47ja]

    Pareil, c’est le seul de la série qui m’interesse.

  • 15.06 à 12:02

    [quote="Manu":13zhkwae]Ce n’est qu’un simple spin off, un délire. Les MGS resteront des jeux d’infiltrations (d’ailleurs, ce n’est pas un MG Solid à proprement parler, mais un MG [u:13zhkwae]Rising[/u:13zhkwae]). Un peu comme Nintendo qui fait faire du kart ou du tennis à son Mario, cela n’empêche pas la licence de rester un jeu de plate-forme.[/quote:13zhkwae]

    C’est pour ça que celui là me tente en fait ! Je comprends mieux (et encore une bombe d’adrénaline signée Platinum on dirait !) :mdr:

  • 15.06 à 11:18

    Ce n’est qu’un simple spin off, un délire. Les MGS resteront des jeux d’infiltrations (d’ailleurs, ce n’est pas un MG Solid à proprement parler, mais un MG [u:1xbmrbm1]Rising[/u:1xbmrbm1]). Un peu comme Nintendo qui fait faire du kart ou du tennis à son Mario, cela n’empêche pas la licence de rester un jeu de plate-forme.

  • 15.06 à 11:11

    C’est moi ou ils ont transformé MGS en Beat them all ?

  • 14.06 à 04:31

    On peut dire qu’il y a de l’action à gogo, mais est-ce du metal gear ?
    apparemement oui :
    [quote:2vybdy9t]On notera aussi quelques clins d’oeil à la série pour les fans de la première heure, comme ce soldat planqué sous un carton[/quote:2vybdy9t]
    sans oublier les mouches et la coupe à exclamation ‘!’ qui furent ajouter par la suite pour une plus grande immersion au jeu.

On en parle aussi