1st Look

10.10.2012 à 19h19 par |Source : Rédaction

1st Look > Far Cry 3

Peur de vous geler les miches en décembre prochain ? Ne cherchez plus, nous avons la destination idéale pour vous ! Avec Far Cry 3, à vous le soleil, les plages paradisiaques, les activités motorisées, la pêche au requin et bien d’autres surprises encore (n’oubliez pas de lire les clauses à la fin du contrat, on sait jamais, au cas où tout ça tourne mal). Alors on prend ses claquettes, on enfile son short et on aiguise sa machette, parce que ça ne va pas être de tout repos tout ça.
Welcome to the jungle

Décidément, la petite entreprise de ce bon vieux Yves Guillemot a la vent en poupe en ce moment. Comme si un nouvel Assassin’s Creed ne suffisait pas, voilà que Far Cry prépare lui aussi son retour auprès des joueurs, et il est peu de dire que depuis le second opus, il y en a eu du boulot ! Commençons tout de suite par les bonnes nouvelles : oui, absolument tous les défauts de l’épisode précédent semblent avoir été gommés (casse-toi la malaria !). Extrêmement solide et ce à tous les compartiments, les quelques heures que nous avons passé sur Far Cry 3 et son île hostile nous ont définitivement convaincu. Comme d’habitude, on vous passera les éléments clefs du scénario pour éviter un quelconque spoil, mais les missions (et en particulier celles du docteur et ses champi’ hallucinogènes) promettent et savent mettre le joueur dans l’ambiance. Sans oublier ce taré de Vaas, principal vilain du jeu et diaboliquement fabuleux. Mais passons, puisque nous avons pu nous adonner à toutes sortes d’activités, comme la chasse. Sangliers, porcs, tigres, boeufs, dragons de komodo, biches, requins, crocodiles etc… C’est une faune plus que complète qui vous est offerte dans ce nouvel opus. Mais ce n’est pas aussi simple qu’on peut le croire. Visez juste et vite, car, comme votre fidèle serviteur, votre proie pourrait prendre la fuite sans crier gare (ou comment courir après un cochon pendant 10 minutes à travers la jungle). Vous pourrez ensuite dépecer l’animal, revendre ses entrailles ou bien les utiliser pour vous fabriquer de nouveaux accessoires comme un portefeuille pour stocker plus d’argent ou une bandoulière, pour plus de munitions par exemple (cela marche aussi avec les carquois). La classe non ? Différents types de plantes peuvent aussi être collectées pour concocter diverses injections (regagner de la vie, passer en mode « chasseur » etc.). Ici, on se débrouille avec ce qu’on trouve ma bonne dame !



Chaque avant-poste ennemi pris (ces derniers sont signalés par un drapeau rouge sur votre carte ou bien par une fumée noire lorsque l’on scrute l’horizon) vous permet de débloquer des quêtes annexes supplémentaires en plus de celles déjà disponibles (généralement, ce sont des défis de chasse ou bien des têtes mises à prix) mais aussi des magasins, pour acheter de nouvelles armes et les améliorer (ajout de silencieux, plus grand chargeur etc. jusqu’à même modifier la couleur de votre pétard !). Les tours radio elles vous permettent d’éclaircir une partie de votre carte, révélant les principales activités aux alentours, ainsi que les routes, forcément. A noter que la fonction « voyage rapide » est disponible, de quoi éviter de long trajets pour les plus flemmards d’entre nous, puisque l’aire de jeu proposée impressionne par son immensité. C’est sûr, il y aura de quoi faire.

Massacre organisé

Très agréable visuellement et constant dans son plaisir rétinien (chose pas si simple à réaliser étant donné la grandeur de l’île, ou plutôt des îles), on émettra tout de même quelques réserves quant aux versions consoles, puisque c’est sûr un PC que nous avons posé nos gros doigts. Quoi qu’il en soit, le tout est très détaillé et c’est un vrai plaisir de progresser à travers cette jungle et ces hautes herbes dans lesquelles on peut se faufiler en toute discrétion. La discrétion tiens, il vous en faudra pour capturer les différents postes ennemis. Bien que vous pouvez foncer dans le tas si l’envie est là, il est nettement plus jubilatoire de s’infiltrer en douceur et de trancher quelques gorges dans le plus grand des silences. D’une simple pression sur le stick droit, vous pouvez ainsi éliminer un garde d’un coup de lame brutal et rapide comme l’éclair. Mais vous pouvez aller beaucoup plus loin. Des loups sont enfermés dans une cage ? Tirez sur les barreaux et libérez-les, ils se feront une joie de se charger de leurs tauliers. Car oui, ça peut sembler anodin dit comme ça (mais tellement rares de nos jours), ce Far Cry là applique à merveille la règle du « pas vu, pas pris » ! Tirez sur les cages depuis une position reculée et non, les ennemis ne devineront pas comme par magie d’où le tir est venu. Vous êtes poursuivi ? Essayez de les semer au détour d’un croisement. Si vous arrivez à vous planquer lorsque vous n’êtes plus dans leur champ de vision, il se mettront alors à vous rechercher, sans disposer d’un quelconque pouvoir de divination. Et surtout, ils réagissent à l’environnement. Un camp avec de trop nombreux gardes et une alarme pour appeler d’éventuels renforts ? Pas de soucis, bricolez une grosse explosion juste à l’extérieur de l’avant-poste. Le brouhaha va alors rameuter tout le monde pour vérifier ce qu’il se passe et il vous suffit de pénétrer dans la base pénard, débrancher l’alarme et préparer vos pièges pour les décimer ensuite. Et tout ceci sans script, vous êtes totalement libre d’aborder chaque situation comme bon vous semble. Et surtout, une fois un avant-poste nettoyé, il l’est pour de bon (Far Cry 2, tu vois ce que je veux dire là ?).



En plus de tout ça, vous pourrez débloquer de nouvelles aptitudes via un arbre de compétences, comme par exemple encaisser plus de dégâts, pouvoir trainer le corps d’un ennemi juste après l’avoir charcuté, recharger tout en sprintant, de quoi rendre le titre de plus en plus intéressant au fur et à mesure de votre progression. Ajoutez à cela quelques éléments de gameplay franchement bien foutus comme jeter un caillou à n’importe quel moment pour distraire des gardes ou le feu qui ne cesse de se propager du moment qu’il y a matière à faire (en gros, de l’herbe et non du sable) et on tient ici le Far Cry le plus solide de toute la franchise.

http://www.dailymotion.com/video/xouhjx
</center> </div>
Une totale liberté, voilà la promesse de ce Far Cry 3 qui s’empresse de la tenir. Enorme dans tous les sens du terme, que votre plaisir soit d’allumer tout ce qui bouge ou de rouler sur des ours en 4x4, il est sûr que vous y trouverez votre bonheur. Prévu pour le mois de décembre prochain, on a jamais eu aussi hâte d’être en doudoune !
  • 15.11 à 04:55

    J’ai hâte. :P

On en parle aussi