News

13.06.2018 à 22h07 par |Source : PC Gamer

Sekiro : Shadow Die Twice – Le plein d’infos qui ne coûte pas un bras

Le prochain From Software a créé la bonne surprise lors de la conférence Microsoft et suscité forcément plusieurs interrogations : sera-t-il un Dark Souls like ? Une sorte de Tenchu ? PC Gamer a pu voir le jeu et a partagé de précieuses informations que nous vous relayons ici (extraites de compte-rendu de Gematsu) :

  • L’action se déroule dans le Japon du XVIème siècle. Le joueur incarne un shinobi anonyme, garde du corps d’un jeune noble, laissé pour mort (et avec un bras amoché) lors d’une attaque de samurais.
  • Sekiro : Shadow Die Twice est un jeu d’action/aventure. La partie RPG est écartée, ce qui signifie que l’on ne retrouve pas d’éléments relatifs à l’expérience, aux armures, armes et objets inhérents au genre. Il est toutefois question de «Shinobi Prosthetic» : il sera possible d’équiper le bras gauche avec des éléments spéciaux.
  • Il peut alors s’agir d’objets offensifs comme défensifs. Une hache pour détruire un bouclier, un bouclier justement pour se défendre ou une torche qui, combinée au katana, permet d’enflammer sa lame.
  • La verticalité est au cœur de la progression, avec un grappin comme élément clé. Selon PC Gamer, les points d’attache n’étaient pas pré-établis lors de la présentation.
  • Les combats sont axés sur le positionnement. Harceler l’ennemi pour l’épuiser et créer ainsi des ouvertures sera la clé, bien que cela expose naturellement le joueur aux attaques. Un blocage parfait permet aussi d’ouvrir la garde adverse.
  • Des kanjis apparaissent parfois au-dessus de la tête du joueur pour lui donner des informations, comme la préparation par l’adversaire d’une attaque redoutable et le besoin impérieux d’esquiver.
  • L’observation des patterns ennemis est essentielle, certaines attaques ne pouvant être bloquées.
  • La furtivité aura également sa place dans Sekiro : Shadow Die Twice. Assassinat furtifs, camouflage dans les hautes herbes et autres suspensions dans le vide seront au rendez-vous.
  • La progression face à certaines situations peut s’effectuer de différentes façons. Par exemple, on peut se débarrasser d’un PNJ qui risquerait de donner l’alerte, ou choisir de rester discret pour l’épargner.
  • Un combat de boss a été montré et opposait le héros au «Moine Corrompu». Les journalistes présents ont pu vérifier l’importance du système de kanjis pour anticiper et éviter les attaques de cet ennemi imposant.
  • Suite à une défaite, le joueur reprend à l’exact endroit où il a été abattu. Le nombre d’essais est limité. Au moment de la mort du joueur, l’ennemi retourne immédiatement à ses occupations, ce qui peut permettre au joueur de le surprendre en choisissant de retourner à la vie au bon moment.
  • Sekiro proposera un monde vaste, aux lieux interconnectés et qu’il est possible d’explorer librement.
  • Il sera parfois question de rencontres avec des monstres imposants, trop pour être combattus. Il faudra donc les éviter. Selon les retours de PC Gamer, le joueur devait alors se mouvoir lorsque que l’immense serpent ne regardait pas dans sa direction, dans ce qui semblait être un jeu du «chat et de la souris» (NDLR : oui, nous aussi nous avons tiqué sur le fait que l’on puisse échapper à un serpent en évitant son regard).
  • Sekiro intègre un système de monnaie servant visiblement à acquérir des améliorations pour l’équipement (le bras donc).

Voilà de quoi se faire une idée un peu plus précise de ce titre ô combien intéressant et on l’espère, à la hauteur de nos attentes et de la réputation de son développeur.

  • 19.06 à 07:23

    Mais c’est qu’il y a plein de bonnes idées dans le lot ! Merci pour le retour Gat’ ^^

On en parle aussi

Planning

+