Dossier

16.04.2019 à 17h00 par - Rédacteur

Dossier > La Légende Final Fantasy X aux éditions Third

10 sur 10-2

Preuve en est que Final Fantasy X reste un épisode singulier dans la mythologie imaginée à l'origine par Hironobu Sakaguchi, c'est l'un des premiers titres à avoir intéressé la toute jeune société Third Editions, désormais bien réputée pour ses ouvrages sérieux qui tentent d'apporter une grosse dose d'exhaustivité à des oeuvres vidéoludiques bien connues. Avec l'arrivée du jeu sur Xbox One, nous nous sommes donc intéressés à La Légende Final Fantasy X pour le décortiquer.

L’ouvrage de cette maison d’édition créée en 2015 est en réalité une réédition du livre d’origine, ce dernier étant tombé en rupture de stock quelques mois après sa sortie. Question chronologie de l’éditeur, il s’agit du deuxième livre paru avec le logo Third Editions, le premier ayant pour thème Resident Evil. La sortie de Final Fantasy X/X-2 HD Remaster est le moment choisit par la société basée à Toulouse pour remettre sur les étales des librairies cette bible écrite par Damien Mecheri qui devrait permettre aux joueurs n’ayant pas encore fait les épisodes en question d’appréhender son univers et plus particulièrement la mythologie qui entoure le monde de Spira. Les autres découvriront un tas d’anecdotes intéressantes qui offrent un nouveau regard sur ce duo de jeu, et lui offre un nouvel angle sur la vision des concepteurs dans leur volonté d’offrir une expérience vidéoludique cohérente, unique, et qui transmet un message fort autour de valeurs telles que l’amitié, mais également l’esprit de sacrifice et le cycle de la vie, et par conséquent la mort.

L’auteur

Mais pour bien comprendre l’ouvrage dont nous parlons, il faut tout d’abord s’intéresser à son auteur. Pour cela, nous avons contacté Damien Mecheri qui a eu la gentillesse de répondre à quelques unes de nos questions. Après avoir officié en tant que rédacteur pour le magazine Gameplay-RPG, puis pour Background, Damien Mecheri est approché en 2011 par la maison d’édition Console Syndrome Editions – dirigée par Mehdi El Kanafi et Nicolas Courcier – afin de rédiger des chapitres dédiés à la musique pour certains projets. Lorsque ce petit éditeur est racheté par Pix’n Love, il est proposé à Damien Mecheri de rédiger La Légende Final Fantasy IX, ce qu’il refuse en raison d’un agenda déjà bien chargé. Quelques mois plus tard il accepte d’écrire le livre VGM – Histoire de la musique de jeu vidéo. Il enchaine alors avec l’écriture de La Légende Final Fantasy X qu’il terminera finalement chez Third Editions, puisque Mehdi El Kanafi et Nicolas Courcier décident de quitter Pix’n Love pour fonder cette nouvelle maison d’édition

La Légende Final Fantasy a été rédigé en six mois environ, en incluant les phases de recherches d’informations et d’anecdotes, le fait de parcourir à nouveau les deux titres et de prendre des notes des données récoltées. Un véritable travail de fourmi qui donne évidemment énormément de crédit au contenu de l’oeuvre finale. Celle-ci suit la trame habituelle de Third Editions et se découpe donc en trois parties principales qui sont la Création, l’Univers et le Décryptage. Damien Mecheri nous avoue avoir été intéressé par le fait «d’effeuiller la richesse symbolique de FFX et la beauté de son histoire». Mais sa prose ne se limite pas à des faits concrets puisque sa volonté était également de permettre la réflexion du lecteur autour de ces deux jeux finalement très différents l’un de l’autre. Selon lui, ces deux épisodes charnières marquent un tournant important dans l’histoire de la saga, d’une part car ils arrivent au moment de la fusion de Square Soft et Enix, d’autre part car le passage à la 3D entamera lentement mais sûrement le déclin du JRPG après avoir connu un âge d’or sur consoles 16-bits et 32-bits, et notamment sur Super Nintendo et la première Playstation.

IMG_2649

L’oeuvre

Après une préface écrite par Georges «Jay» Grouard, qui fût le créateur et rédacteur en chef de Gameplay RPG, le lecteur découvre donc l’Univers de Final Fantasy X et de sa suite avec une présentation complète de la mythologie qui entoure ces jeux fortement inspirés du folklore d’Okinawa, entre autres. Ceux qui connaissent les jeux s’offriront donc une bonne piqûre de rappel pendant que les autres s’arrêteront au paragraphe «Le début de l’Aventure» pour ne pas être spoilés. Vient ensuite une présentation rapide des villes et des peuples de Spira, puis une large mise en avant des personnages principaux. On peut ensuite s’attaquer au côté «réflexion» du livre avec l’analyse toute personnelle de Damien Mecheri sur le scénario des jeux. L’auteur met en exergue des parallèles sur trois niveaux, avec pour commencer les anciens épisodes de la saga qui étaient produits jusqu’alors par Hironobu Sakaguchi, puis dans un second temps avec certains éléments récurrents de la culture nippone, le sens du sacrifice notamment, et enfin l’inspiration des cultures à l’échelle mondiale. L’écriture de ce chapitre est réellement réalisée de telle sorte à ce que le lecteur valide ou non les parallèles soulignés par l’auteur.

Mais c’est surtout avec le chapitre suivant qui parle de la création du jeu que l’on commence réellement à dévorer l’ouvrage. Avec sa multitude d’anecdotes et des informations récupérées sur des interviews de l’époque et des ouvrages sortis au Japon et aux Etats-Unis quelques temps après la sortie des jeux, on s’aperçoit rapidement de la fragilité du projet FFX, d’une part liée aux ambitions toujours énormes de Squaresoft qui s’est souvent confronté aux limites techniques des consoles, mais également en constatant que les changements ont été multiples avant d’arriver à la version finale. Sans compter les débats qui ont finalement donner raison à la réalisation d’une suite, une première pour la franchise Final Fantasy. Le chapitre se conclut sur les portraits des grands noms qui ont contribué au projet avec Kitase, Toriyama et Tsuchida.

La dernière partie, le Décryptage, permet de mettre en avant différents points traiter par le jeu, qu’il s’agisse du côté du scénario, de la technique ou des mécaniques de jeux. Un vrai bilan y est fait, en utilisant le recul de plus de dix ans qui sépare Final Fantasy X-2 et le moment où l’auteur a écrit ce livre.

Pour ceux qui aimeraient se lancer prochainement dans la longue aventure proposée par ces deux Final Fantasy avec la sortie du remaster HD sur Xbox One, et pour ceux qui les connaissent déjà bien via les consoles Playstation, La Légende Final Fantasy X se présente comme un livre agréable à parcourir, offrant une nouvelle profondeur à l’oeuvre et la possibilité de s’interroger sur le fond. En revanche, ceux qui ne se sont jamais intéressés à ces deux titres y trouveront forcément moins d’intérêt. Disposant d’une solide couverture cartonnée et d’une reliure impeccable, cet ouvrage écrit par Damien Mecheri embarque un seul défaut : un habillage pas vraiment engageant qui aurait peut-être mérité la présence d’artworks pour illustrer certains passages et transporter un peu plus le joueur au coeur de l’ouvrage. 

On en parle aussi

Planning

+