Dossier

21.10.2019 à 20h30 par

Dossier > Life is Strange : Welcome to Blackwell Academy

This book is Strange

Après que Urban Comics a édité Life is Strange en comics en juin dernier avec une histoire se déroulant quelque mois après la première saison, l'éditeur français a proposé le mois dernier un nouvel ouvrage sur cette fameuse saga française. Mais qui n'est pas un comics. Est-ce un achat utile ? C'est la question à laquelle nous allons répondre durant cette review.

Comme dit lors de l’introduction, Urban Comics a décidé d’éditer et de traduire en français le fameux livre de Matt Forbeck du nom de «Welcome to Blackwell Academy», un ouvrage qui sert avant tout à approfondir nos connaissances sur le jeu et surtout sur son univers. Ici pas de bulles de dialogues, c’est avant tout un ouvrage qui se veut ancré dans la réalité de Life is Strange, comme un vestige d’un univers qui aurait existé.

Ainsi c’est le guide du petit étudiant et de la ville qui décrit notamment Blackwell Academy avec ses infrastructures, ses professeurs, ses valeurs, ses clubs associatifs et différents élèves. Nous retrouvons également divers lieux de la ville d’Arcadia Bay comme le fameux Diner tenu par la mère de Chloé, la non-moins mémorable décharge où elle a trouvée son pickup, la forêt qui a brûlé, et tout un tas d’autres choses. Forcément, il est largement préférable d’avoir joué à la première saison de Life is Strange et à son excellent prequel Before the Storm pour comprendre les diverses références et éviter tout spoiler éventuel. Même si dans ce cas rien de réellement dramatique n’est a craindre puisque le livre ne dévoile pas forcément des choses très importantes. Mais on préfère avertir, il est toujours préférable de prévenir que de guérir.

L’ouvrage en question, distribué en un seul bloc contrairement à son édition américaine, est écrit par un auteur qui a notamment travaillé sur des romans Guild Wars, Star Wars, Blood Bowl et Halo. C’est forcément prometteur ? Eh bien malheureusement non. L’idée n’est clairement pas mauvaise à la base et le livre propose vraiment de mieux connaitre l’univers du récit et apportera quelques informations sympathiques au fan. Il donnera même envie de se refaire les deux premières saisons, ce qui est mon cas ; mais c’est en revanche un échec total sur les interactions des personnages.

En effet, les différents élèves de Blackwell (notamment Max & Chloé) viennent écrire par-dessus ce guide histoire de faire quelques références, quelques blagues et interagir afin d’amener un peu de rythme à ce pavé certes pas inintéressant mais clairement pas indispensable. Et là, c’est le drame ! En dehors de quelques rares interactions, tout le reste tombe à plat tellement cela sonne incroyablement faux. Alors certes Dontnod abusait volontairement des clichés dans sa production, mais ici c’est bien pire, bien plus inutile et qui sert totalement à combler un vide histoire de … Combler ?

Difficile d’imaginer ce genre d’interaction dans le jeu. C’est totalement inintéressant, redondant et cela alourdit encore plus la lecture. Si cela avait sonné juste et si cela correspondait parfaitement aux personnages avec une belle plume, il aurait été difficile de critiquer l’idée mais ici, c’est totalement raté. Et c’est dommage car même si le fond est mauvais, la forme était intéressante : entre les photos de Max, les traces d’usures, les dessins et autres gribouillis et quelques effets de perspectives, il ressort de ce bouquin quelque chose de «réel». Mais ce soucis d’avoir un bel ouvrage ne rattrape malheureusement pas le contenu inintéressant.

Actu 24/24

+

On en parle aussi