Jeux

FlatOut Ultimate Carnage

Course | Edité par Empire Interactive | Développé par Bugbear Entertainment

3/5
360 : 22 juin 2007
27.07 à 15h22 par

Test : FlatOut Ultimate Carnage sur Xbox 360

Revoilà donc Flat-Out, en habillage Next-Gen, affublé du sobriquet Ultimate Carnage. Avec un tel nom, on ne s’attend pas à un pilotage donnant dans la finesse, mais plutôt à un rendez-vous entre pilotes cannibales. C’est le même concept que l’on retrouve sur Xbox 360, à savoir des courses rustiques et puissantes doublées de mini-jeux au goût discutable. Le titre colle peut-être trop à la dernière version en date sur Xbox et PS2 pour pouvoir présenter un intérêt pour les habitués. Loin des prises de trajectoire, des courses propres et des circuits modernes, voici Flat-Out Ultimate Carnage, le jeu où l’on mange des voitures.

Du bon gros Flat Out

Avec ce nouveau titre, la série Flat-Out vient titiller d’encore plus près ce qui a été fait dans les derniers Burnout puisque en plus de se farcir des courses complètement désorganisées, Flat-Out Ultimate Carnage (FOUC),privilégie de plus en plus la collision et l’accident volontaires comme éléments de gameplay, et vous récompense même pour ça. Points et crédits en fin de course, boost de nitro, la destruction des décors et de vos concurrents est aussi importante que la victoire puisque sans crédits remportés, vous ne progresserez pas et ne pourrez pas achetez ou améliorez votre garage. En sus du mode carrière (incluant les épreuves Derby, Course, Routes), FOUC, puisqu’il faut l’appeler ainsi, propose un mode Carnage (36 défis Carnage, Beat the bomb, Cascades et Derby Deathmatch), un mode Xbox Live pour des courses privées ou avec classement et enfin un mode partygame qui permet de faire tourner 8 joueurs sur une sorte de championnat reprenant les épreuves cascades. En terme de gameplay, la prise en main est évidemment toujours arcade mais avec ce style propre à la série, cette inertie bien sympa qui rend vos dérapages et contrôles imprévisibles et propices aux carambolages. Notez que vous êtes désormais 12 en course au lieu de 8 avant, ce qui complique parfois les choses sur les portions réduites de certains circuits : se choper le tremplin à travers la grange est difficile à 3 voitures, mais quand on est 5 ou plus, ça pose problème, faudra jouer des coudes. Rien de bien grave puisque FOUC en redemandetant il transpire la tôle froissée. Pensez donc à ratissez large et le plus vite possible une fois en course, exploser bien les concurrents, les barrières, les poteaux et tout ce qui vous semble destructible, le jeu vous récompensera lors des comptes en fin de course avec des points attribués selon vos performances : meilleur casseur, maître artificier, tour le plus rapide, bulldozer.

Destruction de luxe

Déjà réputé joli sur les anciens supports, Flat Out Ultimate Carnage en remet un coup sur Xbox 360 car le jeu est beau et coloré, fourmille de détails et propose des ambiances fortes sur les circuits proposés. De la boue des courses champêtres au bitume de la ville sans oublier le canal desséché, vous aimerez y retourner pour y découvrir lespossibilités de destruction même si dans l’ensemble, on remarque que le jeu manque de variété dans les tracés. Les décors sont vastes et chargés, les voitures sont belles et la modélisation des dégâts, forcément exagérés, est bien rendue en temps réel. Pour les défauts, la redondance flagrante avec Flat-Out 2 a du mal à passer, on espérait des nouveautés et de la variété or on se retrouve avec un volet similaire pensé pour le HD. Ensuite quelques bugs bizarres ici et là (de collisions notamment, du type un pneu coincé dans la carrosserie) n’entachent pas la réalisation qui impose même un framerate solide et constant. Enfin, le moteur physique surprend parfois, surtout quand vous percutez un concurrent ou un élément du décor et que celui-ci reste coincé devant votre pare-choc : il vous arrivera parfois de pousser un concurrent pendant une dizaine de secondes avant de le voir éjecter en dehors de votre trajectoire. Pénible.

Pour des informations complémentaires, lisez la preview de Flat Out UC disponible ici.

NDR :Xbox-Mag s’excuse de la mise en ligne tardive de ce test.

Forcement, si vous avez plombé Flat-Out et expédié Flat-Out 2, la question de l’achat de Flat Out Ultimate Carnage se pose. Déjà parce que FOUC, ça craint pour un titre de jeu, mais aussi parce que vous aurez clairement l’impression de jouer au même jeu que sur PS2 ou Xbox, en plus beau. A 70 euros, ça fait cher le doublon, et à moins d’être fan absolu du genre, le jeu n’en vaut pas la chandelle. Pour les autres, c’est un titre à la prise en main rapide, au fun intense et au second degré évident qui vous attend, et dont la très bonne réalisation ne vous fera pas regretter votre achat.

+

  • Le côté bourrin assumé
  • La réalisation
  • Accessible, fun en un tour de pad

-

    • Principe qui stagne
    • Contenu inégal
    • La concurrence Burnout
  • 30.07 à 05:38

    [quote="seivy":c0od83vt]Suis-je le seul a penser que les Flatout n’ ont rien a voir avec Burnout ? :|[/quote:c0od83vt]
    non! je préfère de loin le dernier burnout, mais je pense que je vais tout de même acheter flat out qui m’as r’elativement bien plu(la démo).
    je trouve les deux softs assez différent, ma préférence/référence reste burnout d’ailleurs.

  • 29.07 à 04:21

    et ça finit par –out, ça c’est pas négligeable non plus

  • 29.07 à 03:22

    Et dans les deux c’est fun :)

  • 29.07 à 03:21

    c’est vrai dans les 2 il y a des caisses :mrgreen:

  • 29.07 à 12:26

    dire qu’ils sont différents ouais, mais qu’ils n’ont rien à voir, faut pas pousser mémé.

  • 28.07 à 03:32

    [quote="seivy":23pm0j5y]Suis-je le seul a penser que les Flatout n’ ont rien a voir avec Burnout ? :|[/quote:23pm0j5y]

    je suis d’accord avec toi :wink:

    pas du tout la meme vitesse ni la meme «philosophie».

    en tout cas pour moi, il n’y a pas plus fun que Flat out UC en live sur 360 :lol:

  • Ric
    28.07 à 12:17

    Rien à voir pas exactement, il y a des différences dans la forme et le fond c’est clair, mais on reste dans de la course/destruction dans les deux jeux. Perso je préfère les Flatout pour le côté redneck des courses, les caisses bien typées, l’ambiance sherif fais moi peur.

  • 28.07 à 12:02

    Suis-je le seul a penser que les Flatout n’ ont rien a voir avec Burnout ? :|

  • 27.07 à 09:45

    Ah ben là, forcément, ça me coupe l’herbe sous le pied :mrgreen:

  • Ric
    27.07 à 07:52

    On a mis en ligne des tests en tests express qui sans cela n’auraient jamais vu le jour ces derniers temps (AC4, Project Sylpheed, Flat Out), du coup vous avez l’impression qu’on raccourcit les tests mais non. C’est juste le hasard du calendrier, notre mode de test reste le test modestement complet et objectif, ni trop long, ni trop court.