Jeux

Jotun : Valhalla Edition

Action/Aventure | Edité par Thunder Lotus Games | Développé par Thunder Lotus Games

2/5
One : 29 septembre 2016
09.10 à 20h37 par

Test : Jotun : Valhalla Edition sur Xbox One

Jotun nous met dans la peau d’une guerrière, Thora, qui a le droit à une « seconde vie » après une mort sans gloire. Dans ce titre qui nous plonge en pleine mythologie nordique, l’objectif sera d’impressionner les Dieux. Sera-ce le cas des joueurs ? C'est ce que nous allons voir ici.

Le joueur est d’abord lâché un peu au milieu de nulle part et apprend par lui-même le fonctionnement du jeu. Au niveau des commandes, rien de bien complexe, avec une touche pour attaquer, une pour charger une attaque puissante et une autre qui sert à utiliser une compétence divine (récupérer de la vitalité, accélérer temporairement, utiliser le pouvoir de la foudre…). Notons toutefois qu’il y a très peu de combats en tant que tels, hormis contre les boss, les attaques servent la plupart du temps à franchir des obstacles en tous genres. Jotun est divisé en cinq mondes, comportant eux-mêmes chacun deux niveaux. Le but est de trouver un fragment dans tous ces niveaux, ce qui nous permet ensuite d’aller affronter le boss attitré de chaque monde.

Jotun-screenshot-12

Les fragments peuvent être trouvés assez rapidement (cela prend rarement plus de dix/quinze minutes), même si bien sûr, il y a d’autres choses à faire. Enfin, pas beaucoup, justement : trouver une pomme d’Ithunn, qui améliore notre jauge de santé et trouver une statue divine, nous ajoutant des compétences spéciales. Ces deux items particuliers sont bien sûr un peu « cachés » dans les niveaux, mais pour autant, peu de chances que l’on passe plus de trente minutes sur ceux-ci. C’est bien là le principal souci de Jotun : il est visuellement agréable, emmené par des musiques très chouettes et fleure bon la passion, mais son contenu est vraiment famélique. En plus de ça, notre guerrière se déplace à une allure assez lente, ce qui ne rend pas les visites très agréables lorsque l’on tourne en rond pour dénicher ce qu’il nous manque dans un niveau. Ce qui rallonge, par conséquent, de manière artificielle et maladroite la durée de vie du titre…

« C’est bien là le principal souci de Jotun : il est visuellement agréable, emmené par des musiques très chouettes et fleure bon la passion, mais son contenu est vraiment famélique »

Clairement, c’est bien dommage que Jotun soit aussi expéditif car comme dit plus haut, il est loin d’être vilain sur de nombreux points. D’ailleurs, on appréciera la liberté offerte dans la progression, puisque nous pouvoir choisir d’enchaîner les mondes et boss dans l’ordre de notre souhait. Mais dans les faits, on ne peut pas dire que l’on s’amuse énormément. On fait les niveaux sans grande conviction, principalement pour l’ambiance qu’ils dégagent car en terme de gameplay, on n’y trouvera rien d’extrêmement folichon. Le level-design tente de se diversifier avec des mécanismes un poil différents d’un environnement à l’autre, mais nous sommes rarement surpris par ce qui est proposé.

Jotun-screenshot-fire-boss

La principale attractivité du petit protégé de Thunder Lotus Games, ce sont donc ses boss, les bien nommés Jotuns. Ceux-ci se présentent sous la forme de gigantesques colosses divins, occupants une majeure partie de l’écran, et profitant de superbes animations. Si, encore une fois, les combats ne cassent pas trois pattes à un canard en terme de gameplay avec des mécanismes qui sentent le déjà-vu, rien que l’aspect graphique et les musiques dantesques des affrontements rend ces derniers un tantinet épiques. Enfin, un peu de rejouabilité tout de même puisque le mode Valhalla propose de rejouer ces combats de boss avec une difficulté accrue, ce qui promet un challenge assez élevé pour les guerriers les plus téméraires.

2/5
Un peu frustrant, ce Jotun. En premier lieu, on a envie de l’aimer, parce qu’il profite d’un enrobage fort plaisant (visuels, musiques) et que ce voyage dans la mythologie nordique est agréable. Malheureusement, son manque de contenu et un certaine absence d'inspiration à tous les niveaux du gameplay (level-design, combats...) font de lui un titre sans grand relief. Restent des affrontements prenants avec des boss qui en imposent.

+

  • Des boss majestueux
  • Belles musiques
  • Pas déplaisant visuellement
  • Du challenge en mode Valhalla

-

    • Contenu trop faible
    • Personnage plutôt lent
    • Gameplay convenu, finalement
    • Des niveaux vite oubliés

Sur le même thème