Jeux

Kung Fu Panda

Action/Aventure | Edité par Activision-Blizzard

2/5
360 : 27 juin 2008
29.07 à 15h43 par |Source : xbox-mag.net

Test : Kung Fu Panda sur Xbox 360

Depuis un peu plus de dix ans, les films d’animation pullulent. Après s’être coltiné un rat cuisinier, des manchots surfers, des rebelles de la forêt, ou des jouets sous acides, il était légitime de se demander ce que les créatifs des studios d’animation allaient bien pouvoir inventer. Quelle créature issue de leurs fantasmes allait être modélisée en pixel et fil de fer. Un panda travesti voulant rentrer au Lido peut-être ? Et bien on s’en rapproche dangereusement avec le dernier né de Dreamworks. Imaginez un gros panda constamment affamé et adepte de kung fu, confiez-lui, suite à un imbroglio des plus grotesques, une mission vitale pour le bien de l’humanité : voici Kung Fu Panda. Ce mangeur de bambou s’avèrera-t-il plus proche d’un Bruce Lee ou d’un Bruce Le (direction nanarland.com pour les incultes) ? Réponse coup de poing.

Du kung fu chez les Bisounours

Le panda est bien connu comme étant une espèce pacifique mangeuse de bambou, mais tout le monde ne sait pas que l’animal peut devenir très féroce si on lui chipe sa branche préférée. Kung Fu Panda nous le prouve avec son héros, Po, un petit ourson de Chine qui, sous ses airs de gros ballot affamé constant aux mimiques à croquer et à la bedaine flasque, maîtrise à la perfection les arts martiaux.

Entre ses rêves de gloire et ses repas, notre héros ne souhaite qu’une chose, assister à l’événement du moment, un combat entre les meilleurs maîtres en arts martiaux du pays (à savoir, une tigresse, un singe, une grue, un serpent et…une mante religieuse. Si, si, je vous promets). L’issue de l’épreuve verra la désignation du guerrier Dragon, seul rempart contre le Grand Méchant de l’histoire : un léopard patibulaire nommé Tai Lung. Je ne rentrerai pas dans le scenario aussi profond qu’une pataugeoire (vous voyez, le genre de bassin dans lequel on chope des mycoses à la piscine ? C’est celui là)… Sachez juste que notre gros ami va se retrouver mis sur le devant de la scène bien malgré lui. A peine le pad en main, on est tout de suite surpris par l’agilité de cette bête de 500 kilos et sa maîtrise des arts martiaux. Nous voilà donc dans un jeu classique en 3D à la 3ème personne, mi-plateforme mi-combat. En plus de décors agréables pour la rétine, de personnages aussi craquants que dans le film, les rares problèmes de caméra et la maniabilité à toute épreuve vous feront exulter de joie. Et là on se surprend à espérer : les développeurs auraient-ils réussi cette adaptation ? Un nombre de coups surprenant pour un tel jeu, des phases de gameplay alternant souvent entre combats, Quick Time Event (QTE), plateforme et exploration… La première impression est plus qu’agréable !

Trois niveaux de difficulté sont intégrés, pour satisfaire tout un chacun, mais surtout, chaque zone est parsemée d’objets à collecter. Une incitation à parcourir encore et encore les niveaux afin de les finir à 100%. Autre point orignal pour un tel titre, la mise en place d’un système d’évolution du personnage. En plus des objets disséminés, notre panda doit récupérer des pièces durant ses péripéties afin de se constituer une bourse bien pleine qui lui permettra de s’offrir une petite « upgrade » de ses coups. Les plus économes pourront même changer le costume de leur plantigrade.

Avez-vous déjà vu : Un panda ayant une oie pour paternel ? Maintenant oui !

Mais tout n’est pas rose au royaume des animaux. N’allez pas croire que nous tenons l’adaptation ultime. Certes notre Bruce Lee Panda est charmant, facile à prendre en main mais, je vous l’annonce sans détour, si vous avez plus de 8 ans, vous ne décernerez pas plus qu’une ceinture rouge et jaune à petits pois à l’ours gourmand… Autant dire que ce cher Po n’aurait aucune chance face à David Douillet, qui malgré, lui aussi, ses airs de panda et son amour pour les pièces jaunes, lui mettrait une rouste mémorable. En effet, on comprend vite que le gameplay est ultra assisté et qu’aucune erreur n’est possible. L’exemple le plus probant se situe lors des phases ou Po se met en boule et dévale des pentes à toute vitesse, détruisant tout sur son passage… Petite expérience : fermez les yeux. Si, si, ayez confiance ! Maintenant lâchez la manette et… Oh miracle ! On arrive au bout du chemin sans l’ombre d’un game over.

Parlons des (rares) boss. Pour les vaincre il faudra suivre un schéma constamment identique : quelques coups suivis d’une séquence de QTE enfantine. Quand on sait que le jeu entier est assisté, que l’on extermine les ennemis les uns après les autres sans réel challenge, que la technique du « j’écrase tout le monde en sautant le ventre en premier » devient la plus efficace et donc la plus souvent utilisée, que les objets à retrouver sont aussi bien dissimulés que lorsque ma grand mère cachait les œufs de Pâques dans un appart de 35 m¬2… ce ne sont pas les fameux trois niveaux de difficulté qui vous feront remettre le DVD dans la console. Le coup de grâce arrive lorsque, malgré des niveaux variés et des ennemis et boss hauts en couleur, l’on terrasse le Grand Méchant aussi facilement qu’un ennemi de seconde zone de n’importe quel autre jeu vidéo. Et ce après quatre petites heures de jeu, en ayant fini quasiment tout les niveaux à 100%. Quatre petites heures à subir un scenario des plus classiques, un humour au raz des pâquerettes (« Je ne suis pas un gros panda…je suis Le Gros Panda !! »), ne nous proposant aucune cinématique tirée du film.

Les développeurs, conscients de la durée de vie faiblarde, ont pensé à concocter un mode multijoueur. Cependant cette variante du jeu à la sauce Smash Bros n’est pas compatible avec le Xbox Live. Il faudra se contenter d’y jouer en offline. Mais vu la pauvreté du mode, autant ne pas s’y attarder. Ne pas s’y attarder, en fait, cela vaut pour le jeu en général si vous êtes un gamer de plus de 9 ans. Une chose risque cependant de vous obséder longtemps une fois le générique de fin enclenché : mais avec quoi une oie a-t-elle bien pu coucher pour avoir un panda en guise de fils ? Car en effet notre ami plantigrade est le digne descendant d’une volaille… Il va falloir envoyer un psy chez Dreamworks.

Kung Fu Panda se révèle, malheureusement, une adaptation classique de licence de film, destiné aux enfants… et seulement aux enfants. Si le jeu ne pèche ni par sa maniabilité, ni ses graphismes, c’est son gameplay assisté, sa facilité, son humour au raz des pâquerettes (faute au film) et sa durée de vie qui en font un achat très dispensable pour les gens ayant plus de deux chiffres dans leur âge. En résumé, un titre loin d’être mauvais mais clairement trop light pour un joueur de plus de 7/8 ans… Par contre toi, ami jeune lecteur ( voire très très jeune), je t’invite à rajouter 4 points à la note finale.

+

  • Des graphismes variés et proches du film
  • Maniabilité à toute épreuve
  • Un nombre de possibilités dans les combats inattendu pour une adaptation de film

-

    • 4heures de jeu…
    • Aucun challenge, la faute à un gameplay assisté
    • Scenario très basique et limité
  • 30.07 à 12:58

    Vu le peu de sous que j’ai en ce moment c’était soit une entrée une ciné pour voir le film soit me payer la moitié du jeu. J’ai fait mon choix :mrgreen:

    Mais la démo m’avait quand même pas mal convaincu, dommage que la durée de vie soit si courte… j’aurais pu craquer.

  • 30.07 à 12:33

    Je voudrais juste savoir un truc…
    Est-ce que Panda a joué à ce jeu ? Et qu’en a-t-il pensé ?
    :mrgreen:

  • 30.07 à 05:45

    Il est trop fort ce Yann ! Quel homme !

    cherche pas Stew t’es hors catégorie, ni jeune ni vieux, t’es juste…différent :mrgreen: :wink:

  • 30.07 à 04:45

    Yannick l’a bien compris. 10 pour les vieux, 14 pour les jeunes.
    (je me mets entre les deux)

  • 30.07 à 04:38

    Pas évident à noter de genre de jeu. Ça peut valoir 13/14 pour des jeunes et 7/8 pour les vieux. Dilemme.

  • 30.07 à 04:16

    Oui, je pense que c’est similaire.
    (je ne cite pas Ratatouille parce qu’il doit être ardu pour les plus jeunes)

  • 30.07 à 03:48

    C’est le même genre de fun que pour les [url=http://xbox-mag.net/les-rebelles-de-la-foret__13444.html:1ewgnmxj]rebelles de la forêt[/url:1ewgnmxj].
    Jeu ss prétentions mais idéal pour un public jeune, non ?

  • Daz
    30.07 à 02:01

    Personnellement je l’ai vraiment apprécié entre deux parties de Ninja Gaiden 2 et Lost Odyssey.Vraiment sympa (en plus les succès sont faciles :twisted: ).

  • 29.07 à 06:18

    Je trouvais mon commentaire assez égocentrique, avec le recul.
    (et puis bon, pour ce qu’il reste de ma réputation…)

  • 29.07 à 06:14

    stew s’est auto censuré…peur pour sa réputation je pense.

Fiche succès