Jeux

ReCore

Action/Aventure | Edité par Microsoft Studios | Développé par Armature Studios

4/5
One : 16 septembre 2016
01.10 à 16h08 par

Test : ReCore sur Xbox One

Heureux de retrouver l’ami ReCore ?

De son annonce emplie de mystère à son retour presque inattendu sous la forme d’une Definitive Edition, ReCore a joué un peu malgré lui avec les émotions des joueurs Xbox One. Totalement différent de ce que sa première apparition suggérait, bancal sur bien des aspects, ReCore a néanmoins su convaincre une frange relativement importante des joueurs qui ont voulu lui donner une chance. Non, ReCore ne manquait définitivement pas de qualités. Il lui manquait essentiellement de la finition – et accessoirement un robot - que la Definitive Edition est justement là pour apporter.

Voilà un an qu’est sorti le jeu d’action/aventure/plateforme exclusif à la Xbox One et sujet à bien des discussions. Avec le recul, que faut-il en retenir ? De l’humble avis de votre serviteur du jour, pas mal de bonnes choses comme un univers intéressant, des combats et une gestion des « orbots » qui le sont tout autant ; mais avant tout, ReCore s’est illustré à merveille dans l’art de surprendre là où on ne l’attendait pas vraiment en proposant un volet plateforme vraiment très plaisant. De quoi passer un bon moment… Pour peu que cela parvienne à prendre le dessus sur une réalisation ô combien datée, des temps de chargement absolument abominables et surtout une progression plombée par l’obligation de partir à la cueillette aux collectibles pour espérer voir le bout de l’aventure. Une histoire qui n’aurait pas duré plus de six heures sans ce malheureux artifice et amputée par ailleurs d’un élément de taille, à savoir le dernier des cinq orbots, ces êtres de métal qui accompagnent Joule dans son périple (et sont autant d’éléments qui influencent le gameplay). Oui, celui-là même que l’on voyait trôner fièrement sur la jaquette de ReCore.

08547126-photo-recore

Mais heureusement pour nous, et toutes celles et ceux qui se lanceront un jour dans l’aventure ReCore, les développeurs n’ont pas laissé tombé et livrent donc une Definitive Edition à prix très doux et tout simplement gratuite pour les possesseurs du titre d’origine (prévoyez quelques 7go pour télécharger la mise à jour). Le passage au nouvel habillage se ressent rapidement : avant même de se lancer sur le nouveau chapitre ou dans l’un des douze donjons fraichement ajoutés, place à des temps de chargement largement revus à la baisse. Alors certes, ils demeurent un poil trop longs par moments mais au regard de ce qui nous était proposé par le passé, le gain en confort est notable. Dans le même ordre d’idée, les graphismes et le framerate ne connaissent pas forcément un grand bond en avant mais on partait de loin ; alors gagner en finesse et en stabilité est toujours appréciable (à noter la prise en charge du HDR pour les personnes équipées). En ajoutant à cela la correction de bugs divers et variés (sonores notamment) et une carte plus lisible, plus pratique, plus détaillée, nous voilà prêts à profiter plus facilement de l’aventure.

« Préparez-vous à mettre à profit tout ce qui a été acquis par le passé, à découvrir de nouveaux donjons et surtout dites bonjour à celle que l’on n’attendait plus : la structure orbot T4-NK ! A dos de tank, ReCore met ainsi l’accent sur la vitesse lors de passages de courses-poursuites avec les clés permettant l’accès à divers donjons »

Les joueurs qui ont terminé le jeu n’ont qu’à relancer leur dernière sauvegarde pour prendre connaissance d’une nouvelle mission menant vers deux choses particulièrement intéressantes. La première, c’est l’accès à deux nouvelles zones pour découvrir un nouveau chapitre axé sur le mystérieux « culte de l’Obsidian ». Préparez-vous à mettre à profit tout ce qui a été acquis par le passé, à découvrir de nouveaux donjons et surtout dites bonjour à celle que l’on n’attendait plus : la structure orbot T4-NK ! A dos de tank, ReCore met ainsi l’accent sur la vitesse lors de passages de courses-poursuites avec les clés permettant l’accès à divers donjons. On oscille alors entre le très amusant et le frustrant quand le tracé emprunté requiert un peu de précision que l’orbot, globalement maniable, ne fournit pas pleinement. Rien qui n’empêche de parvenir à ses fins, mais il n’est pas rare d’avoir à recommencer une course à cause d’un dérapage trop long. Qui dit nouvel orbot dit aussi nouvelles pièces à collecter, nouvelles attaques (mortier), possibilité de se déplacer plus vite mais aussi de le faire sur les sables mouvants. Certaines zones s’explorent alors sous un angle nouveau, notamment les Dunes Changeantes qui portent désormais bien leur nom. Le climat n’est jamais le même autorise ou non l’accès à certaines choses selon l’état de la météo.

recore2-1920x1080

Bref, avec cette nouvelle édition, ReCore gagne sérieusement en solidité. Les nouveaux joueurs disposent vraiment de quelque chose de plus abouti, mais les vétérans peuvent tout de même avoir le sourire. Le nouveau chapitre évoqué un peu plus haut propose une poignée d’heures de jeu très plaisantes, à la découverte de donjons bien ficelés. Ils mettent en évidence d’autres nouveautés intéressantes avec les tirs alternatifs. En progressant dans ce chapitre, Joule débloque progressivement la capacité de tirer sur plusieurs ennemis en même temps, de concentrer son tir pour percer les armures ou encore de lober des obstacles. De quoi donner encore un peu plus de dynamisme à des affrontements qui n’en manquaient déjà pas beaucoup. Et pour finir sur une bonne note, sachez qu’une fois les trente orbes acquises pour ouvrir la porte du donjon final, plus besoin ensuite d’en récolter de nouveaux pour accéder aux cinq étages. Ouf !

4/5
ReCore Definitive Edition est quelque part le jeu que l'on aurait aimé découvrir un an plus tôt. Toujours pas à la pointe de la technologie malgré une série d'améliorations notables, le périple de Joule gagne en consistance avec un nouveau chapitre très plaisant, faisant la part belle à des donjons bien construits et ouvrant vers de nouvelles sensations, entre shooting affiné et nouvel orbot intéressant à découvrir. ReCore se pose désormais comme un titre recommandable sans bémol ; si vous avez déjà bouclé l'aventure par le passé, on vous conseille tout de même de revenir passer quelques heures sur Alter-Eden : elle valent clairement le coup.

+

  • Nouveau chapitre plaisant
  • Plein de petits ajouts bienvenus
  • Navigation et confort de jeu enfin au niveau
  • Adieu, course aux prismes pour l'ultime donjon !

-

    • Quelques imprécisions dans la conduite du T4-NK
    • Toujours à la traine techniquement
    • ReCore aurait dû sortir dans cet état il y a un an
  • 15.10 à 08:04

    Oui c’est normalement ce qui se passe. Etrange que tu n’aies rien eu :/

  • 15.10 à 06:39

    [quote="halfdead Z":3u52r51k]Normalement tu devais avoir un objectif en cours non ? (même après avoir terminé la campagne principale)[/quote:3u52r51k]

    Même pas ^^ De ce que j’ai vu, c’est Violette qui est censée nous avertir qu’il y a un orbot dans un donjon et qu’elle peut nous y amener. Mais je n’ai rien eu de la sorte !

  • 14.10 à 02:11

    [quote="Matfer":2mhc2779]C’est bon ;) N’empêche, c’est pas très normal de devoir chercher sur le net pour savoir qu’il faut aller dans un donjon en particulier qui était d’ailleurs inaccessible avant.[/quote:2mhc2779]
    C’est sûr, malgré les bonnes améliorations notamment sur la lisibilité de la carte, c’est pas encore ça…

    Perso j’avais fini toutes les missions des mois avant l’Update, donc quand j’ai relancé le jeu après, j’avais tout de suite un message qui m’indiquait la mission pour aller trouver les pièces du T4-NK.

    Normalement tu devais avoir un objectif en cours non ? (même après avoir terminé la campagne principale)

    Bon tant mieux si t’as trouvé :wink:

  • 14.10 à 01:57

    C’est bon ;) N’empêche, c’est pas très normal de devoir chercher sur le net pour savoir qu’il faut aller dans un donjon en particulier qui était d’ailleurs inaccessible avant.

  • 14.10 à 11:55

    Nope, je ne l’ai pas non plus ^^ On le trouve où ?

  • 14.10 à 01:43

    Tu dois finir un donjon qui fait office de passage vers la Mer de la Desolation. Ce donjon s’appelle Carcasse et se trouve dans la région du Berceau (en haut à gauche dans cette région, ou à l’Ouest comme on veut ^^).
    La zone où se trouve ce donjon était inaccessible avant le passage à la Definitive Edition et pour cause, en raison des sables mouvants, seul un orbot placé dans un T4-NK peut y accéder.

    As-tu le T4-NK ? :P

    Si tu cherches la carte du Berceau sur google, sache que Le Berceau se dit The Cradle en english.
    (Une carte c’est plus explicite que mes explications, surtout à l’heure où je tape ces lignes …. ;-) )

  • 13.10 à 10:11

    Question bête : comment accéder à la Mer de la Désolation ? (J’ai fini le jeu de base si c’était nécessaire)

  • 01.10 à 06:03

    Très bon test qui résume parfaitement mon sentiment sur ce titre.

    J’avais terminé le jeu initial en étant parti fâché, la faute à un jeu absolument pas terminé….

    Et bien c’est le jour et la nuit entre ces 2 éditions. C’est bien plus confortable et lisible mais surtout, cette fois j’ai pu terminer ce que j’avais laissé en plan la fois dernière avec la collecte de Prismes, de matériaux, caisses et autres boosts de santé.

    Les nouveaux donjons sont bien faits et pour remplir les objectifs de certains il faut s’accrocher ! Comme dit dans l’article, la topographie change complètement sur Dunes changeantes après une tempête, laissant apparaître de nouveaux donjons (qui’il faut trouver) et choses à prospecter, notamment des pièces mécaniques neuves, nécessaires pour fabriquer les armures de nos amis Orbots.

    Il me semble qu’au sud il y a une zone inaccessible encore inexploitée par le jeu. Je rêve maintenant qu’il rajoute encore du contenu ! Un Corebot en plus, ça ne serait pas du luxe ! :wink: