News

27.04.2006 à 23h19 par |Source : Next-Gen

UbiCrosoft

Non, rassurez-vous, Microsoft ne va pas racheter Ubisoft (du moins pas tout de suite). Néanmoins la firme française peut remercier sa copine américaine puisque ses bons résultats du quatrième trimestre (4° trimestre financier d’Ubi, s’arrêtant au 31 mars 2006) sont en partie dus à la Xbox 360.

Alors qu’avec les prévisions, l’éditeur français s’attendait à engranger 130 millions d’euros avec les ventes de ses logiciels, 14 de plus sont tombés dans son escarcelle.

On l’a dit, ces chiffres sont surtout le fruit de fortes ventes sur Xbox 360. Ghost Recon Advanced Warfighter constitue un bon exemple puisque sur les 1,6 millions d’unités écoulées, la moitié (800.000) a été vendue sur 360. Ca tombe bien, c’était de trèsloin la meilleure version.

On notera aussi que sur l’ensemble de l’année fiscale, sept licences signées Ubisoft se sont écoulées à plus d’1,3 millions d’exemplaires.

De quoi confirmer la place de l’éditeur parmi les tout premiers acteurs de l’industrie vidéoludique. Attention de ne pas se reposer sur ses lauriers !

On en parle aussi