30.09.2010 à 11h20 par - Rédacteur |Source : CVG

Kinect : Pourquoi Microsoft a retiré le processeur interne ?

C’est une information très intéressante qu’a réussi à obtenir le site Computer and Video Games concernant l’abandon du processeur interne de Kinect. Cette décision avait suscité beaucoup de craintes dans l’esprit des joueurs lors de son annonce et était même tenu pour responsable des nombreux lags présents dans les versions bêta de plusieurs titres testés en avant-première par les journalistes.

Le site anglais obtient aujourd’hui des réponses claires puisque selon la firme de Redmond, "Kinect n’en avait tout simplement pas besoin, celui-ci utilisant moins de 1% du processeur de la Xbox 360. Comme à son habitude c’est Kudo Tsunoda qui apporte de nouvelles précisions sur cette information en déclarant qu’au départ personne ne savait ce que Kinect nécessiterait en terme de processeur. "Nous ne voulions pas perdre de vue ce qui est important pour les consommateurs, de bons graphismes c’est quelque chose que la Xbox a toujours connu, et nous voulions être sûr de pouvoir rester sur cette idée".

Mais nos confrères britanniques ne se sont pas arrêtés là puisqu’ils en ont profité pour réclamer une petite explication concernant les zones du corps détectées par Kinect qui sont passées d’une centaine à une vingtaine en une année. Et c’est une nouvelle fois notre bon Kudo qui a répondu ceci : "nous nous sommes aperçus que pour capter le corps humain il nous suffisait de moins de zones. C’est le processus normal dans le développement d’un jeu, il faut être le plus efficace possible pour obtenir l’expérience souhaitée."

De nouvelles déclarations qui se veulent rassurantes – à croire que Kudo Tsunoda est passé du statut de créateur à celui de médiateur depuis quelques semaines – et qui ne devraient pas freiner le rythme effréné des réservations de Kinect.

On en parle aussi

Planning

+