News

29.05.2020 à 10h23 par - Rédacteur

Microsoft x SEGA : On fait le point sur la grosse rumeur du moment

La rumeur, c'est plus fort que toi

A l’approche du mois de juin la toile s’enflamme de toutes parts, notamment autour de la présentation officielle de la prochaine génération de consoles dans le détail. Mais l’acteur de l’industrie qui intrigue le plus ces derniers jours est pourtant un ancien constructeur de consoles de jeux vidéo. Il aura fallu une petite intervention de Zenji Nishikawa durant un livestream diffusé sur YouTube, pour que l’attente autour d’une annonce importante concernant Sega devienne totalement virale.

Mais revenons un peu sur le contexte pour commencer. Zenji Nishikawa se présente comme «un journaliste tech» sur sa bio Twitter. Nous avons donc tenté d’approfondir un peu le profil du personnage qui possède en effet une chaîne YouTube sur laquelle il teste certains produits technologiques. Lors du livestream en question (qui compte moins de 9 000 vues), il testait d’ailleurs un moniteur incurvé 32:9 4K sur lequel il faisait tourner Shadow of the Tomb Raider. Il est également l’auteur d’une poignée de livres concernant la conception graphique en 3D.

Et après deux heures de livestream justement, il évoque un article qu’il aurait écrit pour le magazine japonais, le définissant comme «énorme». Il le compare alors à celui du magazine Wired qui avait obtenu des informations exclusives sur la Playstation 5. Il poursuit en expliquant qu’il s’est entretenu avec un responsable d’une société, et que l’information récupérée est «une révolution». Son article a été envoyé à Famitsu pour une publication dans l’édition du 4 juin prochain. Et Sega dans tout ça ? Nishikawa a tout d’abord évoqué une «société de jeux vidéo que tout le monde aime» pour confirmer plus tard que cela concernait Sega. Le reste de l’intervention démontre une certaine fierté d’être celui par qui l’information aura transité, mais on ne sait objectivement pas où poser le curseur de la hype sur cette simple déclaration dont l’enthousiasme semble surtout due à la satisfaction d’une réussite personnelle.

Mais revenons-en à Sega. L’éditeur japonais fêtera ses 60 ans le 3 juin prochain et conserve toujours une forte communauté qui espère revoir le concepteur de la Megadrive et de la Dreamcast sur le devant de la scène. Pour le moment on sait surtout que la société garde une ou deux annonce(s) concernant Sonic et que le moment de découvrir ce que le hérisson bleu nous prépare approche à grands pas. Pour le reste, on a lu tout un tas de suppositions plus ou moins farfelues, dont certaines font état d’un rapprochement entre Sega et Microsoft. Le tout basé sur une rumeur apparue il y a plusieurs semaines sur 4chan et qui évoquait purement et simplement le rachat de Sega par le constructeur américain.

Autant dire que tout ce qui va suivre relève de la spéculation, voire du fantasme, et qu’il vaut mieux s’équiper d’énormes pincettes au risque d’être fortement déçu. Au delà de la rumeur du rachat qui continue de revenir, ainsi que celle autour d’une hypothétique acquisition du gigantesque catalogue de l’éditeur japonais par Microsoft, on entend de plus en plus parler d’un partenariat entre les deux sociétés.

Comme on le sait, Phil Spencer aimerait bien raccrocher un minimum le Japon à la marque Xbox et force est de constater que l’image de marque du géant américain est désastreuse sur l’archipel. L’idée serait alors de profiter de l’excellente image de marque de Sega au Pays du Soleil Levant pour y distribuer la Xbox Series X, peut-être sous un autre nom. Si beaucoup compare cette stratégie avec celle de General Motors (puis PSA) qui vend des modèles Opel sous le nom Vauxhall en Angleterre, il faut préciser que dans cet exemple les deux marques appartiennent à la même maison-mère.

On peut toutefois supposer que Microsoft puisse s’inspirer de la politique d’édition de jeux au Japon qui amène régulièrement les sociétés locales à éditer des jeux occidentaux, comme Square-Enix avec la franchise Call of Duty d’Activision par exemple. Cela poserait évidemment la question des exclusivités, de la localisation, ou de possibles autres accords entre les deux parties. De nombreux éléments qui ne reposent actuellement que sur une rumeur fragile partie d’un livestream diffusé sur YouTube durant une partie de Shadow of the Tomb Raider… Il est bon de le rappeler…

On en parle aussi

Planning

+