News

07.03.2021 à 10h28 par - Rédacteur en Chef |Source : VGC

Payer un jeu 75€ ? Les joueurs sont prêts à cela, affirme le PDG de Take-Two

Une question de qualité de l'offre

S’il y a bien une personnalité dans le monde du jeu vidéo qui nous a habitué à des discours parfois bien tranchants, c’est Strauss Zelnick. On se souvient qu’il y a peu de temps, l’homme à la tête de Take-Two, société comprennent des grosses machines telles que 2K Games ou Rockstar Games, jetait un gros pavé dans la marre pour exprimer son scepticisme vis-à-vis du Cloud Gaming et autres services du genre.

Cette fois, c’est au sujet de la tarification des jeux que Zelnick exprime un point de vue qui n’a pas forcément vocation à faire l’unanimité. A l’occasion de la conférence «Morgan Stanley Technology, Media & Telecom» que relatent nos confrères de VGC, Strauss Zelnick revient sur l’épisode controversé qui a vu NBA 2k21, dans sa version Xbox Series X/S et PS5, proposé au prix de 75€. Une première pour une édition standard.

Un choix de tarification alors totalement à contre-courant des pratiques qui tendent à se généraliser : du Smart Delivery à l’entrée «Day One» de jeux AAA sur un service tel que le Xbox Game Pass, on imagine l’industrie tendre vers un modèle financièrement plus accessible. Un idéal gagnant-gagnant. Mais on sait que ce n’est pas le point de vue de Zelnick et l’homme va encore un peu plus loin en déclarant que les joueurs sont selon lui prêts à payer 75€ pour leur jeu aujourd’hui.

Rappelant que la dernière hausse de prix significative dans l’industrie eut lieu en 2005-2006, soit au lancement des Xbox 360 et PS3 qui voyaient leurs jeux proposés à 70€ contre généralement 60€ durant l’ère PS2/Xbox, Zelnick s’appuie sur un argument simple : dès lors que le travail sur le jeu, le contenu proposé, bref dès lors qu’un niveau de qualité supérieur est au rendez-vous, alors les joueurs sont prêts à payer un peu plus. Le PDG de Take-Two ne s’engage cependant pas sur une tarification plus élevée systématique et pour tous les jeux : cela se décide au cas par cas et doit se justifier, au risque de faire fuir les joueurs dans le cas contraire.

On pourrait voir dans les déclarations de Zelnick des portes ouvertes que l’on enfonce, mais il y a tout de même quelque chose d’intéressant dans tout cela lorsque l’on met NBA 2K21 (premier jeu tarifé à 75€ donc) et la grande majorité des jeux «Optimisés Xbox Series/PS5″ face à face. Si l’on en croit les retours des joueurs, NBA 2k21 peut véritablement se targuer d’être un jeu nouvelle génération, travaillé pour les nouvelles consoles. A côté de cela, nombre de jeux optimisés Xbox Series X ou PS5 n’offrent (pour le moment) pas grand chose de plus que ce que l’on peut observer sur Xbox One X ou PS4 Pro. Il va donc être intéressant de voir à l’avenir si les jeux Smart Delivery et assimilés vont s’engager sur un niveau de qualité et de différenciation suffisant pour tenir la comparaison face à des jeux peut-être proposés un peu plus chers mais potentiellement plus satisfaisants dans leur utilisation des capacités de la console.

Deux modèles semblent s’avancer tranquillement avant de se livrer bataille, l’avenir nous dira qui de Zelnick ou des autres, Microsoft en tête, aura eu raison.

On en parle aussi

  • Xbox Series X/S / Xbox One

    Retail

    NBA 2K21

Planning

+