1st Look

27.09.2023 à 10h04 par

On a joué à Ghostrunner 2, la suite des aventures de Jack contre l’IA

Toujours aussi nerveux !

Après la sortie (et la belle réussite) de Ghostrunner en octobre 2020, les développeurs de One More Level ont remis le couvert pour un deuxième opus, toujours en partenariat avec l’éditeur italien 505 Games. À l’occasion de la Gamescom de Cologne, nous avons pu prendre en main ce nouveau jeu et tester la démo qui est disponible depuis quelques jours sur les différentes plateformes.

Ghostrunner 2 est un FPP d’action hardcore, comprenez un first-person perspective, qui se déroule dans un monde futuriste post-apocalyptique. Nous y incarnons toujours Jack, un an après les évènements survenus dans le premier opus. Armé d’un katana aiguisé et de shurikens, notre personnage principal va devoir, à nouveau, faire face à la secte IA qui s’est réunie à l’extérieur de la Tour Dharma, lieu principal de l’action dans le premier Ghostrunner.

En ce qui concerne le gameplay, nous n’avons pas été déçu de ce que nous avons testé. Pas de grand changement par rapport au premier épisode au niveau des mécaniques de jeu, ce qui a permis aux développeurs de se concentrer sur l’esthétique générale du titre qui offre une sorte de version améliorée du premier Ghostrunner. Pour nos premiers pas avec Jack dans ce monde futuriste, nous avons commencé par les déplacements de base. En plus de la course habituelle, le personnage principal a la capacité de slide, ce qui peut être utile lors des combats ou pour accélérer la vitesse de déplacement, ou encore de courir sur certains murs. Aussi, pour limiter le côté solitaire, nous sommes accompagnés de Zoé, une voix qui nous parle et nous dirige, tout en nous rappelant des éléments du premier opus de Ghostrunner.

Ghostrunner-2-One-More-Level

Une fois les mécaniques de jeu assimilées, nous sommes entrés dans le vif du sujet et dans l’essence même de Ghostrunner : la bagarre ! Plusieurs types d’ennemis sont venus perturber la vie paisible (ou pas) de Jack lors de notre test de la beta : certains venaient plutôt au corps-à-corps, tandis que d’autres attaquaient à distance. Pour les affronter, nous étions armés d’un katana qui découpe plutôt bien et de shurikens qui s’avèrent efficaces pour éliminer des ennemis à distance ou pour faire exploser des barils, et ainsi réduire à néant les adversaires à proximité. La particularité du jeu, c’est que tout se passe en one shot. Il est donc relativement aisé d’éliminer un ennemi mais, d’un autre côté, il est aussi facile de se faire tuer. C’est la raison pour laquelle notre héros a aussi la possibilité de bloquer les attaques et ainsi éviter la mort.

Après les différents combats, notre aventure a continué et nous avons trouvé un engin qui ressemblait à une moto. Grâce à cette dernière, nous continuons notre périple, tout en évitant des obstacles, afin de sortir de la terrible tour de Dharma. Là aussi, l’intensité du jeu était à son paroxysme car, si nous étions trop lents lors de nos déplacements en moto, nous perdions le signal et c’était synonyme d’échec de la mission et de nouvel essai. La sortie de la Tour, marquait la fin de la démo pour nous, et une première mission réussie pour Jack.

C’était donc un moment super sympa pour nous et une belle découverte générale. L’intensité du jeu nous a bluffé, tout comme les déplacements et actions ultra-rapides. Bien que nous soyons morts de nombreuses fois lors de notre test, nous n’avons pas eu l’impression de perdre beaucoup de temps entre les respawns car ils sont très rapides et les checkpoints sont, eux aussi, nombreux. Les graphismes ont également répondu à nos attentes et le jeu est aussi plaisant d’un point de vue visuel que du côté contenu. On en est ressortis plus que satisfait !

La sortie officielle de Ghostrunner 2 est prévue pour le 26 octobre sur PC via Steam, Playstation 5 et Xbox. De notre côté, on en sera !

On en parle aussi

Planning

+