Jeux

Amped 2

Sport | Edité par Microsoft Studios | Développé par Microsoft Game Studios

8/10
360 : 14 novembre 2003
15.11 à 07h55 par |Source : http://www.xbox-mag.net/

Test : Amped 2 sur Xbox

L’hiver approche à grands pas, la neige pointe le bout de ses flocons sur nos belles montagnes et le froid envahit doucement les plaines, porté par le vent qui vient caresser les premières nappes blanches de cette saison… Mon cœur s’emplit de bonheur, l’air ambiant à une odeur de neige, de froid glacial, cette même sensation magique qui s’empare de nous chaque année et nous porte vers les sommets pour assouvir notre passion. Amis snowboarders, ou tout simplement joueurs, réjouissez vous, l’hiver s’annonce rude et les jeux qui l’accompagneront de très bonne qualité. Après un SSX 3 comblé de superlatifs, c’est au tour de la référence en terme de simulation de nous faire découvrir sa nouvelle saison.

Samedi matin, 8 heures 30…

Le réveil est difficile, le soleil perce péniblement à travers les nuages et commence à nous éblouir… Il a neigé toute la nuit, la première journée de la saison s’annonce très bonne. Je sors faire un tour sur le balcon, jette un coup d’œil sur le parking, les voitures ont presque disparu sous la neige et une magnifique couleur bleue commence à envahir le ciel. Sweet ! (ndEd : Duuuude !) Je réveille mes potes (Sars et Schepps), sort le pot de Nutella et le lait, et je met en route une petite vidéo de snow (la Resistance, ma préférée depuis qu’elle est sortie). Une fois le petit dèj terminé, j’ouvre grand mon placard et observe les nouveautés de cette saison. Grinde, Carrière, Multijoueur, Astuces, Xbox Live… les habitués ne seront pas dépaysés puisque les menus n’ont pas changé, si ce n’est l’apparition du Xbox Live, mais on verra ça plus tard. Je décide alors de commencer une carrière, je choisis ma veste, une doudoune Special Blend, mon pantalon, un baggy Foursquare, ma board, une Forum JP 154, mon snowskate, un Premier JP, mes boots, des Forums JP Team Model, mon bonnet, mon masque et mes gants. Avec tout ça je serai premier mondial à la fin de la saison, enfin j’espère… On descend prendre le télésiège qui se trouve au pied de mon chalet, il fait froid, très froid, mes doigts de pieds commencent déjà à m’en vouloir de ne pas avoir mis des chaussettes en laine. Le télésiège arrive au sommet de la montagne et nous apercevons les différentes montagnes disponibles. Millicent, Bear Mtn, Mt Hood, Laax, New Zealand… certaines sont encore fermées à cause des risque d’avalanche et on nous fait signe qu’il va falloir commencer par rider sur Millicent.

Right here in my arms, so in looooove !!

Soit, je me lance sur le park de Millicent, j’ai les jambes un peu molles et déjà les photographes commencent à se foutre de ma gueule : « eh ! Reste par terre et fait croire que t’a mal, ça tourne encore ! ». Les grinds sont plus difficiles à exécuter que l’année dernière et je me rends compte que si je ne prends pas mon appui au bon moment sur le kick de la bosse, mes sauts sont carrément minables. En plus ces salopard tiennent compte du style désormais, il va falloir que je fasse attention à bien replaquer mes triks et a faire des rotations propres, en bougeant très précautionneusement le stick analogique gauche. En attendant, j’ai finalement réussi à faire péter les meilleurs scores du park et a impressionner les trois photographes. Les premiers sponsors commencent à s’intéresser à moi et un photographe me propose de faire une séquence. J’accepte, je la réussis et voilà que les deux autres m’en proposent eux aussi, elles sont de plus en plus dures mais après quelques essais c’est dans la boîte. Schepps arrive et m’apprend qu’on vient d’ouvrir Mt Hood. Je quitte donc Millicent accompagné de mes deux potes et nous nous y rendons. Cool, on va enfin pouvoir se mettre au snowskate ! Hop ! Tiens sale bonhomme de neige, ça t’apprendra à rester en plein milieu de la piste ! « Eh !Amigo ! » Toi aussi prend ça dans ta carotte ! Bon débarras, deux de moins déjà mais si il y en a autant que l’année dernière ça promet…

I’ve been burried alive by love !!!

Nous arrivons donc sur Mt Hood, le park est déjà bien rempli, Sars me fait remarquer que les animations des riders ont bien évoluées depuis la saison dernière et il a raison, les grabs sont bien mieux réalisés (lors des tweaks en tout cas), les grinds eux aussi sont beaucoup mieux faits et plus nombreux que dans l’opus précédent et on notera l’apparition du flat (faire des nosepress ou tail press par terre, pour ceux qui ne connaissent pas). Par contre, l’attitude des riders est toujours un peu raide en l’air et l’on aurait préféré des mouvements un peu plus souples. La montagne n’est pas en reste car même si l’on n’observe pas beaucoup d’améliorations graphiques (le premier était déjà tellement bien fait), on appréciera les effets de lumières magnifiques, l’intégration du décor lointain très réussie, la modélisation quasi parfaite des riders pros (JP Walker, Bjorn Leines, Jeremy Jones entre autres…) et le mouvement de leurs vêtements en pleine descente qui a lui aussi bien évolué. J’arrive en haut du park et je rencontre mon pote Rod (le Dj dudit park). « Eh salut ! Tu veux quoi comme musique ! Rock, techno, Hip Hop, Raggae, on a tout ce qu’il faut, ça vient de labels indépendants, c’est de la très bonne musique Jules ! Tu peux me faire confiance, mais si tu préfère tu peux toujours mettre un de tes CD ! » Je lui refile le dernier album de HIM, et nous voilà partis pour une session de snowskate. La prise en main n’est pas très aisée au début, mais les restes de Tony Hawk et quelques minutes d’entraînement arrangent tout ça. Les kick flips Nose grind s’enchaînent, et on prend vite plaisir à faire des combos de plus en plus gros, les possibilités étant bien plus nombreuses qu’en snowboard. Un peu de diversité ne fait pas de mal, et quand en plus c’est bien réalisé, ça fait un max plaisir. Le snowskate c’est vraiment trop cool !!

Keep on pretending !!!

Cette session de snowskate nous a carrément lessivé et nous décidons de changer de piste mais on nous apprend que les autres montagnes resteront fermées assez longtemps. C’est alors qu’il me semble apercevoir un visage familier…« Tain les gars, c’est Jeremy Jones !!! » Contre toute attente ce dernier me propose de le suivre et de faire mieux que lui sur le park… Ok, ben c’est mal barré pour moi… Après une bonne quinzaine d’essais, c’est fait ! Le rider que je kiffe le plus, celui dont ma board porte le nom, je l’ai battu !!! Je n’arrive pas à y croire ! Mes potes sont sur le cul… On redescend à la station et un autre pote à nous nous propose de participer à une compétition organisée par un nouveau sponsors : XSN Sports. On ne connaît pas cette marque mais nous décidons d’y aller quand même. Le concept est simple, la compétition se déroule en plusieurs runs, avec un nombre de riders compris entre 2 et 8 maximum. Toutes les nationalités peuvent y participer aussi bien en snowboard qu’en snowskate. J’organise un run avec 7 de mes potes et nous voilà partis ! Le park est vraiment bien foutu, j’enchaîne les jumps tranquillement mais je ne suis que deuxième pour l’instant, Schepps est à quelques points de moi, un gros jump arrive, je vais peut être pouvoir faire la différence dessus. Switch backside 720 lien to fronstide boardslide sur tout le rail, je repasse en tête, un autre jump et je pars très haut mais la récep’ est mauvaise, je ne prends pas beaucoup de points et me retrouve troisième. Le chrono est bientôt fini, ma dernière chance et de rentrer des figures stylées sur les trois prochaines tables. La première passe bien, la deuxième aussi et la troisième… ouf de peu. Je repasse premier et le chrono s’arrête. Les résultats s’affichent, ma moyenne me fait obtenir une deuxième place au classement général… Pas mal, mais je ferai mieux à la prochaine descente…

La journée s’achève, la saison à vraiment bien commencé, tout (ou presque) a été amélioré. Des épreuves bien plus difficiles nous attendent et l’entraînement sera la clé du succès. Nous rentrons au chalet et j’allume ma Xbox. Amped 2 est à l’intérieur… je me fais quelques descentes puis je reçois l’invitation d’un pote. Je sors mon Communicator du placard, le branche et nous nous lançons sur les pistes accompagnés d’américains et d’espagnols. Ah c’est quand même beau le Live, et quand en plus c’est pour jouer à un aussi bon jeu de snow, c’est carrément la meilleure chose du monde !

+

    -

      • La neige est superbe, les effets de lumière somptueux et les riders modélisés à la perfection!
      • La prise en main est délicate mais une fois maîtrisée c'est l'éclate assurée!
      • Le jeu est long, très long et le mode Live lui procure une durée de vie Elfique!
      • Des bruitages réussis, une bande son efficace et la possibilité de jouer ses propres musiques, que demande le peuple?
      • Un must incontournable pour tout fan de snowboard qui se respecte et aussi un des meilleurs jeux de la Xbox toutes catégories confondues! Et les modes Lives sont excellents! Amped 2 c'est de la folie!!!
      • Aucun ralentissements à déplorer et une vitesse d'animation très bonne...
      • Des modes de jeu très sympas, mais on peu déplorer quelques ralentissements et surtout une utilisation quasi impossible du micro... dommage!